www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Orientation stratégique

Nicolas Sarkozy devrait-il faire revoter les Français ?

1594 visites

Communiqué de Jacques Cheminade, président de Solidarité et Progrès


Paris, le 16 juillet 2008 – C’est devant quelque 235 députés UMP réunis à l’Elysée que Nicolas Sarkozy a annoncé que « les Irlandais devront revoter ». Cette déclaration appelle de ma part deux commentaires :

  • Il est scandaleux qu’un président de l’Union européenne en exercice, qui doit se rendre le 21 juillet à Dublin, réserve une telle annonce aux députés de son parti, en France. Il est vrai que M. Sarkozy avait déjà réservé aux députés britanniques, lors de son voyage à Londres, un message – l’envoi de soldats français en Afghanistan – qui aurait dû être d’abord communiqué officiellement à notre Parlement. « Servir selon son bon plaisir » et non selon les principes du droit ou de la diplomatie est ce que l’on peut appeler en politique une mauvaise habitude.
  • Si doute il y a sur un vote, tel qu’il amène à faire revoter, il convient d’être cohérent. Il y a ainsi en Europe un pays où le Président de la République a été élu avec le même pourcentage de voix que le « non » irlandais – 53% - et qui n’obtient actuellement qu’à peine plus qu’un tiers d’opinions favorables. Ne serait-ce pas une raison, aussi bonne que celle que l’on tente d’imposer aux Irlandais, de faire revoter ? Ou alors, comme un dirigeant de la République démocratique allemande l’exprimait en son temps, si le peuple pense ou vote mal, ne faudrait-il pas changer de peuple ?
  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 
Notre dossier éducation, en vente ici Au Yémen, on assassine les hommes et leur mémoire. La France complice. terrorisme / 11 septembre, les 28 pages qui démasquent... La mer, avenir de l’homme Présidentielle 2017
Autres articles
Plus d'articles

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet