Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Orientation stratégique
Brèves

LaRouche : Poutine a infligé une défaite décisive à l’Empire britannique

visites
4927

12 août 2008 (LPAC) – En agissant pour défendre les citoyens russes contre l’attaque de type terroriste menée par le gouvernement Soros de Géorgie, le Premier ministre russe Vladimir Poutine a infligé une défaite décisive à l’Empire britannique, a déclaré Lyndon LaRouche. Toute capitulation russe face à cette agression criminelle du gouvernement fantoche de Mikhail Saakashvili aurait été dramatique pour le monde.

Ce qu’a fait Poutine était objectivement nécessaire, a-t-il poursuivi. Il a eu absolument raison. Lui et le Président Medvedev ont compris que l’Empire britannique, avec son appendice américain et son agent George Soros, cherchait à consolider son empire mondial. Les Britanniques, et Poutine, savaient que la Russie, avec sa capacité thermonucléaire, était le seul obstacle à leur plan. Si la Russie s’était soumise aux termes dictés par les britanniques, le monde serait parti pour une 3e Guerre mondiale.

Poutine a donc décidé qu’il devait mettre une limite. Il a agit de manière décisive et a fait reculer les Britanniques et les Etats-Unis. En conséquence, le gouvernement fantoche de Géorgie a été détruit et un message a été envoyé au monde.

Certains intellectuels britanniques ont bien reçu le message, a t-il dit, évoquant l’article de David Blair dans le Daily Telegraph de Londres du 12 août. « En saisissant l’occasion d’infliger à la Géorgie des frappes aériennes et des incursions militaires, le Premier ministre russe Vladimir Poutine envoie un message catégorique, de portée mondiale. Le rideau est tombé sur l’ère où l’OTAN s’étendait continuellement en Europe de l’Est jusqu’à englober les anciennes républiques soviétiques, et où la Russie ne pouvait répondre que par des postures (…) l’équilibre des puissances en Europe a fondamentalement changé (…) », écrit le rédacteur diplomatique du Telegraph.

La Russie faisait face à une attaque sournoise à la Pearl Harbor, menée par les pions de Soros, et avec l’idée d’un nettoyage ethnique à la Hitler, a dit LaRouche. Poutine a vu cette menace existentielle pour la Russie et où elle pouvait mener, et il a agit comme Roosevelt l’a fait après Pearl Harbor. Il savait que s’il ne le faisait pas, l’Empire britannique, qui fait face à la dissolution de son système financier mondial, aurait poussé jusqu’à l’affrontement mondial.

Les gesticulations stupides de l’administration Bush ne font que témoigner de l’efficacité de l’action de Poutine, a-t-il dit. En ce qui concerne les candidats présidentiels, rien ne sert d’espérer que Barack Obama revienne à la réalité puisqu’il est un laquais acheté et payé par George Soros. Quant à McCain, LaRouche a expliqué qu’il ferait mieux de s’asseoir, réfléchir et arrêter d’être bête, plutôt que de la ramener.

La réponse russe à la provocation géorgienne est un point tournant, a-t-il conclut. Elle met un terme à près de 20 années d’assaut par l’Empire britannique, via Soros et d’autres organismes, pour tirer profit de l’effondrement soviétique et consolider son empire mondial. Pendant ce temps là, les Américains, seul autre point de résistance réelle, ont capitulé tragiquement en négociant leur propre destruction, alors qu’ils refusaient de prendre en compte sérieusement la menace contre leur propre nation et le monde. Comment les américains peuvent-ils être aussi bête au point de tolérer George Bush ? Comment peuvent-ils laisser Soros choisir le candidat présidentiel démocrate ?

La clé de la victoire sur l’ennemi de l’humanité, l’Empire britannique, c’est de refuser la compromission sur les fondamentaux et de retourner les règles du jeu, a-t-il dit. C’est ce qu’a fait le Premier ministre Poutine, pour l’avantage du monde entier.

Certaines personnes en Grande-Bretagne ont reçu le message, a-t-il dit. Il est temps que les Américains fassent de même. Il est temps de détruire tout ce qui est associé avec l’Empire britannique, et particulièrement ses principaux agents, Al Gore et George Soros. Si ce n’est pas fait d’ici à l’élection de novembre, les Etats-Unis cesseront d’être.

Contactez-nous !