Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Orientation stratégique
Brèves

LaRouche : la seule manière d’arrêter l’escalade militaire est de virer Obama

visites
2161
commentaires

5 novembre 2011 (Nouvelle Solidarité) – Changement de régime en Libye, menaces sur la Syrie et sur l’Iran... Lors d’une intervention dans la web-émission de son Comité d’action politique, le Weekly Report, Lyndon LaRouche a été incisif : si Barack Obama n’est pas évincé sur le champs, le monde va droit vers une troisième Guerre mondiale. Extraits.

« Voici le contexte : la région transatlantique vie un effondrement économique général. Les Etats-Unis comme l’Europe sont sur le point de se désintégrer totalement, ainsi que d’autre parties du monde. Et quand je parle de désintégration totale, je dis bien désintégration totale ; je ne parle pas de récession ni de dépression, mais d’une crise d’effondrement. Et l’hyperinflation dans la zone transatlantique agit comme une bombe à retardement : elle va finir par exploser.

« Face à cela, l’on trouve la région eurasiatique dont la Russie, la Chine et l’Inde sont les principales composantes, et qui n’a pas encore été frappée par la magnitude de cette crise. Avec leur pantin américain – Obama – les Britanniques président à l’effondrement du système économique transatlantique. Même s’il y a des problèmes en Asie, la Russie est loin d’être dans la pire des situations, la Chine est forte et l’Inde a une force certaine. Ces trois, avec quelques autres pays d’Asie et de la région pacifique, ont un certain niveau d’intégrité qui manque cruellement dans la région transatlantique.

« L’on arrive donc au point critique : l’Empire financier britannique, dans toutes ses composantes transatlantique, s’effondre, à l’exception de l’Argentine. De l’autre côté, l’on a encore de la puissance et une certaine forme de croissance qui maintient la Russie, la Chine, l’Inde et d’autres pays asiatiques. (...)

« Dans le même temps, l’on a la plus grande force militaire américaine jamais accumulée réunie entre l’Est méditerranéen et l’océan Indien. Ces forces sont énormes ; la majeure-partie des forces de projection américaines sont déployées dans cette région qui a été transformée en ’nouveaux Balkans’ – du Sud de la Turquie en passant par l’Iran jusqu’au Pakistan. Cette zone est devenue un piège pour déclencher la troisième Guerre mondiale.

« Voilà où nous en sommes.

« On peut encore l’arrêter, à condition d’évincer Obama. On peut le destituer sur la base des accusations qui pèsent contre lui ou même de son état de santé mentale – ce serait dans ce cas-là une simple procédure d’éviction telle que la prescrit l’article 4 du 25e amendement. Sans cela, ce sera la guerre à coup sûr ; c’est parti pour et ça va aller très vite. »

Et pour tous les responsables politiques qui ont enfin rejoint sa campagne pour rétablir Glass-Steagall et annihiler Wall Street, LaRouche a eu des mots particulièrement durs :

« Si vous n’évincez pas Obama d’abord, vous ne parviendrez jamais à rétablir Glass-Steagall. Vous pouvez gagner si vous vous occupez d’Obama en premier ; sinon, c’est la défaite assurée ! On peut s’interroger sur la sincérité de votre engagement pour Glass-Steagall si vous refuser de faire avant ce qui permettra de le rétablir. Virez Obama d’abord et vous verrez que l’on pourra rétablir Glass-Steagall. »

En effet, Obama est la protection politique du lobby de la City et de Wall Street ; il a entravé et entravera toute tentative de réforme. Pour LaRouche, c’est clair : comme nous sommes en guerre, l’on ne peut espérer l’emporter avec des réformes : il faut s’attaquer directement à l’ennemi, via leur pantin Obama. Sans quoi, l’on voit déjà le soutien créé pour Glass-Steagall – 52 députés et des dizaines de fédérations syndicales – se perdre dans la nature face aux arrangements politiques qui coincent les démocrates et les dirigeants syndicaux à l’approche de la présidentielle... Agir en fonction du calendrier électoral alors qu’on est dans la pire crise de l’histoire, c’est pas très malin. Et ici en France, avec notre Président à la botte des Britanniques et d’Obama, on a intérêt à vite se ressaisir...

Voir les 8 commentaires

  • grosbill • 09/11/2011 - 20:44

    la seule manière d’arrêter l’escalade militaire est de virer Obama ... c’est le titre !!!
    bien sure !! et remettons vite à la place le parti de Bush (ses successeurs en fait ) car eux ils ne déclenchent pas de guerres !
    en brandissant un pot d’urine ils ont annoncé devant leur congrés, avoir trouvé des armes de destruction massive en Irak... alors oui, Barak est un monstre avec toutes les guerres qu’il a déclenché....

    Répondre à ce message

  • Amaël • 06/11/2011 - 19:59

    Comment prouver que le cocktail sionisme/illuminati/franc-maçonnerie(etc) que tout le monde accuse est en fait un paravent anglais ?

    Répondre à ce message

  • pranakundalini • 06/11/2011 - 10:32

    Il attend quoi M Larouche pour engager la procédure ?

    • Bertrand Buisson • 06/11/2011 - 12:08

      Soit un groupe de députés introduit au Congrès des articles de destitution accusant le président de trahison ou de crime, soit le vice-président et des membres du cabinet font valoir au congrès que le président n’est plus en mesure d’exercer ses fonctions.

      La constitution des Etats-Unis ne confèrent pas à LaRouche de superpouvoirs... :-|

    • plusieurs • 06/11/2011 - 14:53

      Et si ma tatate en avait, on l’ appellerait tonton (pour te "paraphraser" eche Bertran) !

      Obama doit être éliminé au profit de l’ humanité car, une troisième guerre mondiale sera nucléaire et ramènera probablement le nombre d’ âmes à moins de 1 milliard.

      Que vaut la mort (ou l’ éviction forcée) d’ une personne névrosée au profit de 6 500 000 000 d’ autres ? Le dire c’ est bien mais, le faire c’ est mieux.

      Le masque du constitutionalisme de Larouche se relâcherait-il ? Qui a t-il derrière ?

      Est-ce au pied du mur que l’ on verra le maçon..?

    Répondre à ce message

  • michel49 • 06/11/2011 - 09:46

    Ce que le chancelier allemand n’a pas fait il y a 70 ans se fera maintenant mais sera encore plus douloureux ; la destruction de l’Empire sera accompagnée de "sang, de sueur et de larmes"...

    Répondre à ce message

  • CV • 05/11/2011 - 20:37

    Mr Larouche a raison :"il faut virer Obama",
    le problème c’est de couper les têtes de l’Hydre(Britannique) aux bons endroits !
    Le poids de l’AIPAC sur le congrès,qui par ailleurs protège Obama ...
    Le fait que "Nétanyaou le fou" ait été ovationné plus de 20 fois la dernière fois au congrès et ce "suivisme" aveugle des USA vis à vis d’une Politique de plus en plus suicidaire d’Israel...
    Le problème c’est la Balkanisation du moyen-Orient,et le piège mortel du jeu géostratégique de l’empire Britannique....

    Répondre à ce message

  • petite souris • 05/11/2011 - 16:07

    Voilà qui est bien dit.
    Quelques journalistes bien connus depuis une bonne quarantaine d’années commencent timidement à envisager le chaos, à taper mollement sur les doigts des "anglais", à admettre la possibilité qu’il pourrait y avoir des idées concrètes ailleurs !
    .........mais ils pensent à Bayrou !!!!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide