Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Orientation stratégique
Brèves

Iran/Pakistan : Les Britanniques et Obama déterminés à annihiler nucléairement les pays stratégiques d’Asie

visites
3271

30 novembre 2011 (Nouvelle Solidarité) – Le Pakistan a qualifié de « délibérée » l’agression américaine contre deux postes militaires pakistanais samedi dernier. L’attaque aérienne a tué 28 soldats pakistanais et ne peut en aucun cas être une simple « bavure ». Elle a été menée en deux vagues d’assaut d’une heure chacune contre des bases clairement marquées du drapeau pakistanais et indexées sur les cartes américaines, et alors que les soldats pakistanais ont lancé de nombreux appels radio. Le Commandement conjoint des opérations spéciales américain (JSOC), qui opère hors des structures de commandement militaire classiques et reçoit directement ses ordres de la Maison Blanche, est depuis longtemps montré du doigt pour ses campagnes d’assassinats ciblés par drone dans la zone tribale pakistanaise. Tout porte à croire qu’il s’agit d’une provocation délibérée alimentant l’escalade vers un conflit nucléaire mondial ; c’est ce qu’a indiqué Lyndon LaRouche hier, après avoir reçu des rapports de sources sur l’incident pakistanais :

C’est très simple, il s’agit d’une question bien plus vaste que cela : le Pakistan est un pays compliqué dont la caractéristique principale est sa position géographique – bien malheureuse pour lui – puisqu’il se situe en Asie. Toute nation d’Asie ayant une quelconque importance stratégique est sur la liste pour être détruite. Il ne faut donc pas adopter une approche pays par pays : le fait est que les Britanniques et Obama sont déterminés à annihiler par l’arme nucléaire l’ensemble des pays d’Asie qui représentent quelque chose ; et comme le Pakistan est en Asie... Mais le fait est que le Pakistan est un pays compliqué ; malgré les choses folles qui s’y passent, le pays a des intérêts véritables. Je pense que dans ce cas, il ne faut pas le considérer comme responsable, mais plutôt comme victime.

Pensez que le Pakistan est un pays frontalier de l’Iran ; mais aussi et surtout qu’il est très proche de la Chine. Ses capacités militaires ont été construites en coopération avec les Chinois. Et on a cette situation folle dans laquelle, une querelle entre l’Inde et le Pakistan jouerait évidemment en faveur de l’ennemi. Le problème en Inde, c’est qu’il y a trop de gens complaisants à l’égard de l’Empire britannique.

L’enjeu auquel nous sommes confrontés est l’arme nucléaire. C’est une conflagration stratégique visant à détruire l’ensemble de ce qui est viable en termes de capacités industrielles, technologiques, etc. dans toute l’Asie. Nous avons pu l’empêcher dans une certaine mesure car certains militaires américains sont montés au créneau, mais le plan britannique était de se lancer immédiatement après la guerre en Libye, dans une attaque thermonucléaire préemptive sur l’Asie. Tous les pays d’Asie qui ont un potentiel technologique vont être détruits.

On a pu retarder l’échéance, mais ça devient compliqué car entre temps, alors que les bombes n’ont pas été lancées, l’Europe entre en désintégration car son système de renflouement ne tient plus. Cela génère des complications.

L’attaque américaine ne laisse aucune marge de manœuvre au Pakistan pour faire des compromis. Cela va de paire avec la mise à sac de l’ambassade britannique en Iran. Tout ce qui représente un quelconque potentiel technologique en Asie est visé. La menace est une frappe thermonucléaire préventive, ce qui ne laisse pas vraiment de marge pour différentes options.

Contactez-nous !