Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Orientation stratégique Analyses
Brèves

Arrêtons le génocide alimentaire au Sahel !

visites
1579
commentaires

Déclaration de Jacques Cheminade, candidat à la présidence de la République française


Paris, le 15 juillet 2010— Il est scandaleux que les principaux États du monde ne fassent pas parvenir de toute urgence à l’Organisation agricole et alimentaire mondiale les moyens financiers et humains nécessaires pour faire face au génocide alimentaire qui frappe le Sahel africain. Le Niger en est l’épicentre, mais le Tchad, le Cameroun et le Mali sont également frappés. Aujourd’hui, près de la moitié de la population du Niger a besoin d’une assistance alimentaire immédiate et plus de 500.000 enfants souffrent de carences graves et d’une malnutrition qui devient chronique.

Aussi faut-il de toute urgence donner à manger à un pays dont 63 % des 15 millions d’habitants vivent avec moins de 1 dollar par jour. Il faut cependant faire bien plus : s’attaquer aux causes du problème. Car la sécheresse, les dégâts causés par les sauterelles ou d’autres aléas ne sont pas le vrai problème. Le vrai problème est l’abandon de ces peuples et l’insécurité alimentaire chronique entraînée par la dérégulation financière et l’absence de marchés agricoles organisés. Cela est connu, et personne ne peut dire qu’il ne pouvait pas savoir. C’est pourquoi j’utilise le terme de génocide : c’est tout un peuple, en un lieu spécifique de la planète, qui se trouve menacé par un système financier mondial qui renfloue les établissements financiers avec des milliers de milliards d’euros, mais ne trouve pas quelques centaines de millions pour sauver des êtres humains.

Aussi, je propose que la France fasse entendre sa voix au nom de ces sans voix, dont elle exploite les ressources en uranium sans fournir en contre-partie les moyens de se développer. Il faut de toute urgence, au niveau local, établir un programme d’eau pour le développement et de protection contre les calamités naturelles. On peut, par exemple, arrêter la prolifération des sauterelles en organisant un programme d’éradication sur les lieux de ponte.

Sur un plan régional, je défends depuis longtemps un plan visant à revitaliser le lac Tchad pour créer un poumon d’eau au cœur de l’Afrique. Aujourd’hui, l’un des plus grands dangers pour la région est l’évaporation de ces eaux, qui devrait, si rien n’est fait, aboutir à la disparition du lac en 2020-2025. Je propose donc que la France, par delà l’urgence de la situation immédiate, proclame que la remise en eau et l’aménagement du lac Tchad devienne l’un des principaux objectifs communs de l’humanité.

Pour progresser dans cette voie, il faut arrêter la loi de la mondialisation financière et du court terme et lui substituer un nouvel ordre économique et culturel mondial, rétablissant les objectifs de la Déclaration de Philadelphie du 10 mai 1944 concernant les buts et les objectifs de l’Organisation internationale du travail, et entendant faire respecter réellement les statuts de la FAO. Notre parti, Solidarité et Progrès, soutient depuis longtemps aussi un plan de développement et de désenclavement pour toute l’Afrique, notamment par l’application du programme Transaqua pour le Sahel pour combattre la désertification et faire de cette région du monde une source de cultures vivrières, et non de cultures spéculatives pour l’exportation.

Le Sahel fait face à une tragédie. L’abandonner serait nous rendre complices d’un génocide, par action ou par omission.


Voir aussi :


Voir les 5 commentaires

  • petite souris • 16/07/2010 - 13:12

    que la France fasse entendre sa voix au nom de ces sans voix, dont elle exploite les ressources en uranium sans fournir en contre-partie les moyens du de se développer.

    Bien sûr la France peut le faire !

    Mais avec les ministres de Sarkozy : impossible !

    Ce n’est pas dans l’agenda !!!

    J’ai honte pour la France quand je pense aux hommes de Leclerc, dont mon père qui doit se retourner dans sa tombe, qui ont tant fait pour eux et avec eux.

    Tous ces Tchadiens, Camrounais, Nigeriens et autre Maliens qui vont mourir et dont la France devrait être responsable, la France qui se comporte de façon criminelle est un scandale !!!

    Est-ce pour ne pas avoir à affronter les chefs de ces états africains que Sarkozy a annulé la garden party du 14 juillet alors que les 3/4 de la facture était déjà acquittée ?

    • pIC ET pUCE • 16/07/2010 - 19:23

      La France, disons PLUTÔT les responsables qui ont le pouvoir en France et en Afrique...sont coupables de non assistance à personnes en danger...Encore une fois, nous disposons de la technologie et du savoir faire et nous ne faisons rien...suspendus que nous sommes aux décisions des puissances financières dont notre Président est le valet et le complice. La remise en eau du lac est un défi que la Francophonie peut relever...Ce serait un objectif très louable et passionnant pour la communauté francophone et un formisable thème pédagogique pour les jeunes générations.

    • Dubois Sidonie • 21/07/2010 - 17:45

      Pourquoi et à quoi cela sert de proclamer :
      "j’ai honte pour la France " trop facile, il faut dire j’ai honte de voter sans arrêt pour la même nomenklatura UMPSPCVERT

      La honte est pour ces citoyens français, ces citoyens européens et en fait, pour tous les citoyens des pays (ex-riches puisque détruits de l’intérieur) tous pleutres votants. Nous savions que ce bi-partisme organisé par les élites était un leurre. L’autruche : c’est nous !
      Qu’en sera t-il en 2012 ?
      OSONS LES CANDIDATS SANS PASSE GOUVERNEMENTAL !

    Répondre à ce message

  • lejules • 16/07/2010 - 18:53

    que dire ? sinon que vous avez totalement raison ! hélas l’Afrique se trouve être dans un espace géopolitique de toutes les convoitises : chinoises, américaines, européennes et autre.
    notre seule possibilité d’action semble de lutter ici même contre un tel système.car la moindre petite avancée ici peu avoir de grande conséquence là bas.

    un excellent film qui explique une partie de ce scandale : le cauchemar de Darwin.
    http://www.youtube.com/watch?v=4PNeBDg3oNc

    Répondre à ce message

  • bibounette 69 • 16/07/2010 - 13:29

    Cultures spéculatives pour l’exportation : vous avez tout dit...
    La loi de la finance gangrène tout.
    Oui on laisse des Hommes mourir de faim au nom de la loi du fric,vite et tout de suite.
    Seul le court terme compte...
    Pas une seconde les politichiens ne se projettent suffisamment loin, c’est la raison pour laquelle chez eux le mot Solidarité et Progrès n’apparaît jamais... Ils se positionnent au grè du vent du jour, pour faire un bel emballage marketing, sauf que dans l’emballage y a rien du tout. Mais en attendant, les Hommes souffrent et la colère monte.... Il faut nous soutenir à Solidarité et Progrès, c’est le seul parti qui changera la donne. Le seul parti qui ne fait pas de copier coller ! et depuis 1995, Cheminade a toujours été dans le vrai.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide