Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 11 décembre - Miracle économique chinois : l’importance de la séparation stricte des banques Lire Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire
Accueil Orientation stratégique Analyses
Brèves

LaRouche intervient sur la famine et les biocarburants d’Al Gore

visites
1781
commentaire

« Avant qu’une famine de masse ne devienne irréversible, mettons fin à la politique de bio-carburants d’Al Gore »

14 avril 2008 (LPAC) — Face au risque très réel que l’hyperinflation et les pénuries alimentaires ne conduisent à une famine de masse, en particulier dans les pays les plus pauvres, Lyndon LaRouche, économiste et démocrate états-unien, a rendu publiques aujourd’hui les orientations politiques de son programme d’action :

  • Contrairement aux diktats libre-échangistes imposés par le FMI et la Banque mondiale, chaque nation a le droit à l’auto-défense contre la famine. Ce droit inclut la possibilité d’imposer des contrôles à l’exportation, de négocier des accords d’Etat à Etat et de prendre toutes les mesures de contrôle des prix requises pour garantir la sécurité de son peuple.
  • Une coalition de nations doit s’assembler pour adopter des mesures destinées à augmenter la production de nourriture et à la rendre disponible à tous les pays qui en ont un besoin urgent.

Sans plus tarder, nous devons mettre un terme à la politique de production de biocarburants dont Al Gore s’est fait le promoteur acharné, au nom d’un attachement idéologique à la Grande-Bretagne et de ses intérêts financiers à la City de Londres. En consacrant 12% de la récolte mondiale de maïs à la production de biocarburants, ainsi qu’une proportion importante de graines oléagineuses et même de blé, cette politique ôte littéralement la nourriture de la bouche des pauvres. S’ajoutant à une politique de libre échange et de libre marché, inspirée de celle de la Compagnie des Indes orientales britannique au XVIIIe siècle, elle mènerait directement à des famines de masse.

LaRouche incite les lecteurs à consulter le dernier numéro de l’EIR, Executive Intelligence Review, pour saisir toute la dimension du problème et les paramètres de sa solution.

Contactez-nous !

Don rapide