Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Orientation stratégique Analyses
Communiqué

Déclaration de candidature de Jacques Cheminade à l’élection présidentielle de 2012

visites
7033
commentaires

Cette candidature n’est pas une manière de devancer le mouvement en vue de l’échéance électorale de 2012 ; il s’agit d’une prise de position ici et maintenant, au sein de la tempête financière, pour fournir les repères permettant d’y échapper. Non des repères techniques, mais un aliment pour que la colère du peuple, aujourd’hui sourde mais demain de plus en plus forte, ne s’égare pas dans le chaos et la vengeance. Mon identité n’est pas simplement celle d’un opposant de plus au système mais d’un messager du futur, s’efforçant de parler au nom des politiques nécessaires pour le bien commun et les générations à naître.


Paris, le 18 juin 2010 – La cathédrale européenne voulue et rêvée par le général de Gaulle, ses prédécesseurs et ses alliés, est devenue aujourd’hui, au fil des compromissions politiques de ses successeurs, un lieu sans principes où l’on renfloue les banques et l’on égorge les peuples.

Je ne vois personne sur la scène officielle de mon pays s’élever à la mesure du défi. Personne proposer une vision à nouveau conforme à nos textes fondateurs, rédigés au lendemain de la victoire remportée par les peuples libres sur les régimes qui ont tenté d’asservir et de dégrader la personne humaine, le Préambule de notre Constitution et le Programme du Conseil national de la Résistance ; personne mener sans réticences le combat contre les nouvelles féodalités ; personne servir sans réserves l’impératif de justice sociale défini par la Déclaration de Philadelphie du 10 mai 1944 et la Déclaration universelle des droits de l’homme. Car personne n’ose combattre l’ordre prédateur de la City et de Wall Street en appelant par son nom cet Empire britannique qui entend détruire toute résistance des Etats-Nations.

Les deux principaux candidats à la présidence promus par un quarteron de médias, l’un entouré d’une firme, l’autre d’un gang, servent chacun à leur manière les mêmes intérêts d’une oligarchie financière qui mène le monde au désastre et promeut partout une austérité conduisant, si rien ne l’arrête, à la guerre de tous contre tous. Leur politique reprend celles du Chancelier Brüning et du Président Laval au cours des années trente du XXe siècle, avec les résultats que l’on sait.

C’est face à cette tragique défaillance, à l’illusion du retour au passé et à l’aveuglement autodestructeur des extrêmes que j’ai décidé de présenter ma candidature aux élections présidentielles de 2012, afin de contribuer dès maintenant à un sursaut.

Aujourd’hui comme il y a soixante-dix ans, la France n’est pas seule. Un mouvement est apparu au sein du peuple américain et de certains responsables là-bas, malgré les lâchetés conjuguées du Congrès et du Président Obama, en vue de jeter les bases d’un système de crédit productif public, abolissant la loi du court terme financier et rétablissant la priorité du travail et de la création humaine. Ce mouvement prend la forme d’un rassemblement pour rétablir la séparation entre banques de dépôt et banques d’affaires, le principe de la loi Glass-Steagall votée sous la présidence de Franklin Delano Roosevelt, afin de tarir les spéculations financières destructrices. Cet enjeu est décisif.

En réaction à l’effondrement du système financier de Wall Street et de la City, une mobilisation se dessine en même temps dans le monde pour échapper à la décomposition politique et sociale.

Dans ce contexte, je vois mon rôle comme celui d’un éclaireur s’efforçant de redonner un sens à notre histoire nationale par la contribution à cette espérance mondiale qui apparaît, en accord avec tous ceux que guide la même intention.

La politique actuelle de la France est devenue une trahison et un crime au regard de notre propre histoire. Elle mène au chaos.

J’invite donc tous les patriotes, sans esprit de réseau ni d’allégeance, à se mettre en rapport avec moi pour éveiller les grands foyers d’inspiration brûlant dans notre pays et les unir à ceux des autres.

