Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Orientation stratégique Analyses
Brèves

LaRouche : « Rétablir le Glass-Steagall pour sauver l’Europe »

visites
1340

8 mai 2010 (Nouvelle Solidarité) – La pression est à son comble aux Etats-Unis pour un retour à la loi de séparation bancaire de Franklin Roosevelt, qui doit être débattue et soumise au vote du Sénat dans les jours qui viennent. L’économiste américain Lyndon LaRouche, qui combat depuis des années pour un retour aux fondamentaux rooseveltiens, a déclaré hier que ce soutien soudain à la loi Glass-Steagall est dû au fait que « toute personne ayant un tant soit peu de cervelle reconnaît que le système européen est en pleine désintégration et qu’à moins d’adopter immédiatement le Glass-Steagall, les Etats-Unis n’échapperont pas à un effondrement en chaîne ; ils réalisent que nous vivons une crise existentielle. »

« Pour une fois, poursuit-il, les actes de certains congressistes sont guidés par la réalité » Mais il faut bien comprendre que « l’origine de l’effondrement européen remonte à la politique britannique mise en place entre 1987 et 1992 par Margaret Thatcher, François Mitterrand et George H.W. Bush. Leur Traité de Maastricht, associé à la promotion des produits dérivés par Alan Greenspan après le krach de 1987, a créé la bombe financière et monétaire que nous voyons aujourd’hui exploser. C’est la plus grosse bombe financière de tous les temps. Son épicentre se situe en Grande-Bretagne, au Brésil et en Espagne, le cœur du système établi par l’Inter-Alpha Group depuis 1971, et s’étend à toute la zone euro. Cette bombe n’attendait que d’exploser et c’est la gestion stupide de la crise grecque qui en a été le détonateur. Maintenant que l’Europe est plongée dans cette crise, la seule option raisonnable pour les Etats-Unis est d’éviter la contagion. »

« Toute personne censée n’en a que faire de ce système britannique. Par contre, pour sauver l’Europe les Etats-Unis doivent prendre les devants en rétablissant la loi Glass-Steagall. Si nous nous laissons plonger, le reste du monde sera précipité dans notre chute. »

« La loi Glass-Steagall – l’amendement Cantwell-McCain à la loi Dodd – sera l’épreuve de vérité pour les membres du Sénat. Nous devons tous soutenir cet amendement ; ceux qui ne le feront pas sont soit antipatriotiques, soit fous, ou bien les deux. »

La veille, il avait également expliqué les conséquences planétaires d’un retour américain au Glass-Steagall : « S’il est adopté, c’en sera fini du système financier et monétaire actuel. (…) Le Glass-Steagall est bien connu des dirigeants européens, et son rétablissement aux Etats-Unis changerait la donne en Europe. (…) Si nous l’adoptons ici, le monde entier ira vers une réforme guidée par les critères Glass-Steagall. » L’autre alternative, a t-il ajouté, c’est l’effondrement.

Nous vous appelons donc à participer à l’offensive en faisant circuler le plus largement possible notre exposé Pour un Glass-Steagall global, le précédent français.


Rendez-vous :
Ce soir à 19h, conférence internet de Lyndon LaRouche depuis Washington, sur www.larouchepac.com (traduction française simultanée)


Contactez-nous !