Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Orientation stratégique Analyses
Brèves

Mettre Mars à notre portée grâce à la Fusion thermonucléaire

visites
3344

Nous présentons ci-dessous des extraits d’une discussion à bâtons rompus de Lyndon LaRouche avec ses collaborateurs sur l’urgence de relancer la recherche sur la Fusion thermonucléaire contrôlée.


"Au cours des derniers jours, j’ai souligné à plusieurs reprises qu’il est nécessaire de concentrer nos recherches aux Etats-Unis et à l’échelle internationale, sur la fusion thermonucléaire. Parce que si vous regardez les facteurs auxquels nous sommes confrontés, si vous répondez directement aux questions telles qu’elles nous sont présentées actuellement, si vous essayez d’être en phase avec l’humeur générale de la presse et des responsables politiques, vous ne ferez probablement rien d’utile.

Par contre, ce qui est utile, est ce qui a été développé par notre équipe de jeunes chercheurs, par Sky Shields en particulier. Et nous mettrons cette question [de la fusion] de l’avant, de manière plus proéminente.

La clé de l’avenir est la mise en place un relais de communication entre la Terre et Mars, via la Lune. Ceci est envisageable a condition de développer les moteurs à fusion thermonucléaire qui mettront Mars à notre portée, en une semaine, alors que par les méthodes actuelles de propulsion on mettrait 200 à 300 jours, trajet que les astronautes ne survivraient pas !

La technologie nécessaire pour faire cela existe de manière implicite, et ne demande qu’à être développée. Et le programme que nous mettrons en place pour développer la capacité de réaliser un relais de communication entre la Terre et Mars, via la Lune, est la seule chose qui donnera aux Etats-Unis et au monde en général l’espoir de sortir de la crise actuelle.

Par conséquent, si nous sommes sains d’esprit, le thème principal de notre activité à partir d’aujourd’hui sera la fusion thermonucléaire comme moteur pour aller vers Mars. Car la plupart des gens vivent dans le passé, le passé perpétuel, ils ne réagissent jamais à l’avenir, jusqu’à ce que l’avenir les frappe. Et alors ils disent : « Oh ! C’est arrivé. »

Mais vous trouvez en général qu’il n’y a pas aujourd’hui de véritable inspirateur ; dans le passé il y a eu des gens comme John F. Kennedy, qui chevauchait l’avenir. Et ils l’ont finalement écrasé, ainsi que son frère, et d’autres, et ont créé cette bande d’illuminés, appelés environnementalistes. L’environnementalisme est la maladie qui est en train de détruire l’humanité.

Nous devons donc changer l’agenda. Nous devons activer l’idée de la fusion thermonucléaire, comme véhicule nous permettant d’atteindre Mars de notre vivant, du moins pour la plupart d’entre vous. Et nous passerons par la Lune, car il serait trop onéreux, dans un certain sens, d’y aller directement. Nous pouvons aller sur Mars directement pour y accomplir quelques tâches mineures. Mais si voulons vraiment y construire quelque chose, il faut un faisceau de produits, en termes de production et d’organisation, allant de la Terre vers la Lune, puis de la Lune vers Mars.

En accomplissant cela, nous allons découvrir, premièrement, que nous allons changer fondamentalement une chose. L’humanité n’aura plus besoin de laisser son destin en suspens en restant sur la Terre. L’humanité pourra se rendre sur Mars, en établissant un relais permanent, ce qui ne peut être accompli qu’avec la fusion thermonucléaire – qui, soit dit en passant, est une technologie établie, pas seulement pour faire des bombes ou des choses de ce genre, mais une technologie pouvant être, dans un délai raisonnable, le principal moteur. Ainsi nous ne nous contenterons pas d’envoyer un homme sur Mars, mais nous initierons ici même sur Terre, en même temps grâce à la fusion, un programme complet et soutenu de développement de l’économie et de la vie dans son ensemble.

