Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Orientation stratégique Analyses

LaRouche soutient la création d’une « Banque du Sud » en Ibéro-Amérique

visites
1019

Au cours d’une discussion avec ses associés, en début de semaine, l’économiste et ancien candidat présidentiel Lyndon LaRouche a soutenu l’initiative de certains pays ibéro-américains en vue de fonder une « Banque du Sud »

Le 2 mai - LPAC (Comité d’action politique de LaRouche)

Au cours d’une discussion avec ses associés, en début de semaine, l’économiste et ancien candidat présidentiel Lyndon LaRouche a soutenu l’initiative de certains pays ibéro-américains en vue de fonder une « Banque du Sud », appelée à devenir une nouvelle institution financière régionale dirigée par les gouvernements de cette zone.

Les ministres des Finances d’Argentine, Bolivie, Brésil, Equateur, Paraguay, Uruguay et Venezuela se sont rencontrés le 3 mai à Quito, en Equateur, pour discuter des modalités de création de cette Banque.

« Je soutiens leurs efforts pour relever ce défi, ainsi que la décision récemment prise par plusieurs de ces nations de cesser toute relation avec le FMI et ses politiques. »
« Le président Argentin Nestor Kirchner a pris la tête des opérations en rompant avec le FMI et en élaborant ce projet de Banque du Sud. Il y a aussi des initiatives intéressantes du même ordre, venant d’Equateur, du Venezuela, de Bolivie et d’autres pays. Le Brésil doit encore se prononcer là-dessus.

« La question est que seule une institution contrôlée par des gouvernements souverains doit se voir accorder un rôle dans l’octroi de crédits et le financement de grands projets d’infrastructure.

« Pour le bien-être de tout le continent, vous devez investir dans des projets de haute technologie à long terme - chemins de fer à grande vitesse, traitement de l’eau, énergie nucléaire, etc. - dont les bénéfices économiques physiques se feront sentir d’ici 25 à 50 ans. Mes associés et moi-même avons élaboré en détails ces propositions depuis des années, des décennies. C’est maintenant le moment d’agir ! »

« Ces nations savent mieux ce qui leur convient que le FMI et la Banque mondiale. La Banque mondiale devrait être fermée : ses projets sont "élaborés" pour échouer, laissant ces pays croupir sous une dette impayable. George Shultz, qui vous a amené le dictateur fasciste chilien, Augusto Pinochet, est un spécialiste de ce genre d’opérations, a déclaré LaRouche, pour qui le livre de John Perkins, Confessions d’un tueur à gage économique, en dit long sur ces pratiques. « Le FMI et la Banque mondiale devraient être chassés des lieux qu’ils occupent en Ibéro-Amérique, là où ils opèrent toujours. Leur méthode consiste à voler. Vous ne voulez pas de voleur dans votre maison, alors pourquoi tolérer le FMI et la Banque mondiale dans votre pays ? »

Contactez-nous !