Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Nos actions
Actions

Toulouse passe à la vitesse supérieure

visites
584

Par Jean Jauret, Toulouse

« Il y a, à l’heure actuelle, comme un réveil de religiosité, on rencontre partout des âmes en peine cherchant une foi, à moins que ce ne soient des plumes en peine cherchant un sujet. […] On supplée à la recherche par l’inquiétude ; cela est plus facile et plus distingué. […] C’est une ère d’impuissance raffinée et de débilité prétentieuse qui ne durera pas. » C’est le portrait que Jean Jaurès brosse de « l’élite » de son époque dans sa thèse De la réalité du monde sensible, écrite en 1891. C’est ce même constat d’une « société oligarchique » qu’a dénoncé Jacques Cheminade devant la vingtaine de personnes présentes ce lundi soir à Grenade, près de Toulouse.

JPEG - 45.9 ko
 

C’est évidemment le « comment changer les choses ? » qui a motivé les questions des participants. Mais comment répondre à une question qui n’est pas censée être pensée au sein d’un système monétaire ? En réconciliant « le réel et l’idéal » a répondu Jacques Cheminade, citant Jaurès. Un élément clé de cette réconciliation a été évoqué à travers l’écologie. Un participant a ainsi demandé : « Paradoxalement, les seuls à évoquer la notion de générations futures et à penser dans le temps long, ce sont les écologistes. » Or, a souligné Jacques Cheminade, « en voulant revenir à des modes de production d’énergie plus " doux", donc moins efficaces, ils mettent moins d’énergie à disposition de l’humanité ». S’ils combattent à juste titre les nucléocrates, qui ont subtilisé un outil technologique pour faire du profit, dans leur amalgame ils combattent également les pro-nucléaires. Ainsi, ils jouent le jeu des puissances financières. Sauf que le problème, ce n’est pas l’outil (le nucléaire), c’est le système monétaire dans lequel il est exploité.

Anticipant les temps à venir, un participant a regretté qu’il faille « en arriver à une catastrophe pour que la population se ressaisisse ». C’est oublier la victoire en huit heures de Roosevelt sur le monde financier ! (Le 9 mars 1933 à l’aurore, la « Loi bancaire d’urgence » est élaborée aux Etats-Unis, permettant de faire le tri entre les banques en bonne santé, celles qui ont besoin d’aides et celles insolvables. Le vote au Sénat se termine le même jour à 19h52. Roosevelt y appose sa signature à 20h37. L’ensemble du processus, de la première introduction de la loi à la signature finale, a pris huit heures.)

Un pot avait été organisé à la suite de la réunion. Un participant s’est enthousiasmé à la lecture du nouveau tract, prenant rendez-vous pour le lendemain soir afin d’organiser la diffusion. A l’occasion de cette réunion, un autre participant a pris conscience qu’il était nécessaire d’agir politiquement « en dehors des périodes de vote », faute de quoi la notion de « République » laisse le champ libre à celle d’oligarchie.

Grâce aux citoyens rencontrés sur le marché de Grenade à la recherche d’idées politiques qui dépassent les clivages politico-médiatiques, aux internautes qui consultent le site depuis plusieurs mois, aux abonnés à Nouvelle Solidarité et aux militants déjà actifs, la région toulousaine va pouvoir passer à une densité de pensée relativement supérieure.

Contactez-nous !