www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Nos actions >Glass-Steagall

11 communes de Haute-Marne appellent le Parlement à couper les banques en 2 !

475 visites

Les élus de la Communauté de Communes de la Vallée de la Marne, qui représente 8000 habitants de la Haute-Marne (près de St Dizier) viennent d’adopter une délibération pour exiger de nos élus nationaux qu’ils mettent fin à l’ère des banques-casinos :


Après avoir entendu l’exposé du Vice-président Perez, le Conseil de la Communauté de Communes réuni ce jour, se prononce à la majorité pour la mise en place d’une législation de séparation stricte entre les banques de dépôt et de crédit d’une part, et les banques d’affaire et de marché d’autre part.

Il demande le dépôt et le vote à l’Assemblée Nationale et au Sénat, de la proposition de loi relative au crédit et à la séparation entre banques de dépôt et banques de marché qui lui a été soumise et qui répond à ses préoccupations.

Le texte demande aussi au Conseil général de Haute Marne ainsi qu’au Conseil régional de Champagne-Ardennes d’adopter une même résolution à destination de tous les parlementaires français.

Eugène Perez, Vice-président de la ComCom, maire de Chamouilley et adhérent Solidarité & Progrès, revient pour nous sur ce vote :

Terre de Charles de Gaulle, la Communauté de communes de la Vallée de la Marne a rejoint la bataille ! Elle vient de voter une motion pour couper les banques en deux, élevant ainsi à 38 communes (61 730 habitants), un département et une région, le nombre de collectivités s’étant prononcées en faveur d’une telle démarche.

En tant que vice-président de la Comcom, j’ai sollicité mes confrères pendant un certain temps pour obtenir qu’enfin la proposition soit mise à l’ordre du jour.

Ainsi, le 10 février 2014 à 18h00, après différentes délibérations, je lis à haute voix le vœu au conseil communautaire. Un maire (socialiste et ancien directeur d’agence du Crédit agricole) m’oppose que cela ne sert à rien et ne changera rien. « L’austérité et le garrottage des bloc communal, départemental et régional pour l’année 2014 amènent les collectivités à augmenter leurs impôts, lui répondis-je. Comment expliquerez-vous cette fluctuation des impôts sur les ménages et le nombre de personnes sans emploi ? – C’est du Cheminade, rétorque-t-il, et la politique n’a rien à faire dans cet hémicycle ! – Cela n’a rien à voir avec la politique et la loi permet, si c’est d’intérêt général, de soumettre cette motion ! » Un conseiller intervient : « Ras-le-bol de toujours payer, la vie est de plus en plus difficile ! » « Mais sur 36 600 communes, 25 seulement ont signé ce vœu ! » proteste un autre élu. « Mieux vaut tard que jamais », répondis-je. « Ce n’est pas une délibération mais une motion », déclare alors le président, en demandant le vote et l’approbation.

Le conseil se prononcera pour la mise en place d’une législation pour séparer les banque de dépôt et de spéculation : 15 pour et 6 abstentions (4 maires et 2 conseillers communautaires). Voilà ce qui donnera du courage à d’autres pour s’engager dans la bataille !

Rejoignez la mobilisation pour couper les banques en 2 !

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 

Écrire un commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet