www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Nos actions

Conférence-débat à Paris : Non au coup d’Etat occidental en Ukraine !

3051 visites

Lundi 24 février à 19h
avec Natalia Vitrenko,
présidente du Parti socialiste progressiste d’Ukraine

Retransmission en direct sur internet
(En russe avec traduction française)

JPEG - 33.9 ko

Jamais, depuis la fin de la Guerre froide, nous n’avons été aussi près de voir éclater un nouveau conflit mondial. L’ingérence irresponsable des puissances occidentales en Ukraine, suite au refus du président Ianoukovitch de signer avec l’Union européenne un accord d’association qui aurait été suicidaire pour son pays, pourrait être le détonateur d’un affrontement pouvant dégénérer en guerre nucléaire.

Car Kiev, pour les Russes, c’est la bataille de Koursk : un casus belli. C’est là en effet qu’en 1943, ils infligèrent aux nazis leur première défaite stratégique, conscients qu’à partir de cette ville, c’était la survie même de la Russie qui était en jeu. Kiev, disait à son tour le grand auteur russe Tourgueniev, « c’est la ville sainte de la Russie, et la mère de toutes les villes russes ».

Natalia Vitrenko sera à Paris dans le cadre d’une tournée européenne destinée à empêcher ce scénario du pire. Avec Valeri Alexandrovich Sergachov, président du Parti Rus de Kiev, et Vladimir Romanovich Marchenko, président de la Fédération du travail d’Ukraine, deux autres signataires de l’appel à l’ONU, à l’UE et aux Etats-Unis, lancé le 25 janvier par 29 élus et responsables ukrainiens, ils dénonceront auprès des dirigeants politiques et syndicaux européens ce qui se cache derrière « l’opposition » en Ukraine : des réseaux néo-nazis déployés par l’UE et les Etats-Unis pour fomenter un coup d’Etat dans ce pays.

Docteur en économie, Mme Vitrenko expliquera aussi en quoi la signature de l’accord d’association avec l’UE aurait relégué l’Ukraine, avec son vaste potentiel agricole et industriel, au statut d’« appendice agricole » de l’UE, tandis que l’Union douanière et l’Union eurasiatique créées par la Russie depuis 2010, plus proches de l’Europe des patries et des projets de Charles de Gaulle que l’actuelle UE financière et supranationale, ouvrent au contraire une voie de progrès à l’Ukraine.

Retrouvez l’interview de Natalia Vitrenko et la transcription intégrale de la conférence sur solidariteetprogres.org/vitrenko-paris

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 
Notre dossier éducation, en vente ici Au Yémen, on assassine les hommes et leur mémoire. La France complice. terrorisme / 11 septembre, les 28 pages qui démasquent... La mer, avenir de l’homme Présidentielle 2017
Le choix de la rédaction
Autres articles
Plus d'articles

Écrire un commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet