Solidarité & progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race.

AccueilOrientation stratégiqueAnalyses
Editoriaux de Jacques Cheminade

L’Argent

visites
1863
commentaires

Les éditoriaux de Jacques Cheminade sont publiés tous les quinze jours dans le journal Nouvelle Solidarité, sur www.solidariteetprogres.org ainsi que www.cheminade-le-sursaut.org.



« N’était-ce donc pas lui qui, de ses mains sans scrupules, avait chauffé l’énorme machine follement, jusqu’à la faire sauter en morceaux et à blesser tous ceux qu’elle emportait avec elle ? » C’est ainsi qu’Emile Zola, dans L’Argent, décrit la désastreuse spéculation de la Banque universelle, engagée par le banquier Saccard. Aujourd’hui, cette folle fuite en avant se répète, mais cette fois à l’échelle du monde.

Quelques chiffres. Si l’on additionne toutes les dettes américaines, on obtient un montant cent fois supérieur à celui de l’Allemagne en 1923. En cette seule année 2009, les Etats-Unis emprunteront 1300 milliards de dollars, à peu près le montant de la dette qui a fait couler la République de Weimar. L’Inspecteur général chargé du contrôle des fonds versés ou garantis par l’Etat a reconnu que, depuis 2007, ce montant a atteint 23700 milliards de dollars, soit deux fois le produit annuel du pays.

Au lieu de constater la banqueroute et de l’organiser, comme l’exige Lyndon LaRouche, les gouvernements américain, anglais et la plupart des autres suivant leur exemple, renflouent les joueurs délinquants ou incompétents, détruisant la trame économique et sociale de leur pays.

Les Bourses montent, Goldman Sachs et JP Morgan Chase gagnent des sommes énormes avec des activités de « trading » (spéculations à court terme) grâce à l’argent qu’ils ont reçu de l’Etat, mais plus rien ne va à l’investissement à long terme ni au travail humain. Grâce à leurs logiciels et à des complicités haut placées, ces banques d’affaires disposaient d’informations sur les échanges avant le public, comme des joueurs de poker capables de voir les cartes de leurs adversaires. En Californie, après avoir massacré ses dépenses sociales (15 milliards de dollars de coupes budgétaires dans l’éducation et l’aide aux personnes âgées et démunies), l’Etat ne pouvant régler ses engagements en dollars a dû émettre des IOUs (reconnaissances de dettes à paiement différé). Ce papier a été mis en vente sur des sites en ligne comme eBay, mais l’offre n’y a atteint que 70 dollars pour une promesse de paiement nominale de 100 dollars. Les grandes banques ont alors annoncé qu’elles n’accepteraient plus ces titres : une terrible spéculation sur la misère humaine. En même temps, le Président Obama a annoncé qu’il étendrait les pouvoirs du Medicare Payment Advisory Committee en le « dopant aux stéroïdes ». Or c’est cette agence, créée par l’administration Bush-Cheney sur le modèle du NICE britannique, qui sera chargée de rationner les soins aux plus pauvres et aux malades chroniques. L’affaire du jeune Anglais Gary Reibach, mort faute d’avoir pu bénéficier d’une greffe du foie, montre bien vers où l’on va.

En France, la même crise frappe de plein fouet. On attend 800000 chômeurs de plus cette année, les crédits à la consommation s’effondrent, notre système de santé est en voie de privatisation, les finances locales se dégradent, notre industrie est en danger et les défaillances d’entreprises augmentent, dans un pays où la moitié d’entre nous disposons de moins de 1500 euros par mois.

L’on voit donc pourquoi il est si tragique que Nicolas Sarkozy ait enterré son discours de Toulon sur le Nouveau Bretton Woods, sans que le Parti socialiste réagisse, Dominique Strauss-Kahn et Pascal Lamy imposant l’omerta.

Au nom des principes de notre Constitution, il n’est d’autre choix moral que d’entrer en Résistance.

