Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Nos actions
Nos actions

Tract distribué par les militants finistériens...aux électeurs d’aujourd’hui et de demain

visites
559

Tract distribué par les militants finistériens :
 

Remerciements aux électeurs d’aujourd’hui et de demain.



« Tout individu humain a droit à l’entière croissance. Il a donc le droit d’exiger de l’humanité tout ce qui peut seconder son essor. Il a le droit de travailler, de produire, de créer, sans qu’aucune catégorie d’homme soumette son travail à une usure ou à un joug. »

Jean Jaurès, le Socialisme et la Vie.

 

PDF - 620.8 ko

Candidats et militants de la liste Bretagne Phare du Nouveau Monde conduite par Alexandre Noury, nous remercions celles et ceux qui, ayant choisi notre projet, ont osé penser avec les yeux du futur : c’est la seule ressource possible quand un système économique touche à sa fin.

Notre parti est le seul à avoir resitué honnêtement ces élections régionales dans la réalité de la crise financière internationale et à avoir demandé la mise en liquidation judiciaire du système de la spéculation. Arrêter de renflouer les casinos financiers et d’imposer l’austérité sociale, cela seul permettra de créer un réel développement. Car cela donnera la possibilité d’un retour au crédit productif public, un crédit d’Etat à long terme et faible taux d’intérêt, seul capable de financer de grands projets d’infrastructure pour les vingt ou trente prochaines années, à la manière du New Deal de Roosevelt et de notre planification indicative des Trente glorieuses. 

Le problème est que cela est su par la classe politique dominante, mais que cela est tu. Ainsi cette-dernière nous entraîne consciemment, par sa lâcheté ou par ses intérêts, dans le chaos social et le danger d‘hyperinflation. Nous avons pu le vérifier par le barrage entretenu sur ces questions par certains media locaux, sous forme d’attaques calomnieuses à notre encontre.

Nous sommes d’ailleurs au regret de découvrir que l’un d’entre eux, la récente chaîne Tébéo, censée être objective, mais n’ayant su traiter ni avec égalité ni même avec équité les différentes listes régionales, est financée par des entités fort peu concernées par l’intérêt général. Ainsi, au-delà des plus de 40% appartenant au Télégramme, et des 50.000 euros que Morlaix-communauté s’est engagée à lui verser annuellement pendant trois ans, elle est possédée notamment par le Crédit Mutuel, et le Crédit Agricole. Il y a plus troublant encore : 20 autres % de cette chaîne -qui promeut la culture bretonne sensée appartenir aux bretons- sont gérés par une vingtaine de patrons d’entreprises. L’on y trouve Jacques Verlingue, président du Club des Trente au sein duquel figurent : M. Bolloré, qui s’est illustré par ses pratiques pro-Sarkozistes et coloniales en Afrique, Messieurs Leclerc et Pinault, ou Patrick Le Lay, qui semble une fois de plus apprécier notre temps de cerveau disponible pour ses propres profits. Ce même Club des Trente fut auparavant présidé par M. Guillemot, patron d’Ubisoft, la société de jeux vidéo violents. L’on y verrait aussi circuler, dans ses locaux parisiens, M. Hubert Coudurier, président de la même Tébéo, et chef de l’information du Télégramme de Brest. Nous nous interrogeons : les libertés de Bretagne consisteraient-elles aujourd’hui à s’en mettre plein les poches au détriment de la « souveraineté » intellectuelle des bretons ?

Cette oligarchie financiero-politique locale, complice de celle qui au niveau international a organisé, par la spéculation, l’effondrement économique actuel, nous la combattons depuis plus de trente ans en France, en subissant ses coups et ses calomnies.

Notre bataille pour un nouveau système économique redonnant les rênes de l’émission monétaire aux Etats commence à porter ses fruits très sérieusement à l’échelle internationale. Nous vous invitons donc à la découvrir (voir http://www.solidariteetprogres.org/sp_Quisommesnous.php ) et à y participer : les élections régionales, via lesquelles nous nous sommes d’avantage fait connaître en Bretagne, ne sont en effet qu’un début.

Il faut qu’ensemble nous bâtissions une résistance citoyenne, et que nous la développions partout dans notre pays, dans notre région, et dans le Finistère. Nous entendons bien la manifester avec vous aux élections cantonales 2011.

Nous entrons dans une période historique où nous ne devons pas refaire le choix des années 30, qui commença par ce même corporatisme, ce même partenariat public/privé – le choix des politiques de Laval en France et du Chancelier Brüning en Allemagne, qui menèrent alors l’Europe au désastre, comme leur (photo)copie y mènerait aujourd’hui.

Rendez-vous sur : bretagne.solidariteetprogres.org

Pour nous joindre : 02 56 51 82 13.

 

 

 

Contactez-nous !