Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Nos actions
Actions

Resultats de S&P aux cantonales

visites
1558

Cantonales 2008

Un mouvement de jeunes pour réhabiliter la politique


Clichy, le 10 mars 2008

462 voix pour les 4 candidats S&P aux cantonales, des résultats entre 1,4 et 1,9% [*]. C’est peu, mais c’est significatif pour un mouvement d’idées sans compromission ni complaisance médiatique. Notre campagne a été avant tout menée par un mouvement de jeunes qui se fait les dents en ratissant le terrain. Son mordant et sa présence ont été remarqués par les autres candidats, surpris par la maturité politique et l’enthousiasme de militants d’une classe d’âge dont les représentants restent trop souvent sur la touche.

Plus de 100 000 tracts et journaux ont été distribués sur les 4 circonscriptions de Rennes, Lyon, Evry et Vandœuvre-lès-Nancy, et ce ne sont pas des prospectus avec photos couleurs pour amadouer le chaland. Nous avons soulevé les enjeux essentiels de notre époque – outre le blocage des prix contre la vie chère et le nouveau Bretton Woods contre les spéculateurs, le traité de Lisbonne, la quasi-fusion de l’OTAN et de l’UE, la politique de déstabilisation au Kosovo, le démantèlement de l’Etat-Nation – que personne d’autre que nos quatre candidats n’a eu les tripes d’aborder. Si cet engagement, on ne l’a pas récupéré en voix autant qu’on pouvait l’espérer, on a fait néanmoins ce qu’il convient de faire lorsqu’une crise frappe une population sans repères et sans leaders : éduquer les gens et se faire éclaireur pour eux. C’est-à-dire rétablir le politique en suscitant l’éveil des consciences et des caractères.

Le porte-à-porte a été le moyen le plus direct d’établir un contact avec la population. Le mouvement de jeunes, avec l’appui de nos sympathisants, a frappé à toutes les portes des quatre cantons, à la rencontre des gens que l’on ne verrait pas ailleurs, sauf à tenir une table militante devant la boulangerie du coin. Ne nous voilons pas la face, la population française est dans un état de paralysie politique. Trop souvent, ce n’est pas le projet qui compte, mais l’étiquette, l’image et l’habitude. Nous nous sommes rendus compte que s’il est normal, lorsque la porte s’ouvre, de se présenter d’abord comme candidat ou représentant d’un candidat aux cantonales, bien souvent les gens soit referment la porte soit écoutent en attendant que ça se passe.

Que nous reste t-il alors ? Quelque chose qui ne se copie pas mais qui se réplique, l’enthousiasme. Alors apparaissent les perles politiques, qui ne sont pas nécessairement les gens les plus étiquetés politiquement, mais ceux ayant le souci de l’autre et du bien commun. Et c’est dans les quartiers où nous sommes allés le plus intensément au porte à porte, parfois avec une chorale en bas de l’immeuble avant d’investir les étages, que l’on a le plus voté S&P. A Rennes comme à Lyon, à Vandœuvre comme à Evry, un vent s’est ainsi levé que rien ne pourra arrêter si nous restons sur la brèche et savons inspirer d’autres pour s’y tenir.

Si le blocage des prix est devenu une évidence nécessaire et au-delà de toute idéologie (on a pas trouvé une personne pour nous qualifier de « communistes »), 462 personnes qui ont l’audace de voter pour un nouveau Bretton Woods dans des cantonales, c’est une victoire dans la mesure où en faisant ça, ils se sont engagés à faire beaucoup plus. Car s’ils ont compris de quoi il relève au point d’agir dans l’isoloir et d’y violer leurs habitudes et la vox populi, il s’agit désormais de rendre public cet enthousiasme silencieux, que vous soyez électeurs ou simples lecteurs. Alors la crise qui s’étend permettra à chacun de donner sa pleine mesure. Comme nous l’a avoué un candidat d’une grande marque de la politique, « vous ferez moins que moi, mais vous au moins, on sait que vous continuerez à militer après la campagne ».


[*| Candidat | Canton | Voix | % |
| Alexandre Noury | Rennes Centre-Sud | 97 | 1,76 |
| Christophe Paquien | Lyon IX | 167 | 1,48 |
| Van Than N’Guyen | Evry Nord | 111 | 1,94 |
| Gérard Chenu | Vandoeuvre Ouest | 87 | 1,82 |

Contactez-nous !