Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Orientation stratégique Analyses
Brèves

LaRouche vilipende l’Empire britannique pour l’assassinat de Bhutto

visites
2271

27 décembre 2007 (LPAC) - Lyndon LaRouche a qualifié l’assassinat de l’ex-premier ministre pakistanaise Benazir Bhutto d’ « opération chaos ». Récemment revenue d’exile pour prendre part aux échéances électorales du mois de janvier, Bhutto a été victime jeudi, d’un attentat suicide à la sortie d’un meeting, à Rawalpindi au nord du Pakistan.

LaRouche a fustigé la main britannique derrière cette opération. Il s’est référé aux révélations récentes du Daily Telegraph selon lesquelles des agents du MI6 (service de renseignement extérieur britannique) seraient en négociation directe avec les dirigeants talibans. LaRouche a précisé que les britanniques avaient plusieurs fers au feu. Ils opèrent avec toutes les factions, dans les différents camps du conflit. Si nombre de leurs opérations se font en parallèle les unes des autres, leurs objectifs peuvent aussi être contradictoires.

LaRouche a également tenu à souligner que les motifs de l’assassinat de Bhutto n’étaient pas d’ordre régional, mais global. Il y a des factions de l’oligarchie britannique qui s’activent pour rendre ingérable la situation internationale. Et c’est lié à l’effondrement en cours du système financier mondial plus qu’à la situation politique interne à l’Asie du Sud-Ouest ou du Sud. Il y a des factions dans l’oligarchie financière et la City de Londres qui comprennent très bien que le système financier actuel est condamné, et que son effondrement va en s’accélérant. Le jeu touche à sa fin et ils sont résolus à décider qui survivra et qui tombera. Et ils utilisent le terrorisme comme une arme essaimant le chaos, afin de préserver leur domination après l’effondrement.

LaRouche a précisé qu’il ne faisait pas référence à la maison Windsor. L’ennemi est l’oligarchie financière anglo-hollandaise qui tente de renforcer son contrôle impérial sur le monde, alors que l’effondrement est généralisé. L’enjeu est de savoir qui va sortir indemne du crash ?

Pour comprendre et trouver les influences britanniques derrière l’assassinat de Bhutto, voici la question à se poser : Quels sont les pions britanniques dans la région qui haïssent tellement toute perspective de sortie de crise rationnelle ? Voilà le point de départ.

Contactez-nous !