Car il y a une vie après l’euro et le FMI, pourvu que nous reconstruisions l’Europe, avec des fondations qui seront des grands projets de développement de l’Atlantique à la mer de Chine, des piliers qui seront les moyens de financement d’un Nouveau Bretton Woods et un faîte, la coopération politique et économique indispensable pour effectuer ces grands travaux. Cette Europe-là est nécessaire au monde alors que celle qu’on vend aujourd’hui sous ce nom est aussi morte que le système monétaire qui l’a engendrée.

Notre société, pour survivre, doit retrouver la vertu et le courage politiques. L’occasion est là, dans la tempête.



Voir les 18 commentaires

  • Luc Finella • 05/09/2010 - 15:58

    Je ne peux pas me joindre aux groupes de travail qui ne cherchent des solutions qu’à l’intérieur des systémiques actuellement en cours. Je sais que le système économique bancaire quel qu’il soit mène à plus ou moins long terme aux mêmes résultats. Mon approche et mon analyse de la situation historique et philosophique de notre point d’évolution actuel sont le résultat d’un vécu personnel au sein de la société active, en tant qu’employé, syndiqué et donc consommateur. J’ai étudié de près différents courants de pensée, en les abordant chacun sans à priori. J’ai opéré une synthèse allant de Steiner à Proudhon, de Marx à Milken, sans oublier bien entendu le futurologue de génie Alvin Toffler.
    Le résultat qui en sort est sans ambiguïté possible : Si nous ne sortons pas très rapidement du Système économique bancaire et de son effet la "mondialisation", alors il faut nous préparer à ce que Nietzsche a prophétisé dans Ecce Homo : ... Une crise comme il n’y en eut jamais sur Terre, à la plus profonde collision de consciences, à un verdict inexorablement rendu contre tout ce qu’on avait jusqu’alors cru, réclamé, sanctifié..."

    Répondre à ce message

  • andree rollin • 05/08/2010 - 21:09

    enfin un homme porteur d’espoir HUMAIN pour notre monde. il ns faudrait un semblable en Belgique !

    Répondre à ce message

  • Julien • 21/06/2010 - 01:49

    La règle est simple :

    "Il est mathématiquement impossible pour un peuple de rembourser les interet d’une dette s’il ne peut emprumpter auprès de sa banque centrale"
    Louis Even l’explique très bien dans "les naufragés".

    Vous devriez, si je puis me permettre, vous inspirer de jean moulin, coordonner LA résistance autour de ce sujet : la fraude du systeme monétaire. Moi aussi je veux qu’il y ai un programme spatiale ambitieux, je veux moins de misère, pas de guerre, mais cela passe avant tout par ce fichu taux directeur des banques centrales privés, c ’est le sujet n°1 !!

    ALain Soral, dupont aignan, marine le pen, zemmour, dieudonné, et d’autres que je n’ai pas encore trouvé, vous etes tous daccord sur ce sujet, peut importe les petites discordes, ne plongeons pas dans la diabolisation joué par les médias, Jean moulin se fichait d’ou venait les gens, tant qu’il se battait pour la liberté !

    Vous avez vous meme été diabolisé, votre video de présentation sur votre site le montre bien, en l’espace de 20 secondes , les mots antisémite, juif, extreme droite vous sont envoyé à la figure par le "journaliste" de TF1, juste parce que vous tapez la ou il ne faut pas, et on nage en pleine science fiction !

    Je compte sur vous !

    • Bertrand Buisson • 21/06/2010 - 11:13

      @ Julien et fierge

      Avant de rêver de grandes alliances magiques qui changeraient tout, il y a maintenant. Jacques Cheminade ne s’engage pas dans la présidentielle pour faire un score dans deux ans mais pour renverser le cour des choses dès maintenant. Et ca, ca ne se fait pas sur le plus petit dénominateur commun. Etant donné l’ampleur existentiel de la crise, et donc le virage qu’il faut opérer, dénoncer la fraude de la dette et de l’émission monétaire ne suffit pas. Si cela perse, ce sera très important mais hélas, les autres candidats déclarés ou non restent dans une approche politicienne et monétariste, et se limite donc à se positionner dans le système, pas à le changer. C’est l’ensemble du système financier mondial qui peut s’ecrouler à tout instant. Il ne faut pas se voir comme opposant au système mais comme messager du système à venir, être un inspirateur.

      Pour "Dieudonné", soral, le pen ou zemmour, j’espère que c’est une blague.

      Le seul dans votre liste qui n’est pas un agitateur de bas étage, c’est dupont aignan, mais il fait beaucoup trop de compromis car il n’a jamais vraiment rompu avec le système. Je doute qu’il soit un homme de caractère, mais l’avenir nous le dira.

    • Julien • 21/06/2010 - 17:19

      Je ne suis pas daccord avec vous, que connaissez vous de soral, dieudonné, zemmour, voir meme de lepen ?
      Il faut chercher a savoir ce que disent ces gens, ces gens ont subi une diabolisation quasi identique, on pourrait rajouter M.E Nabe et bigard, ils ont subit le meme délire.

      Vous Pensez par exemple que Alain soral est infréquentable, mais encore faut-il avoir un argument, aller faire un tour sur egalité et reconciliation et essayer de me dire qu’il est raciste ou antisémite, il a à son niveau une analyse juste.

      Plus vous chercherez a savoir qui sont ces gens, leur histoire, savoir qui ils soutiennent, ce qu’ils disent, plus vous sortirez de la pensé unique.

      Avant de connaitre Cheminade, ce que j’en avait lu était que c’etait une secte, vous imaginez ? Ne laissant pas les autres penser à ma place, j’ai ecouter, lu, entendu ce que M. cheminade dit, sur ce point je vous rejoins, Cheminade fait beaucoup, un homme qui présente éthique et intégrité.
      L’accusation de secte est de la propagande.

      Je ne comprend pas lorsque vous dite, dupont aignan n’a pas rompu avec le systeme, ca semble profond, mais profond dans le sens de creu car cela ne veux pas dire grand chose, est ce parce qu’il passe sur quelque chaines parfois ? parce que justement quand il passe, il hésites pas a balancer sur la veritable nature du systeme, l’oligarchie, ecouter annie lacroix riz pour savoir d’ou tout cela viens.

      Nous sommes le meme camp, celui de la liberté.

      Amicalement

    • Bertrand Buisson • 21/06/2010 - 21:51

      Ne vous emballez pas, j’ai seulement dit "agitateurs de bas étage". Je ne colle pas d’étiquettes car bien conscient que c’est ce qui sectarise la vie politique et stérilise l’esprit. Je porte seulement un jugement politique étant donné la situation stratégique globale face à laquelle ils ne fournissent aucune réponse.

      Ils ont volontairement choisi un créneau d’ "agitateurs" anti-système, c’est leur choix pour exister, soit. Mais dès lors, ils acceptent d’entrée des faux débats qui attisent les passions et donc porteur pour eux, genre antisionisme, antiaméricanisme, anticommunautarisme, etc. Mais ces domaines là c’est l’encre que crache la pieuvre pour aveugler ses ennemis. Donc ils rabaissent le débat et brouillent la révolte, probablement sans s’en rendre compte.

      En toute sincérité, je vous souhaite bonne lecture de Cheminade et de ce site car visiblement vous ne l’avez pas encore compris.

      Cordialement.

    • bibounette 69 • 16/07/2010 - 14:42

      Si l’on veut compter sur Cheminade en 2012, Julien, une solution ! Rejoignez nous, tracter,coller, il faut qu’on rencontre un maximum de gens sur le terrain... Si l’on veut garder notre liberté et en 2012 être présent.

    Répondre à ce message

  • santiago • 07/07/2010 - 14:54

    a mon avis toute les politiques echoueront tant que l’on ne qualifie pas les tendances specifiques qui caracterisent
    la situation politique et ideologique actuelle. en effet,il s’agit d’une periode dominée par la mouvance sioniste,ce qui veut dire que les questions monetaires et financieres acquierent un segond rang.c’est pour cela qu’il devient difficile voir impossible de parler de sortir de crise !.il y a un entremelement des finances,de la monnaie,de la guerre,des tensions,des complots,"du terrorisme" et de la ""guerre au terrorisme"" savemment entretenu a telle point que le meilleur des specialistes
    analystes perdrait le nord si il est honnéte.encore une fois,la militarisation des rapports internationnaux derriere des firmes multinationnales dominées par le dollar ne peut pas aider a un assainissement financier et monetaire internationale.nous ne sommes plus dans une lutte de classe mais dans un systeme qui broit les classes
    dans son moulin de la machine liberale.il ne s’agit plus d’economie,mais de domination et d’asservissement idéologique sionist, qui depasse de loin holliwood, disneyland,cocacola et mac donnald .ce n’est pas quelques
    personnes politiquement competents et modérés qui vont pouvoir changer les choses.obama offre un eclatent exemple de deception et de desillusion.

    Répondre à ce message

  • Bertin • 24/06/2010 - 20:10

    Oui à SetP mais changez votre discour, difficile à comprendre, langage difficile, acces à vos messages pour une minorité. Radio setp difficile à suivre car trop de perte dans la compréhension dans votre discours. etc.. mais je n’ai rien d’important, votre cause est juste et vous êtes dans le vrai.

    Répondre à ce message

  • petite souris • 18/06/2010 - 13:51

    Bravo et Félicitations.

    Bien sûr, il n’y avait pas d’autres dates pour cette déclaration !!! Chapeau l’artiste !

    Je ne peux m’empêcher de penser à l’annonce de la mort de Bigeard ce matin. Quel clin d’oeil à l’histoire !!!

    Maintenant soyons tous à la tâche...

    "Ce qu’il reste d’hommes libres n’a plus le choix qu’entre le triomphe et la servitude" Charles de Gaulle dans un discours à la radio de Londres.

    ... Fuyons et dénonçons la servitude de nos dirigeants et faisons triompher les idées de Jacques Cheminade.

    • fierge • 21/06/2010 - 06:00

      On vous prévoit un remarquable 0,35% au premier tour.
      Quand on n’a aucune chance de gagner seul, il est d’une arrogance folle de se présenter.
      Et surtout un abandon d’une quelconque unité nationale.
      Seul un dictateur en puissance peut se lancer dans une telle folie, car il existe des partis qui défendent et dénoncent les mêmes choses que vous.
      Simplement, eux, ont des réseaux et une présence sur la scène politique qui leur permettent d’espérer donner vraiment à leurs électeurs ce qu’ils promettent.
      Une candidature aussi crédible que celle de Dieudonné.

    • Bertrand Buisson • 21/06/2010 - 11:05

      @ Julien et fierge

      Avant de rêver de grandes alliances magiques qui changeraient tout, il y a maintenant. Jacques Cheminade ne s’engage pas dans la présidentielle pour faire un score dans deux ans mais pour renverser le cour des choses dès maintenant. Et ca, ca ne se fait pas sur le plus petit dénominateur commun. Etant donné l’ampleur existentiel de la crise, et donc le virage qu’il faut opérer, dénoncer la fraude de la dette et de l’émission monétaire ne suffit pas. Si cela perse, ce sera très important mais hélas, les autres candidats déclarés ou non restent dans une approche politicienne et monétariste, et se limite donc à se positionner dans le système, pas à le changer. C’est l’ensemble du système financier mondial qui peut s’ecrouler à tout instant. Il ne faut pas se voir comme opposant au système mais comme messager du système à venir, être un inspirateur.

      Pour "Dieudonné", soral, le pen ou zemmour, j’espère que c’est une blague.

      Le seul dans votre liste qui n’est pas un agitateur de bas étage, c’est dupont aignan, mais il fait beaucoup trop de compromis car il n’a jamais vraiment rompu avec le système. Je doute qu’il soit un homme de caractère, mais l’avenir nous le dira.

    • petite souris • 21/06/2010 - 13:27

      De Gaulle était seul, Dieu sait si tous et chacun l’ont vilipendé et d’autres lui ont mis des bâtons dans les roues.

      Etre seul ne signifie pas que l’on a tort et que l’on va perdre, David n’avait aucune chance devant Goliath, la tortue aucune chance contre le lièvre.

      Si vous êtes d’accord avec les idées de Jacques Cheminade, alors faites les connaître autour de vous afin que son score soit plus élevé,

      dans le cas contraire vous rejoignez le camp qui crie avec les loups et, dans l’avenir aucun commentaire à ce que vous écrivez ne sera nécessaire.

    Répondre à ce message

  • Julien • 21/06/2010 - 01:50

    Je suis tombé sur vous en faisant au bout de 3 mois de recherche pour comprendre ce qu’il se passe dans le monde : Subprimes, crise financiere puis monétaire, politique américaine, et autres nombreuses pieces du puzzle géant que cela réprésente pour avoir une compréhension du monde chaque jour de plus en plus près de ce qu’il est vraiment, c ’est un long travail...

    Je suis heureux que vous annonciez votre candidature, car meme si vous ne parvenez pas à l’election, votre analyse de la situation fait réagir beaucoup de gens.

    Dans mes recherches, je suis passé par jean moulin après avoir ecouter Annie lacroix riz dans ses conférences, j’ai fait des bonds dans mon canapé toute les 5 minutes tant ses recherches sont fabuleuses.

    Je vois en vous la résistance, mais je la vois chez d’autres qui se battent eux aussi contre l’arnaque du systeme monétaire qui pour moi est le commencement d’une nouvelle ère si celui ci est demantelé, il faut que les peuple recupere le droit qu’il leur à été frauduleusement arraché de produire leur monnaie.

    LA suite de mon message est en dessous >>

    Répondre à ce message

  • Fabien • 20/06/2010 - 23:29

    Bravo, je vous tire mon chapeau et mes encouragements.

    Pourquoi ? Parce que les personnes dignes de confiance ne se suffisent pas à faire de beaux discours. Elles ont une ligne de conduite et elle la tienne jusqu’au bout. Voilà plus de 20 ans que pour vous c’est le même combat. Pour nous c’est un gage de confiance.

    Le mensonge n’a pas de place pour les irréguliers un coup à gauche, un coût à droite. C’est évident, les médiocres sont opportuns et mobiles, tout comme le capital, dégénéré.

    Peut-être un jour d’autres se joindront à vous, Mr Asselineau ?

    Mes salutations

    Répondre à ce message

  • Leonard • 18/06/2010 - 11:39

    Félicitations.
    Mais cela ne ressemblerait-il pas à un autre appel à la même date ? Avec l’espoir qu’il a réussi à faire naître ?
    Espérons que d’autres voix pour la défense de l’intérêt général se fasse entendre dans ce tintamarre médiatique.
    Bon courage.

    • gdfontaines • 19/06/2010 - 00:25

      Le 17 c Pétain qui parlait.
      Le 18 un homme appelait à la liberté.
      > ça n’est donc pas la même date, ni les même hommes.
      Celui du 18 avait du CARACTERE !

    Répondre à ce message

  • Hervé PATUREL • 18/06/2010 - 14:33

    Après avoir lu votre déclaration de candidature et visité votre site depuis des mois, je ne peux que répondre présent !!

    Si je ne le faisais pas je crains d’avoir à rendre des compte un jour à mes deux grands oncle qui ont eu droit à quatre ans de tranchées en 14-18 ; à mon grand père qui a fêté ses vingts ans à Verdun en 1916 et gagné trois séjours à l’hôpital, à son neveu résistant depuis juin 1940 évadé de France par l’Espagne et interné dans les geôles de Franco avant de rejoindre l’Afrique du nord pour s’engager dans la 2eme DB et être parmi les premiers à entrer dans Paris, à mon oncle paternel son cousin qui en tentant de suivre le même chemin a été arrêté et déporté à Buckenwald d’où il n’est jamais revenu !!

    Sans compter tout ceux qui ont donné leur vie pour la République !!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide