Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Orientation stratégique Analyses
Brèves

LaRouche : pour éviter qu’un enfer se rajoute à l’enfer, évacuons 1 million d’Haïtiens !

visites
1585
commentaires

23 février 2010 (Nouvelle Solidarité) – L’économiste américain Lyndon LaRouche vient de lancer un appel urgent à la communauté internationale, et au gouvernement américain en particulier, afin de tout mettre en œuvre pour affronter les nouveaux dangers qui menacent Haïti.

Le tremblement de terre du 12 janvier, d’après les autorités haïtiennes, a pris la vie de 300000 personnes, et à l’heure actuelle, un million et demie de personnes, pour l’essentiel dans la capitale, survivent, privées d’eau, d’un toit et de nourriture, sous des bâches de plastique dans des conditions sanitaires exécrables. Port-au-Prince est désormais une ville de bidonvilles.

Cependant, avant le 12 janvier, Haïti fut déjà frappée déjà par un autre fléau, celui de la misère la plus noire, imposée par le FMI, le Fonds de la misère internationale selon certains.

Les infrastructures élémentaires font cruellement défaut. Par exemple, les taux de couverture d’approvisionnement en eau potable et en assainissement dans les zones urbaines et rurales y sont les plus bas de tout l’hémisphère. Des systèmes d’évacuation et de traitement des eaux usées n’existent tout simplement pas. Et les premières pluies commencent à tomber.

Avec l’arrivée de la saison de pluies fin mars, les épidémies de choléra, de paludisme, de dengue et de fièvres typhoïdes risquent de rajouter un enfer à l’enfer. De plus, tous les campements de fortunes établis au plus vite risquent d’être balayés par l’eau et les écoulements de boue, car Port-au-Prince s’étage sur 15 collines et est accoudé aux montagnes de la Chaîne de la Selle, largement déboisées.

LaRouche en appelle donc à une décision politique. Le Génie militaire américain (US Army Corps of Engineers) peut construire rapidement un certain nombre de logements de bonne qualité. Cependant, pour éviter la catastrophe qui s’annonce, bien qu’un certain nombre d’habitants de Port-au-Prince pourraient rejoindre les 500000 personnes déjà parties vivre en province, les Etats-Unis devraient conclure au plus vite un accord bilatéral immédiat permettant l’évacuation d’un million de personnes vers les Etats-Unis.

« On ne peut pas traiter ce problème avec des bouts de sparadrap », affirme LaRouche. Haïti est l’image de ce qui nous attend partout ailleurs si nous ne réorganisons pas le système économique et financier en lambeaux : un nouvel âge des ténèbres. Même un Obama à coté de la plaque ne devrait pas faire obstacle à que les Etats-Unis adoptent cette proposition, a-t-il conclu.


Articles :


Voir les 4 commentaires

  • ffi • 24/02/2010 - 12:11

    Je suis en désaccord.

    La logique LaRouchiste devrait être de permettre à ce million de personne de reconstruire le pays, en lui donnant l’accès au crédit productif public pour lui permettre d’acheter les matériaux, les outils, et de payer les salaires pour ce faire.
    Il pourrait y être fait, en Haïti, une opération "inspiration" en y présentant les constructions historique de Léonard de Vinci et de tous les autres architectes doté du génie du beau.

    Déporter 1 million d’Haïtien et faire reconstruire le pays par l’armée US n’est surement pas la solution.

    • R.B • 24/02/2010 - 13:35

      Je suis également d’accord avec ce commentaire. Quitte à prendre le taureau par les cornes et redonner une viabilité économique à Haïti, autant y impliquer ce million de personnes plutôt que de l’évacuer à l’étranger. Un million d’immigrants aux Etats-Unis, c’est sûrement également beaucoup d’efforts qu’il voudrait mieux consacrer au territoire haïtien. Prendre des mesures sanitaires et de logement sur place sera sûrement à la fois plus simple et plus efficace à court et long terme pour la reconstruction du pays il me semble.

    • noogernaire • 24/02/2010 - 15:49

      " Haïti is no natural disaster " par Carlos Wesley http://larouchepac.com/node/13647 le 23 février 2010. J’ai la nausée. Qu’est ce qui n’a pas été "expérimenté" sur cette population ? Y a t’il un plus bel exemple de laboratoire social ? C’est un génocide qui n’en fini pas ! Déporter un million de personnes, c’est humanitaire à cause du climat qui les tuera d’ici 6 mois ! Reconstruire sur une faille, ça n’a aucun sens. Donc, nouvelle opportunité. Au lieu de bruler des milliards de $ pour construire une station interplanétaire qui peut être pulvérisée par une grosse roche demain matin, bâtissons, pour un maillon faible de notre chaine humaine, une planète Haïtienne moderne et verte pour 2025.

    Répondre à ce message

  • bonard guillaume amiens • 24/02/2010 - 13:11

    le President du Senegal propose d’accueillir les haitiens sur son sol. D’ailleurs il invite d’autres pays d’Afrique a en faire de même. Il a entièrement raison, ca éviterait que toute cette population se retrouve isolée dans un si petit territoire qui complique les echanges commerciaux privant ainsi l’accès aux ressources au plus grand nombre.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide