Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Orientation stratégique Analyses
Les Editoriaux de Jacques Cheminade

Alternative II

visites
635
commentaires

Les éditoriaux de Jacques Cheminade sont publiés tous les quinze jours dans le journal Nouvelle Solidarité, sur www.solidariteetprogres.org ainsi que sur son site de campagne www.cheminade2012.fr.


Dans mon éditorial précédent, j’ai montré la nécessité de séparer les métiers de banque d’affaires et ceux de banque de dépôt et de crédit. L’objectif est de porter un coup d’arrêt à l’émission de fausse monnaie, ce qui permettra de dégager le terrain pour mettre en place de grands projets de développement redonnant priorité à l’équipement de l’homme et de la nature, en vue du bien commun des peuples existants et des générations à naître.

Tant que cela ne sera pas fait, nous continuerons à aller droit dans le mur.

Au sein de l’Union européenne (UE), alors que le peuple grec se trouve soumis à une austérité cruelle et destructrice, Angela Merkel et Nicolas Sarkozy proposent la nomination de Mario Draghi à la tête de la Banque centrale européenne « parce qu’il est excellent » , comme vient de le dire notre Président à L’Express . Or qui est Mario Draghi ? Il a été pendant quatre ans vice-président de Goldman Sachs International à Londres ! Goldman Sachs est la banque qui, en 2001, a indiqué au gouvernement grec d’alors comment maquiller ses comptes pour pouvoir entrer dans l’UE et en 2010, a organisé la spéculation contre son propre client pour gagner des sommes astronomiques en achetant des assurances (CDS) couvrant le risque qu’il représentait ! Mario Draghi prétend qu’il n’est pour rien dans cette affaire, ce qui au mieux prouverait son incompétence totale. Cependant, il a été très compétent comme homme orchestre des privatisations en Italie, en faveur d’intérêts anglo-américains. Son pedigree est attesté par le rôle qu’il a joué lors de la réunion sur le yacht Britannia, le 2 juin 1992, pour dépouiller son propre pays. Il est aujourd’hui le favori de The Economist et du quotidien de la City, le Financial Times .

En même temps, la Commission consultative scientifique sur les changements globaux de l’environnement (WGBU) du gouvernement allemand vient de publier un rapport sur la « Transition mondiale – Contrat social pour une grande transformation », qui propose le renoncement à la fission nucléaire, l’arrêt de la recherche sur la fusion et une « décarbonisation » énergétique impliquant l’élimination complète du pétrole, du gaz et du charbon ! Il exige le recours unique aux « énergies renouvelables » en 2050, c’est-à-dire aux éoliennes, au solaire, à la géothermie et au « lunaire » (marémotrice). Angela Merkel et les autorités allemandes doivent prendre une décision sur l’arrêt du nucléaire dans leur pays avant le 17 juin. C’est dire que le processus de décision est en cours. Hans Joachim Schellnhuber, président de la commission allemande, a travaillé de très près avec David King, le principal conseiller scientifique de Tony Blair, et John Holdren, le conseiller scientifique de Barack Obama. Il s’agit donc d’un projet qui ne se limite pas à l’Allemagne, et qui est celui de l’oligarchie britannique, princes Charles et Philip en tête. Ce projet implique une politique féroce de dépopulation : la finance folle alliée à une écologie devenue folle pour sauver l’oligarchie au détriment du monde.

L’élection présidentielle française s’inscrit dans ce projet. D’un côté Nicolas Sarkozy, supplétif de cette finance folle, et de l’autre le candidat socialiste, abandonnant le nucléaire sous influence écologiste. Avec en repoussoir Marine Le Pen, qui propose le repli national-monétariste, stigmatise l’immigration et n’attaque jamais la City. L’oligarchie voudrait que les jeux soient ainsi faits.

Ma candidature vise à briser cette règle du jeu. Mettre l’argent au service de grands projets de développement mutuel est la seule voie pour rétablir l’espérance. Ne pas se battre pour cette cause de l’humanité ou égarer les esprits revient à admettre que l’histoire du monde fini commence, avec pour perspective la guerre de tous contre tous.

Jacques Cheminade

Voir les 3 commentaires

  • rondepierre • 12/05/2011 - 21:50

    Bonsoir,Je me souviens de votre candidature en 2007. Le résultat n’a pas été à la hauteur de vos espérances...
    J’ai passé quelques moments avec vos sympatisants devant la Poste Bayen 75017. Affligeant ! GLASS STEAGALL était leur argumentation... Panneau, discours agressif. Tract à distribuer à la sortie de Science-PO, et encore...
    Incompréhensible, même comme je leur ai dit, ayant passé 40 ans dans la banque, je partage totalement l’idée de séparer banque de dépôt et banque d’investissement. Mais, dans la rue qui peut comprendre une loi américaine de 1933 !!!
    Vos idées ne sont pas mauvaises, mais vous resterez d’une marginalité totale. Ce n’est pas sur des sujets techniques et élitistes que vous ferez une "clientèle".
    RaRaprochez vous de partis existants et votre message passera sûsûrement mieux !
    Bien à vous,
    MR

    • Grand Oracle • 13/05/2011 - 22:52

      Ici en Belgique, ça passe très très très bien !

      Moi, je répétais tout le temps la même chose :

      "la Belgique a été le premier pays a adopté la loi de Roosevelt dès 1934 (10 ans avant la France) grâce à Albert 1° (roi très aimé pour sa proximité, sa bravoure au sein même des combats, sa considération du néerlandais,...). C’est notre histoire et notre présent. Et patati, et patata,..."

      Lorsque le savoir historique est présenté de manière synthétique, tout le monde est intéressé !

      Est ce que la France est de nouveau un pays d’arriérés (vu que nous avons actuellement de Grauwe coté flamand et de Keuleneer coté francophones qui appellent au Steagall) ?

      Oui si c’est l’idée même de parler d’une loi de 1933 aux USA qui dérange (où serait la France sans les USA de cette époque ?) !

      Non aussi vu que la même amnésie collective et la même haine de Roosevelt est savamment entretenues partout, Belgique comprise évidement.

      Enfin, pour affiner la question propres à S&P; Il y a des consigne assez strictes (trop ?). Suivant les types de présentations (tracts ou autour de la table de conversation), il faut soit distribuer des tracts soit discuter, mais pas les deux ! Aucune agressivité là-dedans mais une dose d’anxiété et de volonté de bien faire des participants peut toujours être mal interprété j’imagine ?

    Répondre à ce message

  • TERNOn Max • 12/05/2011 - 09:00

    Bonjour,
    j’aime bien votre illustration en page d’accueil de S&P qui renvoie à votre article et que je connais bien. Puisse elle être une "synchronicité" constructive ! Nous aurons probablement l’occasion d’en reparler.
    Cordialement

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide