Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Orientation stratégique Analyses
Déclaration de Jacques Cheminade

Bienvenue aux sept milliards d’êtres humains, mais Sarkozy doit partir !

visites
249

Paris, le 31 octobre 2011 – Je me réjouis de la naissance du sept milliardième être humain, témoignage des progrès de la science, de l’hygiène, de la médecine et de l’alimentation. La part croissante de la pensée et de la création humaines dans le développement de la biosphère, ce que le biogéochimiste russe Vladimir Vernadski appela une « force géologique nouvelle », contredit les thèses d’une écologie dévoyée pour qui l’homme représenterait un danger pour la nature.

Je dois cependant, en même temps que j’exprime ma joie, faire une mise en garde. Aujourd’hui, une oligarchie financière contrôle l’économie mondiale et prétend imposer partout une austérité destructrice, en promouvant l’idée que les ressources limitées de la planète imposent une dépopulation. Cette oligarchie, en détruisant les fondements mêmes d’une économie productive et en promouvant une politique monétaire hyperinflationniste pour sauver ses établissements financiers, conduit tout droit à une guerre de tous contre tous dans un univers de ressources rendues limitées.

Aussi, si on ne se mobilise pas contre elle, un malthusianisme féroce régnera sur notre planète. Déjà, les Paul Ehrlich, Jonathan Poritt et John P. Holdren, le conseiller scientifique de Barack Obama, appellent tous à un contrôle démographique et de nombreuses voix s’élèvent en Grande-Bretagne pour souhaiter une réduction de la population mondiale à 1 ou 2 milliards d’êtres humains.

Cela peut paraître étrange ou incroyable à certains. Un instant de réflexion permet de comprendre. L’empire financier de la City et de Wall Street est aujourd’hui adossé à une pyramide d’argent qui représente dans sa plus grande partie des dettes illégitimes. Toujours, dans l’histoire, en particulier au cours du XXe siècle, une telle situation a conduit à la guerre : pour conserver son pouvoir, l’oligarchie financière a toujours attisé la guerre entre ses adversaires potentiels en espérant qu’aucun ne puisse ainsi offrir d’alternative à son pouvoir. Hier les Balkans, aujourd’hui l’Asie occidentale, sont le tas de paille vers lequel se dirige la torche enflammée que décrivait Jean Jaurès en 1914.

Les initiatives prises par Nicolas Sarkozy, à la fois dans sa politique européenne et dans ses compromissions avec l’empire britannique, rendent son pouvoir illégitime vis-à-vis de cette « certaine idée de la France » évoquée par Charles de Gaulle. La naissance du sept milliardième être humain devrait coïncider avec son départ, pour nettoyer nos écuries d’Augias.

Il est temps que nos dirigeants prennent conscience du caractère tragique de la situation où nous sommes et qu’au lieu d’attiser les flammes de l’hyperinflation et de serrer le garrot de l’austérité, ils s’attaquent aux intérêts destructeurs qui nous entraînent vers le gouffre.

Comme le monde serait heureux si un système de crédit productif et de parités fixes permettait d’éliminer la dictature financière et de promouvoir de grands travaux à long terme équipant l’homme et la nature ! Alors pourrait s’ouvrir une ère nouvelle où l’on retrouverait le principe d’hospitalité aujourd’hui perdu et le plaisir d’exercer nos capacités créatrices pour le bien commun. Alors, comme nous le dit le professeur Etienne-Emile Baulieu, nous pourrions vivre plus de cent ans et léguer aux générations futures bien davantage que notre vie physique, sous forme de découvertes fondamentales transmises de génération en génération.

Notre combat d’aujourd’hui doit non seulement honorer la naissance du sept milliardième être humain, mais préparer celle de générations futures meilleures que nous et qui pourront parcourir les univers des idées et de l’espace bien au delà de nos possibilités actuelles. Faute de nous mobiliser ainsi, l’humanité se détruira elle-même.

Contactez-nous !