Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Orientation stratégique Analyses
Les déclarations de Jacques Cheminade

Déclaration de Jacques Cheminade sur l’affaire Frédéric Mitterrand

visites
3567
commentaires

Paris, le 10 octobre 2009

Je n’aime pas les lynchages. Surtout lorsque la médiocrité de nos hommes politiques, du Front national jusqu’au Parti de gauche, s’affiche dans cette affaire vulgaire et subalterne. Nos dirigeants politiques devraient plutôt s’occuper de toute urgence de l’effondrement du système monétaire et financier international, et combattre le monétarisme qui exclut, licencie et tue. Ne le faisant pas, ils se rendent complices.

De notre côté, nous distribuons à un million d’exemplaires le tract ci-dessous, dédié à la colère qui vient, pour lui donner des pistes de salut économique, social et humain. Il se suffit à lui-même. Aidez-nous pour en faire connaître les enjeux. Le reste revient à siffler sur le pont du Titanic ou dans un mauvais lieu – je veux dire les allées du pouvoir où se pratique sans décence le tourisme institutionnel.


Tract : A la colère qui vient


Voir les 13 commentaires

  • petite souris • 17/10/2009 - 00:21

    Le plus lamentable dans cette décadence dans laquelle tous y trouvent une raison ou une excuse, c’est l’exhibition des uns et le voyeurisme des autres qui n’ont pas de limites puisqu’il s’agit toujours de "ressentir" plus ..........

    Alors bien sûr le lynchage est abject !

    Alors bien sûr le plus important pour notre survie est tu par nos dirigeants et nos médias.

    Alors bien sûr il faut parler expliquer convaincre et agir

    Répondre à ce message

  • Peter henri ou riton • 15/10/2009 - 17:28

    Tout lynchage est ambigu certes, mais si dans ce cas il fallait réagir aussi pour le front national, qui a été lynché lui aussi ; ce qui n’ pas été fait.

    Mais derrière tout cela il ya un problème de fond, la complaisance au nihilisme sexuel de nos pseudo élites, se justifiant en traitant de ’réac’ toute personne, qui veut protéger la pudeur de nos enfants ;
    Arte ce samedi qui vient diffuse une 5 minutes d’éloge à un prix pour le porno féministe plus ou moins lesbien qui a la prétention de fournir une éducation sexuelle délivrée de toute conation masculine.

    Il est normal de réagir et l’affaire n’est pas subalterne. C’est Fréderic Mitterrand qui a offert des verges pour se faire battre, en publiant des mémoires pathétiques et complaisantes e t en disant qu’il n’y avait rien à reprocher à Polanski.
    Le retour de bâton est salutaire et de grâce ne nous défaussons pas en criant haro sur le baudet, le font national, c’est trop facile.. ;

    Répondre à ce message

  • Le téléspectateur repenti • 13/10/2009 - 23:18

    Tout ce temps passé devant le petit ou le grand écran à s’imbiber des meurtres, viols, incestes et de toutes les bassesses qui peuplent les films et les séries télévisées, n’est-ce pas l’expression du consentement passif d’individus qui se contentent de commenter l’histoire comme un énième feuilleton.

    Finalement, la pédophilie d’un Cohn Bendit, d’un Mitterrant ou d’un Mickael Jackson, si ce n’est plus du cinéma, c’est malgré tout des "stars" qui ont été longuement et passivement écoutées et parfois adulées par le spectateur.

    Alors, si Jacques Cheminade appelle à plus de grandeur historique par une intervention politique, il n’est pas nécessaire de faire croire que "nous" n’en étions pas, mais plutôt de se demander comme nous pouvons changer nos comportements.

    Répondre à ce message

  • giov • 13/10/2009 - 19:55

    je pense que monsieur Cheminade a raison ce livre de toute façon a était programmé politiquement rien est fait au hasard j en suis convaincu

    Répondre à ce message

  • olivier • 12/10/2009 - 13:28

    affaire vulgaire et subalterne ? je ne suis pas d’accord avec vous sur ce point. Cette affaire démontre la déliquescence de nos soit-disantes élites. Croyez vous qu’ils vont vous écouter sur les vrais prôblémes ?
    A bientôt

    • Pic et Puce • 12/10/2009 - 22:02

      Des millions de gens se rendent dans divers coins du monde pour détruire le dernier tabou sexuel à savoir la pédophilie tandis que l’on démantèle chaque année des réseaux pédophiles de plus en plus structurés en Occident. C’est dire si le dernier verrou est près de sauter. C’est aussi la fin de la civilisation chrétienne dans le sens noble du terme. Personne ne saura jamais les tenants et les aboutissants de l’affaire Dutroux en Belgique parce même un million de personnes dans les rues de Bruxelles ça n’a pas suffit à pousser le pouvoir à aller jusqu’au bout, bien au contraire. Quant à Dutroux sa fausse évasion ne fut qu’un prétexte pour essayer de le descendre.
      L’effondrement financier imminent est tout à fait lié à la déliquescence morale de nos élites ; effondrement semble-t-il voulu, pour nous asservir encore davantage...

    • fred • 12/10/2009 - 23:37

      Je pense que Monsieur Cheminade en a marre de voir les médias monopolisés par cette affaire et que la crise économique passe en toile de fond.

      Pour autant banaliser cette affaire me paraît mal venu. Sans vouloir développer plus loin je trouve cette affaire très malsaine.Roman Polanski puis ce livre, ce film Rachid mon copain, ce soutien a la famille d’ados ayant participé à un viol à la réunion.

      Concernant le lynchage, c’est vrai que Monsieur Mitterrand n’a pas été épargné. La prochaine fois il sera moins émotif concernant ses déclarations sur la justice américaine......

    • olivier • 13/10/2009 - 10:23

      Bonjour, je suis absolument d’accord avec vous . Méme l’onu s’y mets. Sans être un " cul bénis " je trouve ce qui suit choquant mais pas étonnant.
      Un rapport de l’ONU préconise l’apprentissage de la masturbation aux enfants de 5 ans
      http://veille-education.org/post/2009/09/23/Un-rapport-de-lONU-preconise-lapprentissage-de-la-masturbation-aux-enfants-de-5-ans

      A bientôt

    Répondre à ce message

  • JOJO • 13/10/2009 - 00:26

    Je suis 100% d’accord avec NEGATIF pour son analyse du systeme et de ses derives protégeés par les elites autoproclamées et tout aussi d’accord avec CHEMINADE pour son projet de banqueroute dudit systeme, puisqu’il s’agit bien d’abus, d’escroquerie et de violence faite au peuple par les puissants..

    Répondre à ce message

  • zébu • 12/10/2009 - 23:48

    Cette affaire n’est pas subalterne. Ni vulgaire.
    Vous ne comprenez que trop mal combien le lien est étroit entre votre tract ’La colère qui vient’ et celle qui surgit sur cette ’affaire’. Elle trouve sa même source : la colère des citoyens face aux élites qui ne respectent plus la morale républicaine.
    Il n’est pas question de sexualité (comme on veut nous faire bassement entendre, dans un amalgame sordide pour le coup). Il est bien question d’exploitation, la plus minable qui soit, soit l’exploitation du faible par le fort, à fortiori sexuelle et financière.
    "Argent et sexe. Je suis au coeur de mon système, celui où je sais qu’on ne me refusera pas".
    Le fait que l’auteur soit ou non ’talentueux’ importe peu en l’espèce (Ferdinand Céline l’était 10 fois plus que l’auteur et ... était 10 fois plus un salop) : l’absolution parce qu’appartenant à "l’élite" ne rappelle que trop bien l’ancien régime. Le fait que cet auteur ait par contre accepté un maroquin de ministre est important, notamment de la culture française, car il n’est plus dès lors une singulière personne mais une personne représentant les citoyens français, partout et sur tous les sujets. Enfin, le fait que celui-ci, en tant que ministre, défende, haut et fort, un cinéaste coupable de viol, parce que cinéaste de talent, ceci est tout bonnement un acte de CASTE, immoral, à la fois sur le plan de la libéralité de la sexualité (qui ne peut prétendre à toute la liberté) et à la fois sur le plan politique : le ’talent’ produit ainsi des ’privilèges’ dont les non talentueux ne pourront jamais se prévaloir. C’est affirmer que l’abolition des privilèges du 04 août 1789 n’a jamais existé.
    Comment ne pas voir qu’en cette affaire c’est bien du dit système dont on parle régulièrement dans les chroniques financières et économiques ou politiques ?
    Argent ET sexe. Voici le système, qui ne peut s’auto-entretenir que par l’exploitation des plus faibles.
    Cette affaire est, au même titre que les autres phénomènes, un exemple de ce que signifie ce système.
    Vous ne pouvez pas rejeter d’un revers de la main ceci et en critiquer tous les autres : c’est le MEME système, qui provoquera la MEME colère (qui vient), contre les élites qui réifient les citoyens, qu’ils soient aux USA, en France ou en Thaïlande.
    Cordialement.

    Répondre à ce message

  • Briarée • 12/10/2009 - 21:59

    Ce qui m’horrifie, ce n’est pas tant ce qu’est Monsieur Mitterand, mais c’est la cause qu"il défend. celle d’un Monsieur qui a fui son pays parce qu’il y était justiciable et qui n’a pas eut le courage d’affronter son destin.

