Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Nos actions
Nos actions

Conférence à Paris : Un coup de poing transatlantique contre l’oligarchie financière

visites
1989

Retrouvez l’intégralité de la conférence en vidéo ICI


Un coup de poing transatlantique contre l’oligarchie financière

Après les élections américaines du 3 novembre et le mouvement de masse en France

Réunion publique avec Harley Schlanger, porte-parole de Lyndon LaRouche aux Etats-Unis, Jacques Cheminade, président de Solidarité & Progrès et Marcello Vichi, ancien chef de projet pour la société d’ingénierie italienne Bonifica, concepteur du projet Transaqua pour la revitalisation du Lac Tchad.

Mercredi 17 novembre 2010 - 19:00
CEDIAS - 5 rue Las Cases - 75007 Paris
Accueil à partir de 18:30

PDF - 262 ko

Face au fascisme financier qui gronde, le Français fait front. Nous avons été des millions à descendre dans la rue, non seulement pour clamer haut et fort le droit à la retraite à 60 ans, mais pour défendre, contre les féodalités économiques et financières qui ont accaparé le pouvoir, les droits inaliénables de l’homme à un emploi qualifié, un logement digne, une instruction publique de qualité, une sécurité sociale et une retraite apportant une juste protection.

Alors que le gouvernement anglais vient d’adopter le plan d’austérité le plus féroce depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale, qu’en France Jacques Attali réclame la même potion amère et que Nicolas Sarkozy et Angela Merkel se sont entendus à Caen sur des sanctions contre les pays qui sortent des « clous » du Traité de Maastricht, en France, c’est la voix de l’histoire qui depuis 1789, depuis le programme du Conseil national de la résistance de 1944, résonne et soulève le pays.

Il faut cependant empêcher que notre combat soit noyé dans le sang, comme en 1793, ou la trahison des élites, comme après mai 2005. Une triple perspective est nécessaire pour l’élargir et échapper ainsi aux provocations :

1) un combat transatlantique dans l’esprit de ceux qui, aux Etats-Unis, autour de Lyndon LaRouche et des héritiers de la Révolution américaine, de Lincoln et de Roosevelt, ont mené et mènent la résistance à l’oligarchie de la City de Londres et de Wall Street. C’est pour en parler que Harley Schlanger sera parmi nous ;

2) un combat pour reprendre le contrôle de l’émission monétaire au conglomérat de banques centrales et de réseaux de banques privées qui en a pris le contrôle et dicte ses termes destructeurs aux Etats et aux populations. C’est pour cela qu’un Glass-Steagall global doit être mis en œuvre, avec une banqueroute organisée des spéculateurs ;

3) le rétablissement d’un système de crédit productif sous contrôle des élus, inspiré de celui qui a existé en France jusqu’en 1973, réorientant l’argent vers les très grands projets d’équipement de la nature, la ré-industrialisation du pays et le plein emploi productif. C’est en vue de cela que nous nous battons pour un projet NAWAPA en Amérique et, ici, pour un Pont terrestre eurasiatique – un développement mutuel au sein d’un Nouveau Bretton Woods.

C’est cette alternative urgente à la crise qui sera au coeur de la conférence-débat organisée par l’Institut Schiller le 17 novembre prochain à Paris, non pour informer l’auditoire mais pour organiser une nouvelle Résistance dans l’action.


Téléchargez l’invitation au format .pdf ICI


Contactez-nous !