Solidarité&progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

Flash : 18 janvier - JC2017 : je comprends la colère du port du Havre Lire Flash : 18 janvier - JC2017 : Rendre la vaccination contre la grippe de nouveau obligatoire chez les personnels de santé Lire Flash : 16 janvier - Radio S&P 16 janvier 2017 - Moment hystérique ou moment historique ? Lire
Accueil Orientation stratégique Analyses
Déclarations de Lyndon LaRouche

« Il n’y a rien de bon dans cette administration »

visites
2114
commentaires

25 mai 2009 (Nouvelle Solidarité) – La révolte de congressistes républicains et démocrates contre la restructuration autocratique de l’industrie automobile que mène l’administration Obama est un signe de l’effondrement général des Etats-Unis, a estimé Lyndon LaRouche. L’ensemble du système se désagrège et tant qu’Obama s’en tiendra à sa politique actuelle, les Etats-Unis seront condamnés. Les congressistes Steve LaTourette, Dennis Kucinich et John Conyers ne se sont pas battus quand il le fallait pour le plan de reconversion que proposait LaRouche en 2005, et ne défendent toujours pas cette politique. Mais ils réagissent sous le coup de la pression grandissante de leur base électorale, qui ne compte pas « faire le mort » face aux décisions désastreuses d’Obama, a expliqué LaRouche. Obama est en train de détruire l’économie et la pression populaire sur les élus s’amplifie. Obama n’a pas les compétences requises pour faire face à cette situation et cette incapacité va détruire son administration. Nous devons faire en sorte qu’il ne détruise pas les Etats-Unis.

Obama est condamné, a-t-il poursuivi, et si nous le suivons, nous subirons le même sort. Pour être concis : à ce point-ci des choses, il n’y a rien de bon dans cette administration. Des changements radicaux vont avoir lieu et nous devons nous assurer qu’ils seront les bons. Nous ne pouvons pas laisser le chaos s’installer.

Cette administration est absolument irréparable, a-t-il ajouté, c’est un désastre. Elle n’a rien en elle qui puisse la faire changer. Nous devons la réorganiser de fond en comble ou bien les Etats-Unis en subiront les conséquences.

LaRouche a également souligné le fait qu’Obama a publiquement déclaré sa politique consistant à emprisonner indéfiniment des gens sans procès. C’est la même chose qui se passait avec la Bastille, a-t-il remarqué, qui est l’un des éléments déclencheurs de la Révolution française. Obama devrait se rendre compte que la Bastille n’était pas très populaire auprès du Peuple français.

Le monde est sur le point de plonger dans un chaos fasciste, a-t-il dit, est-ce que personne ne s’en rend compte ? La situation échappe à tout contrôle et le Président est psychotique, même le Washington Times le dit. Dans ces conditions, cette administration est devenue une menace pour la vie.

Voir les 6 commentaires

  • Un vieil ami de Mr Sauzee • 25/05/2009 - 19:47

    ahhhh !!!! cette administration Obama dans laquelle Mr Larouche, si je me souviens bien, devait jouer un rôle important (de conseillé je crois). A l’évidence, cet homme, qui possède une science quasiment universelle, et au minimum la vérité, a été mis au placard avant que ce même placard ne soit fabriqué. Nul n’est prophète en son pays. Sans Larouche...le chaos. Les aparatchiques communistes tenaient le même discours à propos de leurs propres personnes avant de disparaître. On ressent un manque terrible aujourd’hui. Je suis certain qu’Obama est dans le même état que nous.

    • capnpoc • 26/05/2009 - 00:05

      "You can’t blame a man for trying". n’était-ce pas de J. F. Kennedy ?
      Hé bien si : "Yes we can ! (blame anyone, but me, but my own private pettiness !)"

      On peut aussi accuser Larouche de cela, d’ailleurs : il a tant de pailles dans son oeil ! Après tout s’il a raison (ce que ces prévisions économiques tendent à démontrer) ne devrait-il pas pardonner à ceux qui "ne savent pas ce qu’ils font" ?

      Non, puisqu’il les a mis en garde des décennies durant, et que la crise qu’il leur avait annoncée ne les pousse pas à changer de mode de pensée : "après nous, le déluge." Juste ce qui entraîne les déluges ! Et si seulement ce n’était vrai que de l’establishment... Mais c’est bien vrai que tous n’ont pas d’oreilles pour entendre - cependant ils ont bien une bouche ! A défaut d’apprendre à se connaître soi-même, selon la formule socratique, on peut déjà tourner 7 fois la langue dans cette bouche (le temps de travailler quelques dossiers économiques, par exemple) suivant le bon conseil des grand-mères !

    • donatella • 28/05/2009 - 20:48

      J’avais personnellement averti Larouche qu’Obama n’apporterait rien de bon, car il était une marionnette.
      Mon commentaire avait été censuré... que Larouche ne s’étonne donc pas trop qu’on ne l’écoute pas.
      Qui sème le vent... .

    • Christophe Paquien • 29/05/2009 - 13:41

      Ouais et bien apparemment, c’est surtout par vous que LaRouche n’est pas écouté !

      Avant que vous ne continuiez à dire des bêtises, je me permets de vous informer que LaRouche a dénoncé durement Obama pendant toute la campagne des primaires et que c’est seulement parce qu’il a été élu et qu’il a pris au départ quelques conseillés intelligents, maintenant mis de côté, qu’il a essayé d’en faire quelque chose. Ce qu’il continue à faire d’ailleurs de manière plus polémique.

      Bien cordialement.

    Répondre à ce message

  • parousnik • 26/05/2009 - 22:24

    A l’évidence la destruction des EU comme d’autres états occidentaux est le projet...et Obama comme Sarkozy en France etc ne sont la que pour servir ces destructions controlées... Larouche n’arrive pas a comprendre que ces destructions sont "le projet"...

    Répondre à ce message

  • Colbert_ • 25/05/2009 - 21:55

    La Bastille n’était pas le symbole du despotisme. Seuls quelques fils à papa étaient embastillés à la demande de leur famille.
    Il y avait somme toute beaucoup moins de détentions arbitraires qu’aujourd’hui comme le montrent de nombreuses affaires du type Outreau.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

Don rapide