Solidarité&progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

23 juin - Guerre, choléra et famine au Yémen : la complicité criminelle des occidentaux dénoncée à l’ONU Lire 22 juin - Surréaliste : la lutte antifraude fiscale européenne s’installe au Luxembourg ! Lire 22 juin - Spécial Bourget : gros plan sur le programme spatial de Jacques Cheminade Lire
AccueilOrientation stratégiqueAnalyses
Brèves

LaRouche appelle à une hausse des taux de la Fed

visites
1493
commentaire

25 janvier 2008 (LPAC) - Lyndon LaRouche a appelé aujourd’hui la Réserve Fédérale à remonter ses taux à un niveau supérieur à la Banque centrale européenne et la Banque d’Angleterre. Cet appel intervient dans le contexte de la menace existentielle pour les Etats-Unis, provoquée par le krach du système monétaire post-Bretton Woods et les attaques des cercles oligarchiques européens menées depuis Londres.

Alors que la BCE et les autres banques européennes songent à augmenter leurs taux et accélèrent le crash du dollar américain, et que des capitaux européens (ou assimilé) rachètent les banques et les entreprises américaines à prix cassé, Bernanke et ses acolytes de la Fed font le jeu de ces intérêts en affaiblissant le dollar avec des baisses de taux hyperinflationnistes.

Cet assaut contre les Etats-Unis est mené depuis l’Europe et Londres en particulier, a expliqué LaRouche, et la seule manière de défendre les intérêts vitaux et la sécurité nationale des Etats-Unis est de relever les taux d’intérêts afin de protéger la valeur du dollar. Le mieux serait de maintenir les taux légèrement au dessus de ceux de la BCE et de la Banque d’Angleterre, a-t-il ajouté. Nous sommes attaqués et il est temps que certains à Washington se réveillent et décident de riposter. Cette mesure rendra les européens vert de rage, et les britanniques en particulier, car elle mettra fin à leur jeu. Les patriotes américains ayant un cerveau seront d’accord avec moi pour dire que c’est ce qu’il faut faire, a-t-il conclu. J’espère en entendre d’autres que moi là dessus, surtout au vu des rapports que j’ai pu recevoir et qui disent que Bernanke et le Federal Open Market Committee prévoient de réduire à nouveau les taux dans quelques jours lors de leur prochaine réunion.

La suite : Comment défendre le dollar

Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

Don rapide