Voir les 8 commentaires

  • Hugo • 10/08/2009 - 20:04

    Faire pression sur les députés à très bien marché pour HADOPI, une bande de geeks qui passent leurs journées devant leurs ordis ont réussi à s’organiser et à mener des actions dignes de lobistes et à mettre la pression sur l’Assemblée Nationale toute entière par un message clair "attention nous vous surveillons !" avec des initiatives comme http://www.deputesgodillots.info et la publication de comptes rendus détaillés diffusés sur le site de la quadrature du net.

    Quant à la rébellion par la rue soyez assuré qu’elle sera matée et tasé pour trouble à l’ordre public et discrédité aux JT.

    Répondre à ce message

  • nouwanda • 04/08/2009 - 11:53

    merci a s&p pour les informations. rentrer en resistance me semble une bonne idee. je vais faire ce que je peux de mon cote et j’ai besoin de personne pour me tenir la main. si nous en sommes arrive la c’est que personne ne veut se prendre en charge et etre autonome. a partir de la il est facile de trouver des excuses plutot que de voir que l’on profite de nos peur (que nous n’osons pas afronter). ghandi etait tout seul dans un pays ou l’envahiseur etait armé...

    Répondre à ce message

  • Chevalier Bayard • 30/07/2009 - 18:43

    « entrer en résistance » ? la belle parole aussi creuse et futile que les yaka-fokon !

    Il n’est pas dit comment.

    Personnellement, pour éviter les vampires financiers, je vide systématiquement mes comptes bancaires, en espèces, avant qu’ils ne se servent. Et j’attends, en payant cash mes modestes dépenses.

    • Bertrand Buisson • 30/07/2009 - 20:31

      La Résistance était un réseau organisé dans un impératif d’action immédiate et de long terme."Entrer en résistance" c’est une action organisée, a contrario des petits trucs perso pour arranger sa vie à soi. C’est engager tout ce qu’on a et tout ce qu’on est dans un combat auquel, s’il n’est pas gagné, rien de bon ne survivra pour pas grand monde.

      Maintenant, je trouve votre remarque bizarre, dans la mesure où S&P est un parti de citoyens organisé à l’échelle nationale et internationale.

      Peut-être êtes vous un nouveau venu ici ?

    • Philippe • 31/07/2009 - 11:40

      Mais ce "combat" n’est pas contre les Forces de l’Axe, combat dans lequel la Résistance française pouvait compter sur des nations alliées - comme l’Angleterre. Il s’agit ici de mettre en banqueroute tout l’ensemble du système financier international. Mais avec quel moyen ? Ni S&P en France, ni le mouvement international larouchiste ne disposent des moyens adéquats à cet objectif malgré leur "organisation". Il s’agit donc d’un combat perdu d’avance, comme le G20 l’a démontré. D’ailleurs, comment ne pas voir que, si S&P est bien une source d’informations partisane, elle n’est d’aucune efficacité au plan politique ?

    Répondre à ce message

  • Philippe • 30/07/2009 - 10:02

    DSK et/ou Pascal Lamy ont la capacité de museler le Parti socialiste ? Voilà une affirmation pour le moins étonnante.

    Répondre à ce message

  • princedenogent • 28/07/2009 - 18:11

    Inutile de rentrer en résistance, et attendez les réactions populaires de masse qui se produiront aux Etats-Unis ainsi qu’en Europe,dès le début de l’année 2011, et qui atteindront leur point culminant en 2012.

    2012 sera l’année qui marquera vraisemblablement la fin du gouvernement Sarkozy, la chute de l’Euro,ainsi que la fin de la Pensée Unique si chère à Alain Minc.

    • Bertrand Buisson • 28/07/2009 - 19:50

      Il était une fois un Prince qui, las d’intervenir dans la vie de la cité, alla passé la crise à l’abri d’un cerisier.

      Un jour une belle fermière, voyant ce beau jeune homme assoupi, vint à lui porter le baisé qui eusse pu le réveiller.

      Mais point il ne frémit, ni des yeux, ni du ventre, ni du reste.

      La révolution était passé plus tôt que prévu, et le prince point n’y avait survécu.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

La chronique du 22 juillet le monde
en devenir

Don rapide