Solidarité&progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

AccueilOrientation stratégiqueAnalyses
Brèves

LaRouche : deux mesures pour empêcher le chaos social

visites
2582
commentaire

1er juillet 2008 (Nouvelle Solidarité) – Hier, l’économiste américain Lyndon LaRouche a appelé la Réserve Fédérale (Fed) à prendre des mesures transitoires d’urgence pour empêcher qu’aux faillites menaçant les grandes banques commerciales américaines ne succède un chaos social.

  1. La Réserve Fédérale doit hausser ses taux d’intérêts à 4% pour s’assurer que lesdépôts effectués par les institutionnels restent bien dans le système bancaire. Le taux actuel de 2% est largement inférieur à l’inflation (même l’officielle) et incite à des initiatives dangereuses, tels des retraits de dépôts, alors que plusieurs des principales banques commerciales américaine font face à la faillite.
  2. La Réserve Fédérale doit afficher clairement que toute banque commerciale insolvable sera mise, sous sa protection, en redressement judiciaire. C’est là un changement profond de politique par rapport au renflouement de Bear Sterns. LaRouche a également souligné que le montant total des dettes par effet de levier dans le système bancaire ne pourrait jamais être payé, et que la seule solution pour éviter un chaos social que provoquerait l’effondrement des banques américaines, est de faire superviser par la Fed une restructuration ordonnée de toute banque insolvable.

Il a expliqué qu’en elles-mêmes, ces mesures ne résoudront pas la faillite de l’ensemble du système post-Bretton Woods. Ceux qui expliquent que des taux d’intérêts élevés déclencheront une récession, ne comprennent pas que nous sommes déjà bien plus loin avec l’ effondrement imminent de tout le système international. Ces mesures transitoires ont donc seulement pour vocation d’empêcher provisoirement le chaos social qui pourrait surgir si les principales banques américaines ne sont plus solvables.

LaRouche a rajouté que le gouvernement des Etats-Unis doit absolument faire voter une hausse des crédits pour les projets d’infrastructure vitaux. L’exemple le plus criant est celui du Midwest et du bassin du Mississipi, qui ont souffert de l’absence d’un budget d’équipement pour les infrastructures prioritaires.

Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

Don rapide