Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Nos actions

Solidarité & Progrès et Jacques Cheminade présentent leur proposition de loi pour couper les banques en deux

visites
1021

Communiqué de Solidarité & Progrès

Paris, le 14 mai 2013 – A l’image du gouvernement, toutes les forces politiques de ce pays – de Mélenchon jusqu’à Le Pen – ont abandonné le combat contre le monde de la finance ; personne ne s’est véritablement opposé à la fausse réforme bancaire de Pierre Moscovici et personne n’a présenté d’alternative. C’est pourquoi Solidarité & Progrès et Jacques Cheminade rendent publique aujourd’hui leur proposition de loi pour rétablir la séparation stricte entre banques d’affaires et banques de dépôt établie à la Libération.

Conformément à la campagne présidentielle de Jacques Cheminade et aux campagnes législatives menées par les 78 candidats Solidarité & Progrès en 2012, la proposition de loi établit une séparation stricte entre banques de dépôt et de crédit d’une part, et banques d’affaires et de marché de l’autre. Il s’agit de mettre un terme définitif au chantage des spéculateurs sur la banque utile et de reprendre le contrôle du crédit afin de financer à nouveau le développement industriel et entrepreneurial en France.

En effet, comme la presse financière et de nombreux économistes l’ont montré, le projet de loi Moscovici est un semblant de réforme puisqu’il ne fera que « filialiser », et non séparer, 1 % seulement des activités des banques. De surcroît, ce projet entérine la stratégie du « bail-in » appliquée à Chypre, qui consiste à faire payer la faillite des spéculateurs à l’ensemble des déposants et des épargnants.

Solidarité & Progrès appelle donc solennellement les députés à rejeter le projet de loi Moscovici lorsqu’il sera présenté en 2e lecture d’ici l’été, et à adopter en lieu et place sa propre proposition de loi, conforme au souhait des Français de voir leurs banques protégées des errements de la finance folle.

Solidarité & Progrès souligne qu’une proposition de loi similaire existe aux Etats-Unis (HR 129), visant à rétablir intégralement le Glass-Steagall Act de Franklin Roosevelt, et comptant déjà 60 co-parrains au sein de la Chambre des représentants. D’autres propositions en ce sens ont également été introduites en Italie, en Suisse, en Suède et en Islande.

La proposition de loi « relative au crédit et à la séparation entre banques de dépôt et banques de marché » est disponible sur la page de mobilisation créée à cet effet sur le site internet de Solidarité & Progrès.

Lien : http://www.solidariteetprogres.org/mobilisation-glass-steagall.html

Contact : bertrand solidariteetprogres.org

Contactez-nous !