Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Orientation stratégique Analyses
Brèves

LaRouche dénonce le vol des voix en Floride et au Michigan

visites
2247
commentaire

3 juin 2008 (LPAC) — Lyndon LaRouche a virulemment critiqué le président du Comité national du Parti démocrate (DNC), Howard Dean, pour avoir conduit une opération frauduleuse flagrante contre l’intérêt national des États-Unis. Il s’agit de la décision prise le 31 mai par la Commission d’arbitrage du Parti démocrate de laisser siéger les délégations de Floride et du Michigan à la Convention nationale d’investiture du candidat – mais en n’accordant qu’une demie-voix à chaque délégué, au lieu de la voix entière qui lui revient. En privant des millions de citoyens de représentation équitable, fit remarquer LaRouche, rien que pour imposer un candidat perdant (Barack Obama), au mépris de la volonté des électeurs, le DNC montre ses vraies couleurs.

Cette décision de la Commission d’arbitrage est clairement dirigée contre Hillary Clinton, qui avait massivement remporté les deux États, mais ne disposera ainsi que de la moitié des délégués auxquels elle avait droit. Le cas du Michigan est encore plus scandaleux que celui de la Floride. Là, Barack Obama avait retiré sa candidature, apparemment parce qu’il estimait qu’il ne serait pas le vainqueur, et le suffrage universel a donné 55% des voix aux délégués de Mme Clinton et 40% à des délégués libres (uncommitted). La Commission d’arbitrage a décidé, arbitrairement, d’attribuer tous ces délégués libres à Barack Obama, alors que, suivant le règlement, ils doivent rester sans rattachement jusqu’à la Convention. En outre, la Commission a retiré à Mme Clinton quatre délégués de plus, sous prétexte que les "non électeurs" auraient voté ainsi s’ils s’étaient rendus aux urnes ! Nous sommes en plein 1984, où la volonté du Parti se substitue au verdict des urnes. La campagne de Clinton a fait savoir qu’elle compte porter plainte.

Dans sa déclaration du 1er juin, Lyndon LaRouche affirme que les agissements d’Howard Dean et de ses cohortes vont « à l’encontre des intérêts des 80% de la population les plus modestes qui ont voté en grande majorité pour Hillary Clinton, parce qu’ils la considèrent comme la seule candidate s’intéressant aux problèmes qui les préoccupent le plus ».

L’économiste américain encourage Hillary Clinton à poursuivre le combat jusqu’à la Convention d’août et appelle Barack Obama à défendre son honneur en la soutenant. « D’ici le mois d’août, ce pays va être frappé par des crises inimaginables. Tout le système financier s’effondre, et rien n’est fait pour y remédier – l’administration Bush ne fait certainement rien. D’ici novembre, la crise sera encore bien plus grave. Voilà la réalité », affirme LaRouche.


« Les citoyens défavorisés, qui sont la majorité, voient en Hillary Clinton leur candidate et si le Parti refuse de tenir compte de leur voix, ils considéreront cela comme une trahison de la nation. Tous ceux qui tournent le dos au vote de cette majorité, sous la pression de gens comme Howard Dean, Nancy Pelosi, Harry Reid et George Soros, se couvriront de honte et d’infamie. »

LaRouche a dénoncé plus spécialement George Soros, le laquais de Londres, et sa "Democracy Alliance" composée de spéculateurs milliardaires, dans leur tentative d’acheter le Parti démocrate pour le compte d’une puissance étrangère hostile et d’obliger Hillary Clinton à abandonner la course. Le LPAC prépare actuellement un dossier sur les sales opérations de Soros, conduites par MoveOn et d’autres organisations en vue d’acheter des délégués, au mépris de la volonté du peuple.

Contactez-nous !

Don rapide