www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Orientation stratégique

Le Homeowners and Bank Protection Act of 2007

6443 visites

Le Homeowners and Bank Protection Act of 2007

22 août 2007 (LPAC) - Le Comité d’action politique de Lyndon LaRouche (LPAC) lance une mobilisation pour obtenir, dès le retour du Congrès début septembre, la mise en œuvre du Homeowners and Bank Protection Act of 2007 (Loi pour la protection des propriétaires et des banques de 2007). Lyndon LaRouche propose cette loi, car au point où nous en sommes, c’est le seul moyen restant pour empêcher que des millions de maisons soient saisies et leurs propriétaires expulsés d’ici la nouvelle année. C’est aussi le moyen d’initier de toute urgence une mise en règlement judiciaire et une réorganisation du système financier américain et mondial, lui-même basé sur le dollar, un système déjà condamné. Les gouverneurs et les élus d’Etats de tout le pays se joindront avec enthousiasme à cet effort, que certains banquiers et certaines figures du Parti démocrate ont déjà qualifié de « faisable » et de « seul salut » pour le peuple américain.

Voici les principales composantes du Homeowners and Bank Protection Act of 2007 :

  1. Le Congrès doit établir une Agence fédérale pour placer sous sa protection les banques accréditées au niveau Fédéral et au niveau des Etats : en gelant toutes les hypothèques immobilières existantes pour une période aussi longue que nécessaire afin que les valeurs soient ajustées sur des prix équitables ; en restructurant les hypothèques existantes à des taux d’intérêts appropriés ; en effaçant toutes obligations sur les dettes spéculatives cancéreuses issues des mortgage-backed securities (titres financiers adossés à des hypothèques), des produits dérivés, et autres formes de « système de Ponzi » qui ont amené le système bancaire actuel à la banqueroute.
  2. Pendant cette transition, toutes les saisies immobilières devront être gelées, permettant aux familles américaines de rester dans leur maison. Des mensualités équivalant à un loyer locatif devront être faites aux banques désignées, qui pourront utiliser ces fonds comme garantie pour accorder des prêts normalement, recapitalisant ainsi le système bancaire dans son ensemble. En dernier ressort, ces paiements mensuels convenables seront intégrés dans de nouvelles hypothèques ajustées à la déflation de la bulle immobilière et aux nouveaux prix convenablement déterminés, ainsi qu’aux taux d’intérêts hypothécaires réduits. Il faut s’attendre à ce que ce processus de décantation du marché immobilier s’accomplisse sur plusieurs années. Pendant tout ce temps, aucun propriétaire ne devra être expulsé de sa maison, et les banques accréditées au niveau Fédéral ou d’un Etat devront être protégées afin qu’elles puissent reprendre leurs activités traditionnelles au service de la vie locale, et faciliter le crédit pour l’investissement productif dans l’industrie, l’agriculture, l’infrastructure, etc.
  3. Les gouverneurs d’Etats devront assumer les responsabilités administratives nécessaires à l’application de ce programme, incluant les consignes de prêts pour les banques désignées, de concert avec l’Etat fédéral, qui fournira le crédit et les garanties nécessaires pour que la transition soit réussie.

D’ici septembre-octobre, à moins que cette loi ne soit adoptée en priorité par le Congrès, des millions d’Américains seront évincés de leurs maisons, déclenchant un processus de chaos social qui doit être évité. Le gel des saisies est la première étape vitale d’une réorganisation en profondeur du système bancaire et financier.

Avec ce plan, la Réserve Fédérale elle-même sera placée en redressement judiciaire et transformée en une troisième Banque nationale des Etats-Unis. Comme Lyndon LaRouche l’a développé dans sa contribution pour un Programme démocrate, ces actions devront être complétées par la création, par accord entre les grandes nations, d’un nouveau système de Bretton Woods, basé sur des taux de changes fixes et des traités à long terme pour de grands projets d’infrastructure à l’échelle du monde.

LaRouche a expliqué que ce tsunami de saisies immobilières ne se situe pas dans le cadre d’une simple crise immobilière ou hypothécaire, mais d’une désintégration du système financier international dans son ensemble. Cet effondrement se poursuivra, à moins qu’un pare-feu législatif ne soit immédiatement créé pour arrêter le pillage des revenus de la population, un pillage organisé par les bulles hyperinflationnistes d’Alan Greenspan et ses compères.


A lire : Elus et syndicalistes soutiennent le HBPA de LaRouche


  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet