Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Orientation stratégique Analyses
Les éditoriaux de Jacques Cheminade

Le monde réel et M. Méry

visites
699

La cassette de M. Méry, à en croire les médias, aura été le grand événement de l’automne politique. Moment surréaliste de notre histoire : alors que les conditions d’organisation de la campagne télévisuelle sur le quinquennat en faisait un sujet de dérision, que plus des deux tiers des Français s’abstenaient et que plus de 16% des votants déposaient dans l’urne des bulletins blancs ou nuls, il n’y en avait que pour la cassette de M. Méry. La mise en cause de Jacques Chirac par un message d’outre-tombe, DSK trébuchant pour la troisième fois, les juges saisissant l’image, les rats courant en tous sens sur leurs navires respectifs, la repentance de M. Séguin suivie du canardage de son bras droit Karoutchi, le chœur des bons apôtres répétant que la justice de leur pays doit passer : l’on se croirait au grand Guignol, un jour où les acteurs auraient abusé d’absinthe, ou dans un jeu vidéo halluciné.

Ce qu’en retiendront les Français est que, parce que tout ce qu’on pourrait soupçonner se révèle vrai, peut devenir vrai ce que l’on soupçonne, même le pire : des politiciens libéraux se finançant grâce à une violation totale et organisée de toutes les règles du marché ou le Parti communiste s’alimentant volontiers à la table du capitalisme bourgeois.

Disons-le tout net : trop s’intéresser à de telles affaires avilit celui-là même qui joue les vertus outragées. Car réclamer le châtiment du mal, si l’on n’est pas prêt à faire le bien, ne revient qu’à participer à la meute.

Une meute servant, consciemment ou pas, les oligarchies. Alors que dans le monde réel s’effondre le système financier et monétaire international, les oligarchies, qui ne veulent pas céder leur pouvoir et ne sont plus capables d’offrir un projet, n’ont plus, en effet, pour arme que l’avilissement de leurs victimes, par le doute et le cynisme. La cassette de M. Méry est apparue précisément dans ce contexte et joue ce rôle. Se complaire aux révélations, suivre en salivant les épisodes du feuilleton médiatique, c’est se rendre soi-même complice de la manœuvre.

Alors que faire ? Ne plus voir petit. Sortir des fascinations morbides et des délectations moroses et prendre conscience que nous sommes au moment précis où la France devrait mener une grande politique, une grande querelle, mobilisant les énergies, suscitant les enthousiasmes. Agir donc en citoyen, se battant pour la majorité outragée, en France et dans le monde, et pour les générations à naître, et non se comporter en sujet curieux des vices de ses maîtres.

Contactez-nous !