Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Nos actions
Ce que nous changeons

LETTRE A VOS ELUS pour des mesures d’urgence face à la désintégration financière

visites
3307
commentaire

Lorsque les élus ne savent pas quoi faire, se sentent désarmés ou ne veulent pas faire ce qu’il faut, c’est à vous d’intervenir.

Voici (à droite) une lettre type que vous pouvez leur adresser pour leur faire part du sentiment d’urgence que suscite la désintégration de l’économie mondiale, européenne et nationale, symbolisée aujourd’hui par le krach financier en cours.

Vous trouverez ci-dessous une liste de quelques cibles prioritaires occupant des positions de pouvoir, pouvant être mobilisées.

Joignez à votre lettre les documents suivants :

PDF - 248 ko

Déclaration de Jacques Cheminade : « Face au krach, des boucliers et des épées pour la République » :


PDF - 99.3 ko

« Appel pour un nouveau Bretton Woods » d’Helga Zepp-LaRouche :


PDF - 19.9 ko

Le Homeowners and Bank Protection Act aux Etats-Unis. Il s’agit d’un pare-feu contre l’effondrement de la bulle immobilière :

Voici la liste des élus les plus habilités à agir sur ces questions :

Nicolas Sarkozy,Président ; :
www.elysee.fr/ecrire/index.html

Henri Guaino, Conseiller de la Présidence
www.elysee.fr/ecrire/index.html
(Indiquer que la lettre s’adresse à Henri Guaino)

Christine Lagarde, ministre de l’Economie, des finances et de l’emploi
(Cliquer ici et indiquer que votre message s’adresse à Mme Lagarde)

Assemblée Nationale

Commission des affaires économiques, de l’environnement, et du territoire :

Patrick Ollier, Président
(patrick.ollier yahoo.fr)
Jean Dionis du Séjour, vice-président
(jean.dionis wanadoo.fr)
Jean Gaubert, vice-président
(jean-gaubert wanadoo.fr)
Serge Poignant, vice-président
(serge.poignant wanadoo.fr)
Catherine Vautrin, vice-présidente
(contact catherine-vautrin.fr)

Commission des finances, de l’économie générale et du plan :

Didier Migaud, Président
(president.finances assemblee-nationale.fr)
Gilles Carrez, Rapporteur Général
<gcarrez assemblee-nationale.fr)
Michel Bouvard, vice-Président
(mbouvard assemblee-nationale.fr)
Yves Censi, vice-Président
(contact yvescensi.org)
Louis Giscard d’Estaing, vice-Président
(lgiscarddestaing assemblee-nationale.fr)

==> Vous pouvez également écrire à votre député :

Son adresse électronique est disponible ici.
(Il suffit de cliquer sur le nom de votre député pour avoir accès à sa fiche personnelle.)

Sénat

Commission des affaires économiques :

Jean-Paul Emorine, Président
(jeanpaul.emorine wanadoo.fr)
Jean-Marc Pastor, vice-Président
Gérard César, vice-Président
Bernard Piras, vice-Président
(bernard.piras wanadoo.fr)
Gérard Cornu, vice-Président
(g.cornu senat.fr)
Marcel Deneux, vice-Président
(m.deneux senat.fr)
Pierre Hérisson, vice-Président
(p.herisson senat.fr)

Commission des finances :

Jean Arthuis, Président
(j.arthuis senat.fr)
Philippe Marini, Rapporteur Général
(p.marini senat.fr)
Denis Badré, vice-Président
(d.badre senat.fr)
Claude Bélot, vice-Président
(c.belot senat.fr)
Joël Bourdin, vice-Président
Thierry Foucaud, vice-Président
Yann Gaillard, vice-Président
(y.gaillard senat.fr)
Jean-Pierre Masseret, vice-Président
(jp.masseret senat.fr)
Marc Massion, vice-Président
(m.massion senat.fr)
Aymeri de Montesquiou, vice-Président
(a.demontesquiou senat.fr)

Ecrivez à vos élus, dites-leurs ce qu’ils doivent faire !
(Voici le texte à coller dans votre message)

Monsieur le Président de la République, Monsieur le Ministre, Député, Sénateur, Maire, Conseiller régional, Conseiller général (au choix),

Depuis l’été, les français assistent à la désintégration du système économique mondial depuis les hautes sphères de la finance jusqu’à leurs assiettes. La bulle immobilière américaine a éclaté ; les saisies de logement se comptent par centaines de milliers outre-atlantique ; les systèmes bancaires britannique et allemand ont été sauvés in extremis en septembre ; et, en France, 150 000 foyers ayant emprunté à taux variable devront quitter leur logement si rien n’est fait ; le coût du panier de la ménagère a grimpé de 9,5 % en septembre, selon les aveux même du Figaro, depuis que les spéculateurs se sont rabattus sur les matières premières agricoles.

Le plus inquiétant cependant est de constater qu’alors que cette crise est très grave - du jamais vu depuis les années 1930, il ne s’est trouvé en France aucun élu, ministre, Président ancien ou actuel, pour intervenir afin d’empêcher qu’elle ne dégénère en catastrophe avérée.

Les Banques centrales ayant démontrées leur parfaite incapacité à prévoir et empêcher la crise, et la BCE l’a même accompagnée en prêtant aux spéculateurs les liquidités nécessaires pour se refaire, tout en accroissant la masse monétaire M3 à un rythme actuellement supérieur à 11 % par an. L’heure est plus que jamais au retour du politique dans ce domaine.

C’est la raison pour laquelle nous vous demandons de reprendre les mesures d’urgence proposées par Jacques Cheminade, ancien candidat à la présidence de la République (en 1995) et président-fondateur de Solidarité et Progrès en France, dans son inititiave « Face au Krach, des boucliers et des épées pour la République » (cf. déclaration ci-jointe).

Depuis une trentaine d’années, Jacques Cheminade, de pair avec Lyndon LaRouche aux Etats-Unis et Helga Zepp-LaRouche en Allemagne, dénonce les dangers d’une telle crise et propose des solutions pour en sortir, en diffusant notamment un appel déjà signé par des centaines de personnalités du monde entier et de nombreux élus français, nationaux et locaux, en faveur d’un « nouveau Bretton Woods » (cf. appel ci-joint). Dans ce combat pour défendre l’intérêt des populations contre une économie de prédateurs, une bataille essentielle se joue aux Etats-Unis où élus d’Etat et syndicalistes se joignent à la proposition de LaRouche pour geler les saisies de logement et empêcher les banques de couler (voir document ci-joint).

Je vous demande donc de prendre position publiquement en faveur du « nouveau Bretton Woods » et de tout faire pour que les mesures proposées par M. Cheminade soient mises à l’ordre du jour rapidement.

Veuillez accepter, Madame, Monsieur, mes sincères salutations.

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter Christine Bierre au 01 76 69 14 54.

Contactez-nous !

Don rapide