Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Nos actions

Le LYM Mexicain dénonce la politique “génocidaire” de Gore

visites
940
commentaire

Le mouvement de jeunes de LaRouche au Mexique est mobilisé pour dénoncer les groupes de pressions qui veulent empêcher le développement du pays. Les politiques anti-industrielles d’un président qui a volé l’éléction de 2006 et la crise des Tortillas dû à la spéculation sur les bio-carburants sont le lot quotidien des mexicains. Le LYM mobilisent pour rendre publique l’escroquerie du réchauffement climatique alors que le gourou de l’écologie sera à Mexico la semaine prochaine.

Le LYM mexicain prépare un accueil « chaleureux » à Al Gordo

Le quotidien La Jornada a couvert le 25 juillet une manifestation du Mouvement de Jeunes de LaRouche (LYM) à Mexico City, contre la visite d’Al Gore prévue le 31 juillet, et sponsorisée par le maire de Mexico city Marcelo Ebrard. La Jornada n’a pas mentionné l’apparition de la Reine Elizabeth en personne dans la manifestation du LYM, mais certaines sources dans la ville rapportent que la reine, parlant espagnol avec un accent anglais, demandait aux passants si, en bons sujets, ils croyaient au réchauffement climatique.... Hilarant !

Dans l’article couvrant une autre manifestation, les trois derniers paragraphes disent :

« les protestations contre Serrano Limon ont croisé la route avec celles d’un groupe de militants associés à l’économiste Lyndon H. LaRouche, qu’ils identifient comme économiste physique et promoteur d’une renaissance scientifique culturelle et politique.

« Ces jeunes protestaient contre l’invitation que le gouvernement du district fédéral a faite à l’ancien vice-président américain Al Gore, pour venir donner un discours sur le réchauffement climatique, pour lequel il se fait payer 175,000 dollars.

« Les protestataires accusaient Al Gore d’avoir menacé le gouvernement d’Afrique du Sud d’un embargo, si celui-ci osait produire des génériques contre le Sida, alors qu’il était vice-président des Etats-Unis. »

Dans le Nord, le journal La Palabra de Saltillo Coahuila, où Al Gore va se rendre aussi, rapporte que Sergio Barbosa du LYM dénonçait que « l’intention, derrière ce qu’Al Gore promeut supposément comme une conscience globale et environnementale, est raciste et génocidaire. Ce qu’il vient promouvoir ici est l’anti-développement ; il vient dans l’idée que le développement est mauvais. » C’est une fraude, dont l’intention est « de détruire l’industrie et le développement dont Coahuila et tout le Mexique ont cruellement besoin. »

Il suggéra ensuite que les 180 000$ payés par le gouvernement pour la visite de Gore seraient mieux dépensés dans les réels besoins de Coahuila.

Le LYM Mexicain dénonce la politique “génocidaire” de Gore

Le LYM de Mexico city a tenu dans l’après-midi du 26 juillet une manifestation pour dénoncer la visite, prévue le 31 juillet, de l’ancien vice-président Al Gore, en raison du fait que ses mesures politiques, anti-scientifique, contre le réchauffement climatique « menacent de génocide les populations du Mexique et du tiers-monde en général ». Le LYM a soulevé cette question à l’occasion d’une réunion tenue par le maire de Mexico city, Marcelo Ebrard, l’un des sponsors pour la venue de Gore dans le pays.

Excédé par les conséquences des politiques de Gore pour le Mexique, l’un des jeunes présent dans la salle aurait tenté d’utiliser le microphone sur le podium afin de s’adresser à la foule sur cette question de génocide, et il fut écarté par les autorités, emmené au poste de police, où il fut gardé quelques heures avant d’être relâché sans aucune charge.

Les patriotes mexicain reconnaissent que ce charlatanisme anti-industriel se traduit en génocide pour le Mexique, comme pour toute l’Amérique centrale et du Sud, et ils sont naturellement contrariés et agacés par cette visite. En fait, chaque fois que Gore vient dans un pays, sa visite apparaît comme une provocation pour tous ceux qui considèrent être à juste titre une cible de son génocide. Gore est un raciste, et un P... de fasciste, qui énerve ses victimes de manière compréhensible.

Comme l’a établi Lyndon LaRouche dans son webcast international le 25 juillet à Washington D.C., qui a été suivi à travers le monde simultanément en espagnol, allemand, français et italien, et évidemment en anglais : « c’est une erreur de penser qu’Al Gore est humain ; c’est une grosse erreur. Rappelez-vous cette vieille chanson populaire sur la mine de charbon « the company store ». Et bien cette mine dont parle la chanson, c’est Al Gore qui la possède. Ce type-là n’est pas tendre, et il vient d’une famille dont le père n’était pas tendre non plus. C’est quelque chose qui émane des marécages du Tennessee. Vous savez bien comment ils sont. »

Contactez-nous !

Don rapide