Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Orientation stratégique Analyses
Les éditoriaux de Jacques Cheminade

LaRouche et la France

visites
739
commentaire

Un élément extrêmement important est en train d’apparaître dans les relations entre la France et les Etats-Unis : il s’agit de la reconnaissance du rôle joué par Lyndon LaRouche. Il y a à cela plusieurs raisons, toutes liées à une prise de conscience européenne de ce qui se passe à Washington : le contrôle du pouvoir par un groupe de faucons impérialistes, dont la loi du plus fort et le pillage financier sont le mode d’opérer.

Face à eux, LaRouche, avec son mouvement de jeunes militants, apparaît comme l’opposition organisée, agissant dans le sens de la conception morale du monde qui est celle des pays européens, en particulier du nôtre. Les diffamations et les attaques lancées contre lui par les grands médias américains auxquelles, jusqu’à présent, Paris prêtait une oreille complaisante, sont désormais comprises, lorsqu’on est de bonne foi, dans le contexte des attaques et des diffamations lancées par ces mêmes médias contre la France. De plus, l’information suivant laquelle la Federal Election Commission (FEC) américaine a officiellement reconnu que LaRouche est le candidat ayant rassemblé le plus de contributeurs en vue des primaires présidentielles démocrates, a frappé les esprits.

D’ores et déjà, en Italie, vingt-neuf sénateurs (sur cent élus), inspirés par l’engagement des amis de LaRouche, ont présenté le 13 mai une résolution appelant à la tenue d’une conférence pour un nouveau Bretton Woods. La RAI Uno (la France 2 italienne) vient de diffuser, le 21 mai, une longue interview de LaRouche dans laquelle celui-ci dénonce les menées de Cheney et Rumsfeld et précise sa conception d’un nouveau Bretton Woods. Le message est clair.

En France, les idées de LaRouche suscitent également beaucoup d’intérêt. Cependant, ceux-là mêmes qui apprécient les objectifs qu’il se fixe refusent trop souvent de comprendre comment on pourrait les atteindre. Ils se bercent d’illusions sur l’économie, comme un Francis Mer qui déclare : « Les 3% de croissance, on les trouvera si on en a envie », alors même qu’au cours du premier trimestre 2003, l’économie française a détruit près de 50 000 emplois. Surtout, que ce soit à droite ou à gauche, on a perdu le sens qu’on peut mobiliser les citoyens autour d’un grand projet pour rendre un changement possible.

C’est ce sens que LaRouche entend communiquer à ses interlocuteurs français. Notre mobilisation, avec Solidarité et Progrès, vise à en créer les conditions ici même. Car l’appui de la France et de l’Europe est nécessaire, directement et indirectement, en coordonnant les initiatives, pour que LaRouche l’emporte aux Etats-Unis et, avec lui, la tradition de Franklin Delano Roosevelt et de Martin-Luther King. Et, en même temps, pour que la France et l’Europe se ressaisissent, en rétablissant une aire exemplaire de développement mutuel, de l’Atlantique à la mer de Chine.

Contactez-nous !

Don rapide