    Répondre à ce message

  • vegastronaut • 12/10/2009 - 18:33

    C’est vrai qu’il y a des problèmes plus urgents. Néanmoins, cette question illustre la différence de traitement entre un citoyen ordinaire et un élu. Frédéric Mitterrand avait peut-être sa place à la Villa Médicis mais pas comme ministre de la république. Il y a une notion d’exemple et de respectabilité que doivent assumer les élites. Ceux qui votent et font appliquer les lois doivent être irréprochables, et un « traitement pour l’exemple » doit être réservé à ceux qui faillissent. Sans quoi, il ne sera plus utile de se demander pourquoi les citoyens ne respectent plus leurs élites.

    Répondre à ce message

  • Pierre • 12/10/2009 - 15:22

    Cours d’éducation sexuelle économique pour les enfants au sens large.
    Sans lynchage aucun.

    Les enfants c’est nous, c’est nous les gosses quand notre ministre de la cul-ture se lance dans la justification de texte plutôt que dans la simple explication de texte.
    « L’argent et le sexe, je suis au cœur de mon système »
    Le ministre de la culture de l’état Français vous parle, peuple du monde !!!
    C’est de nous qu’il parle, les gosses, au nom de la république de Gavroche !
    Lisons le, car il faut lui reconnaitre le courage de ses confessions écrites :

    « Quelques-uns sont plus âgés et il y a aussi un petit contingent de malabars mal dégrossis qui a manifestement son public. C’est le côté menines de l’exposition : leur présence fait ressortir la séduction juvénile de tous les autres.(...)

    malgré ma méfiance à l’égard de la duplicité des médias je sais ce qu’il y a de vrai dans leurs enquêtes à sensation ;(...)

    les détails sordides de tout ce trafic. (...)

    quand les gosses n’en retirent que des miettes (...)

    je n’arrête pas d’y penser mais cela ne m’empêche pas d’y retourner. Tous ces rituels de foire aux éphèbes, de marché aux esclaves m’excitent énormément.
    (...)
    il me plaît au-delà du raisonnable. (...)

    L’argent et le sexe, je suis au cœur de mon système ; celui qui fonctionne enfin car je sais qu’on ne me refusera pas. Je peux évaluer, imaginer, me raconter des histoires en fonction de chaque garçon ; ils sont là pour ça et moi aussi. Je peux enfin choisir. J’ai ce que je n’ai jamais eu, j’ai le choix ; la seule chose que l’on attend de moi, sans me brusquer, sans m’imposer quoi que ce soit, c’est de choisir. Je n’ai pas d’autre compte à régler que d’aligner mes bahts, et je suis libre, absolument libre de jouer avec mon désir et de choisir. La morale occidentale, la culpabilité de toujours, la honte que je traîne volent en éclats ; et que le monde aille à sa perte, comme dirait l’autre.(...)

    Ces gosses ont largement l’habitude des hommes bien qu’ils ne les aiment pas vraiment, ils considèrent leur désir avec satisfaction mais avec une sorte de persistance dans l’étonnement candide (...)

    J’ai toujours payé tout de suite pour prendre l’avantage et sidérer l’adversaire ; la corruption est un sport d’aveugle, on allonge l’argent à tâtons tant ce qu’on cherche à atteindre est incertain.(...)

    Je ne sais plus qui protège l’autre.(...)

    des larmes de fatigue, ça existe sûrement les larmes de fatigue.(...)

    Il n’a sans doute rien senti, j’ai dû me raconter encore un de mes romans, nous voilà seulement revenus chacun dans notre monde.

    Bienvenue dans mon monde, au pays des boxeurs de quarante ans qui ont des »gosses« Monsieur le ministre de la culture de la » tolérance zéro « et autres discriminations » positive « importé du Québec... Il y a des gosses dans le potages on dirait...
    Nous aussi, nous savons lire en diagonale, en transversale et même en longitudinale... Dans la pyramide des âges ! ( Larousse : Gosse -ex : »un gosse de 8 ans« )
    De la moralité et de son corollaire, l’immoralité, toutes deux du domaine de « Dieu » et du « jugement », dernier ou non, nous sommes passé à l’ammoralité « luciférienne » et « mathématique » du dieu Fric celui qui absout sans « confessions » et « sans jugement » toutes les fautes terrestres.
    Merci pour votre confession sur une chaîne concurrente, Monsieur le ministre de votre culture.
    Votre Dieu vous le pardonne !!!??? Alors...
    Accrochez vous à votre pinceau, ça va brasser dans les échelles.
    Tient, Aphatie ce matin sur RTL nous parlait »du livre de « François Mitterrand »...
    Nécrophile maintenant la culture caviard-bling-bling ??? Deux pour le prix d’un ?
    La franchise « Mitterand » est une bombe de plus dans l’édifice républicain .
    Il y a plus de deux tours dans leur mise à sac de vieux sado-masochistes pourfendeurs de la rée-public...
    Ce monde est manifestement narcicique-pervers-manipulateur au sens psychiatrique du terme. Et les psychiatres avouent malheureusement leur impuissance à soigner cette pathologie.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide