Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Orientation stratégique Analyses
Brèves

LaRouche : l’Empire Britannique prépare son « plan B »

visites
4750

27 novembre 2009 (LPAC) – Lyndon LaRouche nous fournit ici son analyse sur l’affaire du Climategate. Rappelons brièvement les faits. Le 17 novembre, des hackers ont publié des emails dérobés des ordinateurs de la Climate Research Unite en Angleterre dévoilant au grand jour le motif principal de la propagande réchauffiste : réduire la population mondiale.

Pour LaRouche, le fait que cette vérité soit déballée sur la place publique traduit un changement de la dynamique politique mondiale.

Le déclin de l’Administration Obama et la perspective d’une alternative globale à la crise systémique à partir des récents accords sino-russes, suivant en cela les grandes lignes de l’Alliance des quatre puissances préconisée par LaRouche, conduit l’Empire britannique à envisager une option de secours, un véritable « plan B ».

LaRouche expliqua à ses collaborateurs comment il voit ce repositionnement stratégique : « Ce qu’il faut comprendre, c’est la toile de fond derrière les évènements. Ce que Lord Monkton et Cie ont fait est significatif, mais surtout, l’appui dont ils bénéficient reflète que, de pair avec ce que nous avons accompli, en particulier avec les accords sino-russes et le rôle que nous y avons joué, nous assistons à un tournant dans la dynamique stratégique globale. »

« Et je me retrouve au centre de ce changement d’une façon intéressante. Avec ce virage stratégique, certaines personnes, appartenant au cœur même du système britannique, entre autres, se rendent compte que s’allier avec Obama et tout ce qu’il représente n’est pas une très bonne idée. Parce ce que ce n’est pas une bonne idée de tout miser sur un Obama, qui apparaît de plus en plus mesquin et médiocre. Ainsi, les Britanniques et disons les plus sensés d’entre eux (ce qui ne veut pas dire que ce soit des gens bien), se diront alors : "nous avons besoin d’une option au cas où l’opération Obama ne ferait pas l’affaire". Vous vous retrouvez donc avec cette histoire [du Climategate], où Monckton se retrouve soutenu sur cette question [de la dénonciation du réchauffement climatique]. Et quand vous voyez la liste des gens qui le soutiennent – pas Monckton personnellement, bien qu’il soit très impliqué – cela représente une attaque extrêmement prestigieuse contre toute la politique [de dépopulation] du Prince Philip [mari de la Reine d’Angleterre et fondateur du WWF] et consorts.

{}

Et cela reflète le point de vue de certains Britanniques qui estiment que l’option du Prince Philip et compagnie pourrait foirer ! Parce que le président étasunien – un président marionnette – pourrait échouer dans son petit rôle. Aussi, raisonnent les Britanniques, devons-nous préparer une clause permettant de garantir notre pérennité au cas où l’option Obama tourne court.

{}

Cela ne veut pas forcément dire qu’ils veulent vraiment défendre la civilisation contre Obama. Cela veut dire qu’ils se donnent, ou que certains en Angleterre, souhaitent donner au système britannique une option au cas ou l’opération Obama échoue. Voilà leur façon de voir les choses. »


Focus spécial Copenhague : Annulons le sommet de la dépopulation !


Contactez-nous !