Solidarité & progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race.

AccueilOrientation stratégiqueAnalyses
Editoriaux de Jacques Cheminade

Europe et insécurité

visites
1291
commentaires

Les éditoriaux de Jacques Cheminade sont publiés tous les quinze jours dans le journal Nouvelle Solidarité, sur www.solidariteetprogres.org ainsi que www.cheminade-le-sursaut.org.



La campagne des élections européennes est étouffée par les principaux partis. Jamais les questions fondamentales de l’époque n’auront été si peu abordées. Les électeurs voteront donc avec leurs pieds.

Alors que la désintégration financière, économique, sociale et culturelle s’étend, les gouvernements en place administrent aux malades les mêmes poisons qui les ont envoyés à l’hôpital. Trop de dettes et des taux d’intérêt trop bas ont permis des spéculations effrénées au profit d’une oligarchie financière prédatrice. Et maintenant la réponse est : encore plus de dettes et des taux d’intérêt encore plus bas, en détruisant les conditions sociales d’existence du plus grand nombre et en sacrifiant les générations à naître. Le Journal du Dimanche du 17 mai titre sans pudeur que « le tabou des baisses de salaires tombe », on laisse entendre que le versement des retraites ne pourra plus être assuré à l’avenir, mises en chômage technique et licenciements se multiplient partout, alors que la vie humaine devient assimilée à un coût qu’il faut réduire. La débâcle devant nous est pire que celle des années trente, si l’on ne change pas de système.

Comme le dit un lecteur de Marianne, « le noyau actif de la société est en train de couler et le chef de l’Etat ne le voit même pas ». Au contraire, lui et son parti jouent la vieille carte de l’insécurité, agitant le délit de « participation à une bande violente » ou la fouille des cartables à l’école par des « agents assermentés ». Ce n’est que la vieille méthode de la droite, faire semblant de combattre une insécurité qu’elle-même a créée, au risque de provoquer de pires violences. François Bayrou, qui se pose en ennemi absolu de Nicolas Sarkozy, a signé le « manifeste de Stockholm », un manifeste libéral de casse sociale. Le PS ne propose qu’un plan de relance bis, plus social que celui du gouvernement mais prisonnier des mêmes paramètres financiers. Les écologistes se gargarisent de justice sans se donner les moyens technologiques et humains de l’assurer. Le Pen et de Villiers remâchent leur chauvinisme sectaire.

Restent le Front de Gauche et Debout la République. Les dirigeants de tous deux ont participé à l’ordre social-libéral ou libéral-conservateur qui nous a conduits où nous en sommes. On doit cependant saluer leur nouvelle dissidence. Le Front de Gauche, dont l’ambition nous paraissait a priori juste, a cependant refusé, dans ses négociations avec le MRC de Jean-Pierre Chevènement, d’inclure dans son programme la « souveraineté nationale » et l’idée même de « croissance ». Il défend une monnaie mondiale et une « sortie progressive du nucléaire », sacrifiant à une mode anti-technologique et mondialiste qui sape ses propres fondements. Nicolas Dupont-Aignan a fait preuve de beaucoup de courage en rompant avec ceux qui ont fait sa carrière. Son Petit Livre mauve révèle de nombreuses correspondances avec ce que nous défendons ici. Cependant, nous ne donnerons aucune consigne. Des évènements décisifs sont devant nous. Ils dépassent de loin les enjeux avancés pour ces élections. C’est à ces évènements que nous nous préparons. Les militants et la base des électeurs de DLR, du Front de Gauche, du PS, du Modem et même ceux qui se sont égarés ailleurs ou dans l’abstentionnisme représentent un ferment de justice et donc les consciences à éveiller.

Voir les 5 commentaires

  • Citoyen • 10/06/2009 - 00:14

    "Des évènements décisifs sont devant nous. Ils dépassent de loin les enjeux avancés pour ces élections. C’est à ces évènements que nous nous préparons."

    QUE VOULEZ-VOUS DIRE ???

    Répondre à ce message

  • Ouallonsnous ? • 25/05/2009 - 20:04

    Mr Cheminade, pensez vous qu’il soit "sain" pour nôtre avenir et celui de l’Europe de donner, en votant, une légitimité à ce qui est depuis le début une imposture car conçu pour bafouer les aspirations et la construction des nations européennes depuis qu’elles existent, au profit d’un trés petit nombre de possédants ?

    • Bertrand Buisson • 25/05/2009 - 21:25

      @ ouallonsnous

      C’est bien beau d’être idéaliste, mais si vous aviez des eurodéputés qui soient autre chose que de l’UMP/Modem/PS/Verts ça servirait de levier de contrôle citoyen sur l’Europe. Si vous suivez ce qui se passe à Strasbourg, je peux vous dire que les quelques députés ayant un minimum de sens moral et de sens du service public (essentiellement au GUE/NGL) sont bien esseulés et ne peuvent pas entraver la folie de la Commission européenne.

    • Ouallonsnous ? • 25/05/2009 - 23:39

      Pour cela @bébert, il nous manque en France un "vivier" d’hommes politiques " ayant un minimum de sens moral et de sens du service public, à commencer par les députés et sénateurs ainsi qu’un enseignement démocratique dans les écoles d’où sortent les grands corps de l’état.

      Ce n’est pas de l’idéalisme, mais du sens pratique qui induira un retour à la souveraineté nationale.

      Tout le reste et surtout la multinationale UE n’est que de l’enfumage européiste à tout prix, c’est à dire l’expression du formatage de l’oligarchie capitaliste néo-conservatrice.

      La construction de l’Europe commençera quand une majorité de pays européens et parmi eux les 6 "fondateurs" auront retrouvé leur souveraineté en temps qu’état nation. Nul n’ignore que la MUE actuelle est l’anthithése de la démocratie et le summum de l’hypocrisie, à preuve ces pseudos élections de pseudos députés, alibis de l’action des lobbys.

      Cela sous-tend ma question à Jacques Cheminade, parlons de réalisme plutôt que d’idéalisme !

      Ceci dit, je comprend vôtre désarroi à Strasbourg ou Bruxelles, car vous semblez faire parti des "honnêtes", mais qu’allez vous faire dans cette fausse assemblée d’une fausse Europe, c’est ici au niveau national qu’il faut d’abord travailler à remettre la république à sa place, ensuite nous pourrons construire une Europe !

    • dra • 28/05/2009 - 10:06

      Le suffrage universel bien que biaisé est la seule mini-parcelle qui existe de la démocratie !!!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

La chronique du 17 novembre le monde
en devenir

Don rapide