Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Orientation stratégique

Hyperinflation : La crise financière de 2008 et l’Allemagne de 1923

visites
4304
commentaire

Cette vidéo a été réalisée par le LaRouche Youth Movement (LYM) de Washington aux Etats-Unis, après que la Réserve Fédérale ait annoncé la baisse de ses taux le 22 janvier 2008 et que Bush ait lancé son plan de relance économique de 150 milliards de dollars, le fameux « Stimulus Package ».



Baisse des taux de la Fed : « Bush et Bernanke vont couler le dollar »

30 janvier 2008 (LPAC) - En réponse à la nouvelle baisse des taux opérée par la Fed hier - de -0,5 % après les -0,75 % du 22 janvier - l’économiste américain Lyndon LaRouche a lancé un avertissement cinglant : « Bush et Bernanke vont couler le dollar ». « Il faut le dire clairement et on doit l’empêcher. Le président Bush doit être renvoyé en cure de désintoxication. Cette politique mène tout droit à l’Allemagne de Weimar, 1923, hyperinflation II le retour, c’est une folie absolue qu’un gouvernement suive cette politique. »

« Comme on dit dans le jargon, ces mecs sont complètement fadas » a t-il dit. « Ils semblent aller vers une politique hyperinflationniste de taux zéro, mais ils ne survivront même pas jusqu’à là. Le pays pourrait ne pas y survivre. »

« Cette crise a montré un président des Etats-Unis cliniquement fou. Il promeut le dollar « à la Ezra Pound », il faut l’interner à St Elizabeth ! » (Ezra Pound était un poète fasciste promouvant Mussolini ainsi que les théorie monétaires britanniques pour le dollar, alors même qu’il était interné à l’hôpital St Elizabeth de Washington - l’équivalent de St Anne à Paris).

Face à cela, il a proposé la seule réelle alternative : un taux d’intérêt à deux vitesses, avec des taux bas pour les activités économiques de base et un taux élevé pour les spéculateurs qui entendent profiter du différentiel de taux entre l’Europe et les Etats-Unis (voir ici).

Contactez-nous !

Don rapide