Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Orientation stratégique Analyses
Brèves

LaRouche : bannir les dérivés ou sombrer avec eux

visites
1793

20 mai 2010 (Nouvelle Solidarité) – En pleine bataille pour le retour à la réglementation Glass-Steagall de Franklin Roosevelt, Lyndon LaRouche a tenu à remettre les pendules à l’heure :

« Alors que le Congrès américain, et le Sénat en particulier, se font balader avec tout un tas d’idioties, le coup de semonce annonçant la dislocation du système financier international a déjà retenti. Le monde est sur le point de vivre, du jour au lendemain, un effondrement brutal qui ferait passer pour une simple perturbation la chute de 1000 points du Dow Jones le 6 mai dernier. Nous pourrions nous réveiller un beau matin et réaliser que nous n’avons plus de système financier ; nous basculerions aussitôt dans un nouvel âge de ténèbres.

« Les produits financiers dérivés sont la clé du problème. Les marchés de dérivés doivent être fermés sur le champ !

« Hier, en interdisant par décision souveraine tout un pan du marché des dérivés, la chancelière allemande a fait ce qu’il fallait pour protéger son pays contre les ravages des spéculateurs. Le gouvernement américain doit être amené à prendre immédiatement des mesures similaires.

« Les dizaines de milliers d’Américains actuellement mobilisés pour un retour au principe de la loi Glass-Steagall, doivent accroître leur effort en ayant bien en tête le danger de la situation. L’enjeu de ces spéculations sur les dérivés, défendues par le sénateur Dodd, est étroitement lié au Glass-Steagall. Nous devons affirmer haut et fort que les marchés de dérivés doivent être immédiatement fermés. L’on doit rétablir sans délai les critères du Glass-Steagall séparant banques de dépôt et banques d’affaires, afin de protéger les gens du chaos et d’établir les fondements pour le plan de relance que j’ai préconisé.

« Faites savoir au Sénat que c’est nous, les patriotes, qui allons déterminer les politiques du gouvernement américain, et non pas cette bande de prédateurs et de laquais britanniques qui contrôlent Wall Street. Exigez de vos élus qu’ils fassent preuve de bon sens en interdisant les dérivés et en appliquant le Glass-Steagall. »


Lire aussi : Glass-Steagall : le Sénat US capitule en rase campagne


Contactez-nous !