Solidarité&progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

AccueilOrientation stratégiqueAnalyses
Brèves

Lettre de LaRouche à la France

visites
3029
commentaires

Par Lyndon LaRouche, le 9 septembre 2009

Alors que toute la planète est au bord d’une crise bien pire que celle de l’âge des ténèbres provoqué par les intérêts monétaristes vénitiens au XIVème siècle, nous avons affaire à une situation globale où seule une alliance étroite entre les quatre nations les plus importantes – Etats-Unis, Russie, Chine et Inde – permettra au monde d’échapper à la menace imminente d’un nouvel âge des ténèbres planétaire, le plus terrible que l’humanité ait jamais connu.

La conséquence la plus grave de cette crise découle de la décision criminelle prise conjointement en 1990 par les gouvernements anglais, français et américain, alors sous la présidence de George H. W. Bush, d’imposer à la réunification de l’Allemagne des conditions comparables à celles de Versailles, qui furent à l’origine de l’hyperinflation dans l’Allemagne de Weimar et rendirent possible l’initiative de la monarchie britannique, alors profasciste, de mettre Hitler au pouvoir. La crise européenne actuelle est la conséquence de l’adoption des conditionnalités ayant conduit, via l’euro, à une dictature virtuelle de l’Empire britannique sur l’Europe centrale et occidentale, dont les termes et les conditions ont été fixés de l’extérieur par la City de Londres et ses représentants, les régimes parlementaires des Premiers ministres Margaret Thatcher et Tony Blair, ce fieffé menteur qui est, de surcroît, à l’origine d’une nouvelle guerre de type Sykes-Picot au Moyen-Orient.

La phase actuelle de la crise chronique affectant la France post-gaullienne résulte, en grande partie, de la ruine du grand dessein de De Gaulle/Adenauer, visant à susciter une « Europe de l’Atlantique à l’Oural ». Cette ruine ouvrit la voie à l’assassinat du président John F. Kennedy, qui fut la riposte de la faction anglo-américaine de l’oligarchie financière à l’adoption par le président Kennedy de la politique du général Douglas MacArthur, lui-même hostile à l’engagement américain dans de nouvelles « guerres terrestres en Asie ». Suite à cet assassinat, le monde entra dans une crise longue et potentiellement meurtrière qui nous mena à la situation présente, avec la menace d’une crise monétaire imminente pouvant aboutir à la désintégration de toute la planète. A moins d’inverser de fond en comble, presque immédiatement, cette situation, le monde sombrera dans un âge de ténèbres qui pourrait durer une ou plusieurs générations.

Faute d’attaquer le problème à la racine, il n’existe pas de remède pour aucune nation de cette planète. Et cette racine du problème, typique de l’idéologie monétariste, apparaît dans l’édition allemande de la Théorie générale monétaire impérialiste, élaborée par un citoyen anglais qui deviendra le principal adversaire du Président des Etats-Unis, Franklin Roosevelt, à la conférence de Bretton Woods de 1944 : John Maynard Keynes.

Il devrait être clair que l’administration Obama, extrêmement fragilisée, est le dernier obstacle à l’émergence d’une alliance formée par un groupe de nations, unies autour d’une politique d’action révolutionnaire anti-monétariste, sous la direction des gouvernements des Etats-Unis, de la Russie, de la Chine et de l’Inde, et d’autres qui pourraient rapidement rejoindre ce partenariat entre pays luttant ensemble pour préserver le monde de la catastrophe à venir. L’émergence d’un véritable ferment de « grève de masse » aux Etats-Unis cet été, touchant la majorité des citoyens, montre que les conditions sont réunies pour qu’une telle coopération s’établisse entre les Etats-Unis, la Russie, la Chine, l’Inde et d’autres nations.

Il est urgent que les principales nations d’Europe continentale – France, Allemagne et Italie – se libèrent, ensemble, des griffes de ce que Thatcher a créé, afin qu’une véritable reconstruction des économies de la planète puisse se produire dans le cadre d’un système de crédit productif, plutôt qu’une désintégration sous une énième forme de système monétariste intrinsèquement impérial.

Voir les 11 commentaires

  • clemence66 • 10/09/2009 - 19:25

    La première fois que j’ai entendu parler de "larouche", c’était pour dire en gros : obama c’est hitler !

    Je viens de lire cette lettre attentivement et si je vous comprends bien vous étes un adversaire de la déregulation monétaire et un partisan de Keynes...

    Ca cadre mal avec l’image anti obama et anti couverture maladie universelle.

    je vais lire d’autres articles pour tirer ça au clair.

    • bigardz • 10/09/2009 - 21:15

      Mais allons Clemence66 !!!

      Vous avez lu l’article ou quoi ?
      c’est dingue ça, pourtant c’est clairement notifié ADVERSAIRE de Keynes.

      C’est affreux ce genre de commentaire.
      Vous n’avez pas lu, c’est pas possible !

      Non, impossible que vous ayez lu.
      C’est clair très clair, aucune ambiguïté possible.

      MODERATION : du calme

    • Pic et Puce • 11/09/2009 - 06:12

      Nous sommes effectivement a la croisee des chemins ; soit les Anglais realisent le crime parfait soit le complot est dejoue par les peuples.

      Oyez oyez bonnes gens ! Il faut que cela se sache !

    • clemence66 • 11/09/2009 - 11:31

      J’ai effectivement mal lu...
      Je manque de connaissance sur un sujet aussi complexe que l’economie monetaire.

      On m’a toujours expliqué que on a le choix entre Keynes (régulation, controle des prix, depense publique sociale) ou les apôtres de Friedrich Hayek (la route de la servitude).Thatcher disait que c’était son livre de chevet !

      Larouche apparament s’oppose aux deux à la fois.D’ou mon erreur !

      Toujous est il que les républicains americains les plus "extremistes" reprennent à leur compte vos amalgames entre hitler et obama.

      Merci de m’avoir reprise.

    • bigardz • 11/09/2009 - 19:17

      Et ben au train ou vont les choses, quand on voit que en cherchant S&P sur google il est notifié que S&P est une secte.

      Je vois pas bien l’avenir.
      S&P vous devriez faire quelque chose.

      C’est écoeurant, les bras m’en tombent.

    • Nico • 11/09/2009 - 20:28

      C’est déja bien de prendre le temps de lire :)

      Et croyez moi vous avez plein de choses a apprendre.

      Si je peux vous donner un conseil, commencez par les vidéos qui sont bien plus attractives et accessibles.

      Bonne continuation Clémence.

      Ps : il existe une autre voie entre keynes et hayek... il y a Hamilton, List, Colbert, ...

    • Geraldine • 14/09/2009 - 07:01

      Pas de bras, pas de chocolat !
      Non franchement, "... au bord d’une crise bien pire que celle de l’âge des ténèbres...", cela nous rappelle les heures les plus sombres de notre histoire.
      Larouche nous prévoyait il y a quelques temps une situation "pire que la République de Weimar".
      Et si en octobre le monde ne sombre pas, ils nous annoncera l’arrivée de l’Antechrist pour février ?

    • Bertrand Buisson • 14/09/2009 - 08:18

      Ne faites pas le prude bigardz. C’est ça un combat politique : on se bat, on prend des coups, mais l’essentiel est de savoir pourquoi on est là et faire ce qu’il y a à faire tant que c’est possible.

      Bienvenue à S&P

    Répondre à ce message

  • parousnik • 11/09/2009 - 13:49

    Des que Thierry Meyssan et quelques autres ont averti le monde au lendemain du 11 septembre il était encore tant d’agir…car alors les démocratie n’était que malade… mais nous avons pu alors vérifié que tous les médias de masse étaient propriétés et aux ordres des conspirateurs… aujourd’hui toutes les démocraties agonisent…et vont mourir…pour faire place a Big Brother… La résistance est bien trop faible en nombre et en militants en occident pour qu’elle puisse changer les cartes… Nous pouvons certes encore tenter de faire prendre conscience a un petit nombre sur le net…mais pour combien, de temps encore ? La Chine la Russie l’Inde et certain pays d’Amérique su sud peuvent encore s’opposer au cauchemar anglo-saxon…mais la bas aussi il y a des traîtres près a sacrifier les populations pour quelques dollars…

    Répondre à ce message

  • chouan • 11/09/2009 - 00:21

    Je pense plutot comme Pierre HILLARD
    Que cela n’est pas le fruit du harsard !
    il s’ouhaite bien créer un nouvelle
    Ordre mondial , et il y a juste des lutte d’influense entre Russie USA ect... pour qui prendra la gouvernence mondial !
    Mais le bout des financier est bien de faire exploser les nations !
    Avec les dirigenses des plus grand pays
    et depuis plus de 50 ans déjà !
    La CEE n’est uniquement que l’exemple de leurs vonlontes en plus petit !

    Répondre à ce message

  • petite souris • 11/09/2009 - 00:15

    Pauvre France ! et toujours Perfide Albion !

    Que ce soit la dame de fer ou ce Blair qui parle français, nos présidents ne se sont pas méfiés ou bien ...

    Je me souviens d’une phrase de Mitterand entre les deux tours de la campagne pour son deuxième mandat : " après moi, il sera impossible de gouverner la France !"
    Il savait très bien ce qu’il faisait, tellement obsédé par le général, et ne pouvant égaler de Gaulle dans ce qu’il a fait pour notre cher pays, il a oeuvré pour la destruction de la France !!!

    Merci monsieur LaRouche pour cette lettre qui devrait être lue devant nos assemblées au complet.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

Don rapide