www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Nos actions >Glass-Steagall

Fascisme financier, hier et aujourd’hui : comprendre pour combattre

994 visites | 4 commentaires

Réunion de formation militante du 11 juillet dernier contre les nouveaux plans de renflouements financiers et pour couper les banques en deux avec notre proposition de loi !

Page d’action : solidariteetprogres.org/mobilisation-glass-steagall

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 

Voir les 4 commentaires

Vos commentaires

  • Le 19 juillet 2013 à 16:07
    par dommage

    Dommage que ça ne soit pas plus pédagogique.
    On aurait pu par exemple en profiter pour nous expliquer comment cette économie spéculative a des effets sur l’économie réelle.
    Par exemple, à 13:30 il donne le très bon exemple du monopoly avec les joueurs qui achètent avec leur billets de jeux de vrais richesse (je sais d’ailleurs pas pourquoi il parle de casino, où la situation est tout autre...). Je ne sais toujours pas pourquoi il nous parle du régime nazi, comme pour illustrer l’auto-cannibalisation...
    Celui ci avait pourtant réussi à créer des chantiers énormes et à mettre tout le monde au travail, une forme de new deal avant l’heure et les ouvriers allemands éétaient les mieux payés d’europe et pouvaient aller passer leur vacances sur la Riviera....
    Le conférencier résume cela par : ""l’allemagne était engagée dans une logique d’auto-destruction et avait besoin d’envahir ses voisins pour s’en accaparer les richesses".
    Ce conférencier mélange tout, semble répéter des bouts de phrases, sans se soucier de leur cohérence.
    Bref, ça m’a dégoûté, j’ai cessé de suivre. Mais étant donné que vous n’avez pas accés aux médias vous devriez profiter de l’internet pour être extrèmement précis et respecter, comme les autres partis ne le font pas, nos intelligences.

    • Le 21 juillet 2013 à 21:04
      par Karel Vereycken

      "Je ne sais toujours pas pourquoi il nous parle du régime nazi, comme pour illustrer l’auto-cannibalisation..."
      Dommage que vous soyez frappé de castration émotionnelle. Pour s’en guérir, posez la question aux juifs hongrois. A lire : "Self-financing genocide" par Gabor Kadar & Zoltan Vagi.
      Sur le fond, vous avez tort et raison. Raison car en effet, Hitler a mis les Allemands au travail. Pour produire quoi ?
      Sur le papier, Hitler aurait fait plaisir à la Troïka et au FMI. Les dépôts allemands sont passés de 29 milliards de marks en 1941 à 116,7 milliards de marks en 1944 (grace a la confiscation des biens des habitants des pays occupés). Le budget allemand passa de 52,2 milliards de marks en 39-40 à 153 milliards de marks en 43-44. Belle croissance ! Le petit problème c’est qu’alors qu’en 39-40, 62% du budget était déjà englouti dans les dépenses militaires, c’était 84% en 43-44. Le plein emploi est donc une valeur négative s’il s’agit de préparer la destruction. Détrompez-vous : le niveau de vie des Allemands était plus bas en 1940 qu’en 1914.
      Diamétralement le contraire de Roosevelt qui fait de grands travaux orientés à hausser le niveau technologique de l’ensemble de l’économie et de préparer pour les générations à naître. Le but des barrages des la TVA était l’irrigation, la modernisation de l’agriculture et l’électrification du monde rurale.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2013 à 18:38
    par CedG

    Dommage, j’ai la quelque chose qui pourrait vous intéresser :
    clair, précis, accessible ... Et surtout c’est écrit pour ceux qui confondent Roosevelt avec hitler, ou qui veulent en finir avec le mythe des ouvriers heureux de weimar, et passer à quelque chose de disons... plus optimiste sur l’idée du bonheur. Vous avez raison, il faut être respectueux avec votre intelligence, alors ne vous laissez pas aller aux raccourcis !
    http://www.solidariteetprogres.org/documents-de-fond-7/economie/article/schacht-et-hitler-contre-roosevelt-pourquoi-l.html
    bonne lecture

    • Le 19 juillet 2013 à 22:55
      par dommage

      J’ai pris le soin de lire votre article. Celui ci s’attache à montrer que la politique économique nazi était finalement la même que celle de l’empire monétariste et mondialiste actuel.
      Cet article, long de plus de 10 pages, consacré à la politique économique de l’allemagne nazi réalise l’exploit de ne pas parler du fait de la disparition complète du chômage sous ce régime. N’y croyant pas moi même, j’ai fait une recherche sur le mot chômage qui n’y apparait qu’une fois pour la période ds années 20.
      Sachez que je ne suis pas un tenant du régime nazi, loin de là, mais plutôt un citoyen cherchant une solution à la crise que nous vivons.
      Pour cela, il faut mettre en oeuvre nos intelligences, mais en toute honneteté.ce dont manque évidement cet article.
      Etant donné qu’il émane de votre mouvement il ne peut que le discréditer.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet