www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Orientation stratégique

LaRouche au Parlement européen de Strasbourg

4321 visites | 6 commentaires

17 décembre 2008 (Nouvelle Solidarité) – Lyndon LaRouche a pu exposer ses idées et la bataille politique dans laquelle il est engagé avec son mouvement, hier, au Parlement européen de Strasbourg.

A la tribune, accompagné de sa femme, responsable du parti politique allemand Bueso, Helga Zepp-LaRouche, de Claudio Celani du magazine international EIR, et des eurodéputés Cristiana Muscardini, Donato Speroni, et Erminio Boso, il s’est exprimé devant une trentaine de journalistes internationaux et députés européens, dont les présidents des groupes « Forza Italia » et « Nations unies d’Europe », ainsi que des membres de la Ligue du nord et du Parti socialiste néerlandais.

LaRouche a été présenté comme l’économiste qui n’avait pas seulement prévu la crise actuelle, mais qui en avait décrit, avec exactitude, la nature. Il s’est d’abord exprimé pendant 15 minutes (traduction en cours...), insistant sur l’importance d’une réorganisation bancaire pour résoudre « la pire crise depuis le 14e siècle ». Il a expliqué que la politique [de la Réserve fédérale américaine] de taux d’intérêt zéro était une « folie » et qu’elle contribuait à détruire le système bancaire, alors qu’il est essentiel de le protéger au travers d’une banqueroute organisée. LaRouche, dont l’autorité s’est étendue dans les rangs des institutions de la Présidence Obama et en raison de la crise mondiale, concentre ses efforts pour assurer que le nouveau président américain adoptera des mesures rooseveltiennes.

Plusieurs questions furent posées par des correspondants du Corriere della Sera, AP-Biscom et El Pais. La dernière, posée par un eurodéputé, portait sur la spéculation financière. LaRouche s’en est pris à George Soros, insistant, en particulier sur son rôle dans la promotion de la drogue au niveau international. Ce qui a enthousiasmé les journalistes…

Ont suivi plusieurs interviews, par deux télévisions nationales italiennes, TG1 et TG3, l’agence de presse économique AP-Biscom, la radio Radiocor, qui a appelé de Rome et qui appartient au quotidien Il Sole 24 Ore et la radio Padania de la Ligue du nord, qui a appelé de Milan.

Dans la soirée, l’événement avait été largement couvert en Italie, notamment par ANSA et Radiocor, et repris par de nombreux autres médias. Le Corriere della Sera le couvre dans son édition datée d’aujourd’hui.

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 
30 ans de l’Institut Schiller - Bande-annonce J.Cheminade : Opération Mistral - Pour une initiative franco-russe contre Ebola Jaurès projeté sur la place publique ! Sortons de l’OTAN, l’UE et l’euro ! Rejoignons les BRICS ! Notre mobilisation : Communes, départements, régions, ils exigent une vraie séparation bancaire
Pour aller plus loin
Plus d'articles

Voir les 6 commentaires

Vos commentaires

  • Le 19 décembre 2008 à 04:23
    par MUGARUKA BUSHAGE

    Felicitation pour ce grand eminent economiste et aussi hero du 21 enieme siecle. Celui-ci montre avec exactitude le danger que peut apporter SORROS dans toute organisation. C’est un cris d’alarme pour l’humanite.Nous attendons la reaction des autres pays d’Europe suite a cette revelation.

    • Le 4 janvier 2009 à 21:08
      par Roland M

      Remarque très pertinente, pour autant Soros déstabilise surtout à l’EST ce qui comble de joie l’OUEST rien n’a vraiment changé. L’impérialisme est toujours près à faire feu de tous bois.
      Depuis le XIV ième siècle le capitalisme accumule les crises qu’il règle toujours par des guerre de rapine.N’est-il pas l’outil de domination par exellence ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2008 à 19:38
    par Tristesse

    Un grand merci pour cette étincelle d’espoir sur ce tableau noir...
    Impatiente d’écouter l’enregistrement ... Merci encore on se sent moins seule

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2008 à 23:55
    par dominique

    IL n’y a plus de députés et/ou de journalistes français au parlement européen ??. Ou bien ne veulent-ils rien voir ni rien entendre, et dans ce cas la France sera comme d’habitude étonnée que le monde bouge sans elle !

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2008 à 22:07
    par latortue

    eh ! bien ! tout avance !
    félicitations à Lyn et à Helga
    j’espère que les parlements nationaux des pays européens vont inviter Lyn vite

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2008 à 18:55
    par Christophe Paquien

    Ça c’est une percée !
    Vivement la traduction de son allocution...

    Il serait peut-être temps que les institutions françaises prennent exemples sur les italiennes.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet