Solidarité & progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race.

AccueilOrientation stratégiqueAnalyses
Brèves

LaRouche : Baisser les taux est encore pire que de les monter

visites
2102
commentaire

18 septembre 2007 (LPAC) - Quelques heures avant l’annonce par la Réserve Fédérale américaine d’une baisse de 0,5 point de son taux directeur, LaRouche a avertit que la Fed s’apprêtait à faire quelque chose de suicidaire. Voici en substance les propos qu’il a tenu :

Ce que font la Banque d’Angleterre et le secrétaire au Trésor américain Henry Paulson n’a pas de sens, c’est une pure manœuvre politique. Si la montée en flèche des taux d’intérêts est la pire des choses pour le système, leur baisse l’est tout autant. Il n’y a donc qu’une chose à faire : geler tout ces actifs bidons et établir un pare-feu pour protéger l’économie.

LaRouche a poursuivit en expliquant que les théories monétaristes ne marchent pas dans une époque comme la notre. Ne faites pas les singes, ne faites pas les monétaristes. Appliquer des solutions monétaristes à un cas comme Northern Rock est complètement fou. Vous avez un gars qui réclame de toute urgence quelque chose, c’est le cas de Paulson, et un autre qui demande quelque chose de totalement contradictoire, comme le fait Mervyn King, le gouverneur de la Banque d’Angleterre. D’une part ils se contredisent l’un l’autre, mais surtout ils contredisent tout deux la réalité.

Il est temps de mettre en place une politique fiscale sélective : taxer à mort ce qui doivent l’être, ceux dont la taxation est le seul remède pouvant curer leurs habitudes spéculatives compulsives ; et accorder des incitations fiscales à ceux qui veulent faire des investissements à long terme promouvant les infrastructures et l’économie productive.

Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

La chronique du 20 octobre le monde
en devenir

Don rapide