Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Nos actions
Brèves

David Cabas : « Je continue ! »

visites
423
commentaire

Candidat surprise lors des cantonales 2011 dans le Morbihan (7,56% sur un solide programme de sortie de crise), David Cabas annonce en ce 18 juin, sa candidature aux législatives 2012, face à un certain François Guéant... Visitez son blog de campagne : www.davidcabas.fr


JPEG - 25.1 ko

Malestroit, samedi 18 juin 2011 - Les scandales récents qui éclaboussent les élites politiques reflètent l’effondrement du système de l’euro, de l’oligarchie financière et de l’ultra libéralisme. C’est dans ce contexte que je déclare ma candidature aux élections législatives de juin 2012, pour organiser une nouvelle résistance contre le monde de l’argent.

L’Assemblée nationale est censée représenter les Français. Mais combien d’ouvriers, combien de salariés, combien de femmes, combien de jeunes occupent-ils les bancs de cette institution démocratique fondamentale qui décide des lois de notre pays ? Ouvrons-en les portes pour qu’ils puissent y entrer !

Un monde meilleur

D’abord, nous devons faire face au pessimisme imposé par les intérêts financiers et les écologistes malthusiens. Les premiers comme les derniers veulent soumettre le peuple à l’austérité. Que cette austérité soit subie ou choisie, elle aura pour conséquence une chute rapide et dramatique des niveaux de vie. Ces divers intérêts anti-humains nous tirent vers un retour en arrière destructeur.

Je crois en un monde meilleur, en une France meilleure, c’est pourquoi je veux dès aujourd’hui me battre pour rendre l’optimisme à la jeunesse de notre pays ! Je crois en une France qui se montre exemplaire. Pour cela, nous devons libérer notre pays des laquais de la finance folle et de leurs maîtres.

Sans compromission et sans concession, j’entends mener la bataille aux élections législatives pour acquérir un siège de représentant du peuple afin de défendre, d’abord, trois choses :

  • Faire la lumière sur la crise économique et financière qui ravage notre pays depuis plus de 30 ans. Nos responsables politiques doivent mettre en place une commission d’enquête parlementaire sur la crise financière pour en exposer les responsables. Pas une simple commission recueillant des témoignages, mais une commission dotée de pouvoirs de juridiction, pour citer à comparaître les responsables et réquisitionner les documents.
  • Séparer les banques d’affaires des banques de dépôt afin de protéger l’épargne des citoyens et des entreprises et mettre en règlement judiciaire les banques qui ont honteusement spéculé sur une économie virtuelle. Ces mesures sont cruciales pour porter un coup d’arrêt à l’émission de fausse monnaie.
  • Reconstruire notre économie réelle : nous devons suspendre la loi du 3 janvier 1973 afin d’émettre à nouveau du Crédit public productif dans le cadre d’une Banque nationale, c’est-à-dire soumise au contrôle politique des citoyens. Nous pourrons alors financer les grands projets, les infrastructures, et renflouer le service public et les collectivités territoriales pour réaliser leurs projets. Ainsi s’achèvera la dette de notre pays, sans cesse creusée par les taux d’intérêt usuriers que nous imposent les banques privées.

Il n’y a pas d’avenir économique et social sans un retour aux grands projets d’infrastructure, à l’industrie, aux services publics, le tout alimenté par une énergie dense et fiable.

Homme de caractère

Je pense être un homme de caractère avec un certain courage qui, je l’espère, inspirera d’autres à joindre la bataille que je mène avec Jacques Cheminade.

Ma candidature est une candidature indépendante, loin des grands partis politiques, des banques, des mallettes diplomatiques et autres revenus scandaleux de notre classe politique actuelle. Elle est loin des calculs socialistes complaisants vis-à-vis des écologistes, loin des calculs de l’UMP complaisants vis-à-vis du Front National, loin d’un centre mou, et loin d’un repli national stérile.

La France doit donner l’exemple pour un projet et non un simple rejet, en devenant le catalyseur d’une politique européenne enfin opposée à l’oligarchie. Aujourd’hui ma démarche peut paraître donquichottesque, mais c’est celle des autres qui mène dans le mur. Demain, toute l’Europe sera touchée par la faillite de la Grèce. Demain, les Etats-Unis sombreront à leur tour s’ils ne se ressaisissent pas. Cette situation nous concerne tous, partout dans le monde.

Aussi je vous demande de m’aider et de vous mobiliser pour que nous soyons prêts au moment décisif. Nous avons commencé un parcours ensemble lors des cantonales à Ploërmel : continuons dans toute la circonscription, avec les yeux du futur.

Écrire un commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide