www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Orientation stratégique

LaRouche dénonce l’opération britannique en Ossétie sur Russia Today TV

2207 visites

22 août 2008 (Nouvelle Solidarité) – L’attaque géorgienne contre l’Ossétie du Sud « est une opération menée par les britanniques », a déclaré Lyndon LaRouche dans une interview diffusée hier sur la chaîne Russia Today. Russia Today est la chaîne russe internationale d’information continue diffusée en anglais et créée à l’initiative de l’agence de presse gouvernementale Ria Novosti en 2005. RT a également diffusé une interview avec Jeffrey Steinberg, du comité de rédaction du magazine EIR.

Voici la transcription française de l’interview :

JPEG - 8.3 ko

RUSSIA TODAY : Pour analyser la guerre en Ossétie du Sud et ses répercussions pour la communauté internationale, nous recevons en direct depuis l’Allemagne le philosophe, économiste et homme politique américain Lyndon LaRouche.

Merci beaucoup M. LaRouche d’être avec nous. Concentrons-nous sur ce qui s’est passé en Ossétie du Sud : pensez-vous que cette guerre ait été lancée pour soumettre la Russie et était-ce une provocation bien montée ?

LYNDON LAROUCHE : Cela fait partie d’une opération menée par les Britanniques, avec le soutien américain, ayant pour objectif d’anéantir la Russie en l’encerclant peu à peu, comme c’est la cas avec les évènements en Pologne dernièrement [l’installation de missiles anti-missiles américains, ndt].

RUSSIA TODAY : Et que pensez-vous de la couverture médiatique de ce conflit ?

LAROUCHE : Aux Etats-Unis, depuis un certain temps déjà et parmi tant d’autres, nous avons la couverture la plus fourbe que j’aie vu depuis longtemps. La majeure partie de la couverture en Europe et en Amérique était plutôt mauvaise. La plupart des médias étaient loin de la vérité.

RUSSIA TODAY : Mais pourquoi, à votre avis, les médias occidentaux ferment-ils les yeux sur qui a commencé cette guerre ?

LAROUCHE : Dès le départ, la guerre a été lancée comme une tentative pour empêcher la Russie d’être un acteur important, l’isoler, l’encercler, et la briser. Je pense que le gouvernement Poutine a répondu de manière tout à fait appropriée et a correctement évalué la nature de la situation.

RUSSIA TODAY : Selon vous, quels sont les intérêts des Etats-Unis dans le Caucase ?

LAROUCHE : Ils n’ont aucun intérêt particulier. Ce n’est pas vraiment une question d’intérêt américain, mais de celui de certaines forces internationales. Prenez le cas de George Soros : c’est un britannique qui opère contre les Etats-Unis, qui est présent un peu partout dans le monde et qui a joué un rôle clé dans la création du gouvernement géorgien actuel. Il est un représentant d’une branche du Foreign office britannique qui a coordonné toute cette opération.

RUSSIA TODAY : Mais comment ce conflit pourrait-il peser sur l’équilibre mondial des puissances ?

LAROUCHE : Je pense que nous allons possiblement vers une nouvelle crise des missiles, comparable à ce qui s’est passé en 1962, mais en pire. C’est ça le danger, nous sommes au bord d’un effondrement du système monétaire et financier mondial, et dans le même temps, nous faisons face à nouveau aux « Canons d’août ». Nous sommes face à la menace d’une 3e Guerre mondiale.

RUSSIA TODAY : Merci beaucoup M. LaRouche pour vos réponses et d’avoir pris de votre temps. C’était l’économiste, philosophe et homme politique américain, Lyndon LaRouche, depuis l’Allemagne.


Documentation complémentaire :

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet