Solidarité&progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

Flash : 24 avril - Jacques Cheminade : « Mon exemple, c’est le général de Gaulle partant à Londres » Lire Flash : 7 avril - Jacques Cheminade au Liban reçu par le Président Michel Aoun Lire Flash : 1er avril - A Bondy, Jacques Cheminade engage un dialogue citoyen sur les banlieues Lire
AccueilOrientation stratégiqueAnalyses
Brèves

LaRouche : Glass-Steagall, dette publique et collectivités locales

visites
924
commentaire

8 janvier 2010 (Nouvelle Solidarité) – Alors que le Bureau du recensement américain vient de révéler que le revenu des 50 Etats de l’Union avait chuté de 31% entre 2008 et 2009, provoquant une cure d’austérité sauvage, l’économiste rooseveltien Lyndon LaRouche a expliqué en réponse à une question d’un sympathisant, comment l’application de la procédure Glass-Steagall permettra de sauver les collectivités locales :

Question : Je vois régulièrement sur votre site www.larouchepac.com votre désaccord avec les politiques d’austérité appliquées au niveau du gouvernement fédéral, des Etats et des municipalités. Mais je ne comprends pas : quelle alternative ont les institutions publiques dont les dépenses et les dettes excèdent largement leurs revenus ? Certes, une grande partie de la dette peut être annulée grâce à la procédure Glass-Steagall, mais cela va-t-il permettre aux collectivités locales et aux gouvernements de tenir leurs engagements ?

LaRouche : Avec Glass-Steagall, l’équivalent de milliers de milliards de dollars de dettes publiques seront transférés sur le compte des spéculateurs ; cette dette ne sera donc plus du ressort des collectivités locales, du gouvernement, ou même des banques de dépôts.

Il faut en convenir, la conséquence sera la disparition de la grande majorité des banques d’affaires. Une minorité sera pénalisée, mais cela sauvera la vie de la vaste majorité ainsi que de notre république elle-même. Alors quoi ? Les innocents n’ont pas à payer les dettes de jeu.

Ceux qui y perdront sont ceux qui ont joué et spéculé, et ils n’ont aucune base légitime pour venir se plaindre. Ils ont déjà escroqué notre nation de bien trop et depuis trop longtemps ; cette escroquerie arrive donc, maintenant, à son terme, une fin bien nécessaire.

Glass-Steagall a sauvé les Etats-Unis en 1933 ; il sauvera à nouveau les Etats-Unis aujourd’hui de ce qui serait autrement une destruction totale.


>>> APPEL POUR UN GLASS STEAGALL-GLOBAL


Voir le commentaire

  • petite souris • 09/01/2011 - 12:05

    Merci Lyn pour ces explications que tout un chacun peut comprendre.

    Et bien évidemment ce qui est valable pour les stètes l’est aussi pour les pays d’europe et du monde.

    Il va bien falloir que l’un des pays du G8 montre l’exemple pour que le monde entier puisse suivre et que les stètes sont en première ligne.

    Alors les militants de LaRouche sont aux avant-poste !!!!!

    Ici en europe ceux d’Helga sont prêts ainsi les jeunes de Jacques qui ont le couteau entre les dents...
    (très pratique pour couper le fromage ! et merci de laisser tomber des morceaux pour les petites souris et musaraignes et autres rats des villes qui suivent et battent le pavé...)

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

Don rapide