Ainsi nous entrons, depuis le pessimisme actuel, dans une période d’optimisme. L’optimisme n’est pas que de l’enthousiasme à l’égard d’un rêve. L’optimisme est la réaction à la réalité de ce qui est possible. Les gens disent que nous avons besoin d’un truc qui permettra de rendre les êtres humains optimistes, d’être de meilleure humeur, et d’abandonner ce non-sens environnementaliste, et ensuite d’enchaîner avec d’autres choses. Mais comment allez-vous accomplir cela ? Vous dites que c’est ce dont vous avez besoin.

Ce qu’il faut comprendre, c’est que l’humanité, en particulier les Etats-Unis, et ce depuis Roosevelt et la victoire après la Guerre, ont été assujettis à un effort intense et soutenu de la part de l’Empire britannique pour reverser et écraser cet optimisme, et le remplacer par ce pessimisme maléfique qui, sur plusieurs générations – trois générations successives maintenant – a engendré, pas à pas, une dégénérescence morale et intellectuelle. Cette force, dont la première impulsion a été lancée sous Truman, a explosé avec l’assassinat du Président Kennedy.

Depuis lors, la jeune génération – ceux qui étaient adolescents au moment de l’assassinat de Kennedy – ces adolescents sont devenus de plus en plus dégénérés, tant sur le plan moral qu’intellectuel. Et la génération qui a suivi s’est trouvée empoisonnée par cette dégénérescence accrue. Et la génération suivante, celle qu’on rencontre aujourd’hui dans la rue ou en d’autres occasions, celle des 14 à 25 ans, est en train de devenir encore plus dégénérée que celle qui l’a précédée.

Et les gens parlent de réformes. Ils parlent de programmes qui accompliront des merveilles. Tout cela est du pipeau. Car si nous vous ne renversez pas cette tendance générale vers la dégénérescence, qui a été lancée dans une forme accélérée depuis l’assassinat de Kennedy et l’œuvre de dissimulation qui s’en est suivie, vous n’accomplirez rien de ces choses merveilleuses dons vous rêvez.

La seule manière de faire cela est d’établir une poussée entretenue en sens inverse, exactement contraire à tout ce qui est arrivé, c’est-à-dire au renversement de direction survenu depuis l’assassinat de Kennedy. Et tout comme Kennedy lança le programme Apollo vers la Lune – qui fut ensuite arrêté et supprimé –, nous allons rétorquer avec la conquête de Mars. Et seule cette action de notre part, pour l’instant, nous permettra d’accomplir au moins l’une des choses que nous recommandons aujourd’hui.

Peu de gens, même au sein de notre propre mouvement, ont une compréhension de ce dont je parle, et de ce que Sky a soulevé il y a quelques jours. Cette réactualisation doit être au centre de tout notre travail, si nous voulons réussir à vaincre le processus de descente aux enfers qui est sur le point de frapper notre planète.

Le problème de notre société en général, est que la plupart des gens pensent en terme du présent, s’inscrivent dans le courant dominant et pensent en terme d’idées qui peuvent être acceptables pour la population, qui elle-même accepte le courant dominant. Et c’est de cette manière que l’humanité régresse et se retrouve dans le pétrin de manière répétée. Essayer d’être pratique, d’être en phase avec la société, de ne pas présenter d’idées qui ne s’accordent pas avec ce qui est généralement accepté dans la population... Tout progrès dans l’histoire de l’humanité a dépendu d’une minorité qui a révolutionné la situation en mettant de l’avant, comme programme actif, ce qui était considéré comme impraticable par la majorité des gens.

De tels accomplissements permettent de montrer que le temps n’est pas quelque chose d’ « absolu,un repère extérieur à notre univers ». En réduisant le trajet Terre-Mars, de 300 jours à une semaine, grâce aux progrès scientifiques, techniques et économiques réalisés par la société humaine, nous découvrons que le temps est relatif, relatif aux transformations accomplies par l’homme ! Ce temps relatif nous permet aussi d’asseoir notre moralité personnelle sur quelque chose de réel : être moral, c’est transformer l’espace temps physique de l’univers pour le bien de l’humanité.

Il est donc urgent de cesser d’être pratique, et de produire une poussée révolutionnaire qui choquera et changera le courant dominant dans notre société aujourd’hui. C’est ce que nous accomplirons à travers notre site dans les jours qui viennent."

Donc, rendez-vous sur Larouchepac.com !!!

Contactez-nous !