Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Orientation stratégique Analyses
Les éditoriaux de Jacques Cheminade

2004

visites
708

Je viens de fêter la nouvelle année à Mayence, avec nos jeunes militants européens. C’est donc avec la joie et l’espérance du cœur, inspirées par le travail intense et l’esprit de jeu intellectuel qui ont animé ces journées, que je vous souhaite à tous une bonne et heureuse année combattante.

L’année 2004 sera notre temps, pourvu que nous en relevions les défis. Elle commencera par les primaires américaines de Washington, le 13 janvier, et du New Hampshire, le 27, suivies le 3 février par une journée de cinq nouvelles primaires. Là s’enclenchera, quels qu’en soient les résultats particuliers, un processus général irréversible dans la vie politique des Etats-Unis et du monde, créant la possibilité d’une destitution rapide du vice-président Cheney et d’une défaite de George Bush en novembre. Lyndon LaRouche a mis le cap sur la Maison-Blanche et c’est un événement déterminant que les responsables européens devront, avec ou sans plaisir, bientôt reconnaître. Car c’est là, à la dimension de la présidence américaine, que se joue le sort du monde et de l’Europe, face à l’effondrement du système financier et monétaire international et à la fuite en avant vers la guerre.

Les principaux dirigeants français le savent, mais jouent un double jeu et pratiquent un double langage, par peur des néo-conservateurs américains et par incapacité personnelle à concevoir un changement. Ce qui a pour résultat une manifestation publique d’hypocrisie qui démobilise la population et engendre une paralysie des volontés.

Le discours de vœux aux Français prononcé par Jacques Chirac en est, hélas, l’exemple le plus clinique. Non parce qu’il s’agit de Jacques Chirac, mais parce qu’il incarne, en fonction de ses responsabilités, un phénomène général. Notre Président de la République estime que « l’horizon s’est éclairci » et que « notre pays est désormais sur le bon chemin ». Il attend une reprise de la croissance américaine et annonce, dans ce cadre, « une grande loi de mobilisation pour l’emploi ».

Croissance américaine ? Avec la chute du dollar, le trucage des statistiques, la remontée imminente des taux d’intérêt à long terme et l’impossibilité de continuer à vivre à crédit en pillant le reste du monde ?

Lutte contre le chômage ? Avec au moins 180 000 demandeurs d’emploi exclus de l’assurance-chômage, basculant pour un tiers vers une ASS réduite en durée et pour un autre tiers vers un RMI confié à des départements sans argent ? Il faut arrêter de regarder Star Academy ! Il faut arrêter de s’occuper des foulards ! La maison va brûler - en France comme en Allemagne, avec une austérité sans queue ni tête et un code du travail émasculé de fond en comble - et l’on voudrait que les voisins apportent les sceaux d’eau ?

Le temps des images, des paroles creuses et des beaux discours est terminé. Comme nos jeunes militants larouchistes, il faut faire face aux réalités et changer le monde pour le sauver de sa servitude volontaire.

Contactez-nous !