Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Orientation stratégique Analyses
Brèves

De Citibank à un système de Banque nationale ?

visites
1730

19 janvier 2009 (LPAC) – Lyndon LaRouche appelle l’administration Obama à utiliser la « réorganisation » de Citibank en 2 parties, pour sauver le système bancaire américain en protégeant les activités légitimes et nécessaires de banques agréées par l’Etat, comme il l’avait proposé son Homeowners and Bank Protection Act de 2007.

Vendredi, après la publication de résultats calamiteux (pertes de 8,2 milliards de dollars pour le quatrième trimestre 2008 et 18,7 sur l’année), la plus grande banque américaine, Citigroup, a annoncé qu’elle se scindait en 2 entités distinctes, l’une gérant les activités de banque de détail, d’investissement et commerciale (saines et utiles à l’économie du pays) et l’autre regroupant le courtage, la gestion d’actifs des particuliers, les produits financiers pour les particuliers et surtout les 300 milliards d’actifs « pourris » garantis par l’Etat. Son but étant de se débarrasser d’un maximum d’actifs « toxiques ».

LaRouche expliquait que l’administration Obama devrait séparer et protéger les activités commerciales des grandes banques, comme Citibank, et préparer le reste à être envoyé aux ordures. Ceci pour assurer que les banques américaines servent le peuple américain, tout en mettant fin aux renflouements hyperinflationnistes, considérant, en particulier, que le contribuable américain n’a pas à défendre des banques étrangères.

« Il y a un certain nombre d’autres banques américaines importantes qui doivent être amenées au même genre de démantèlement », expliquait LaRouche. « En réorganisant 2 ou 3 des grandes banques américaines de la sorte, avec une protection de leurs fonctions utiles par l’Etat fédéral, nous pouvons mettre en place un système bancaire, dont le noyau mènera à un système de Banque nationale. La nouvelle administration Obama peut travailler à cette initiative dès son premier jour. La dislocation de Citibank est un précédent à partir duquel on peut commencer à travailler. »

Voir nos focus :

Contactez-nous !