Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Orientation stratégique Analyses
Brèves

LaRouche : conseils à Obama pour ses 100 premiers jours

visites
2971

25 novembre 2008 (Nouvelle Solidarité) – Lors de la conférence internet de Lyndon LaRouche le 18 novembre, un membre de l’équipe de transition du président Barack Obama a posé cette question succincte et tout à fait pertinente : « Pour les cent premiers jours de la présidence d’Obama, quel serait votre ordre de bataille ? »

« Venez discuter avec moi ! a répondu LaRouche. Mais tout d’abord, nous devons reconnaître que nous sommes en plein effondrement mondial. Le système est en chute libre. Rien ne pourra le sauver sous sa forme actuelle, rien ! Il est même pas probable que l’on ne pourra pas le maintenir en vie jusqu’au printemps prochain. Par conséquent, cent jours, c’est long. Nous n’aurons peut-être plus de pays d’ici là. »

Si Obama veut devenir un héros national, il devrait « s’adresser immédiatement à la Russie, la Chine et l’Inde, et leur dire qu’il veut faire exactement ce que je viens de vous exposer et que j’ai décrit en bien d’autres occasions. » [*] A savoir, qu’une alliance suffisamment puissante, avec comme groupe de départ incontournable les Etats-Unis, la Russie, la Chine et l’Inde, procède à la mise en redressement judiciaire du système monétaire et créé un nouveau système international de crédit, aux taux de change fixes, en vue d’investissements massifs dans des projets d’infrastructure destinés à relancer très vite l’économie mondiale.

Cependant, a ajouté LaRouche à l’adresse d’Obama, « avant de le faire, assurez-vous une bonne sécurité, parce qu’ils [les Britanniques] pourraient venir vous chercher ».

« Vous trouverez alors une réponse favorable de la part de la Russie. Ils seront peut-être méfiants au début, parce qu’ils ont déjà entendu tellement de promesses de ce type dans le passé, mais allez les voir. Discutez avec les dirigeants chinois, qui sont préoccupés par ces problèmes. Parlez aux Indiens. Dites-leur que vous êtes prêt à vous engager sur un projet similaire, s’ils se joignent à nous. »

Un Président américain pourrait devenir « un héros mondial, en faisant cela », estime LaRouche, « c’est la chose la plus intelligente à faire ». C’est le bon point de départ pour la nouvelle administration Obama, au moment où « les ressources des Etats-Unis, dans le cadre du système monétaro-financier actuel, sont pratiquement inexistantes » après trois présidences Bush. « Après douze ans dans la brousse [bush en anglais], on peut perdre tout contact avec la civilisation. »

« Si vous commencez par cela, vous convaincrez le peuple américain de votre sérieux absolu. A partir de là, vous aurez le soutien requis. Ils ne vous l’accorderont pas automatiquement, mais ils écouteront. Et ils vous accorderont le bénéfice du doute. » Si le président Obama fonce avec un nouveau système basé sur le crédit et cette approche économique, estime LaRouche, il pourra compter sur le soutien du Japon, de la Corée, de la France et de l’Italie, entre autres. « Vous voulez réussir en tant que Président des Etats-Unis ? Faites cela, et vous y parviendrez. Mais n’oubliez pas d’esquiver les balles. »

Vidéo : L’intégral de la conférence du 18 novembre en français


[*Voir le discours de LaRouche ayant précédé cette discussion

Contactez-nous !