Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Orientation stratégique Analyses
Brèves

« Obama a menti devant le Congrès »

visites
2728

10 septembre 2009 (Nouvelle Solidarité) – La présidentialisation du régime américain s’est poursuivie hier avec le discours de Barack Obama devant les deux chambres réunies du Congrès, une intervention qui, contre tout protocole constitutionnel, s’est faite à l’initiative du Président. Dans la soirée, Lyndon LaRouche a vivement critiqué le Président, l’appelant à la raison, alors que ses politiques sont un échec flagrant et que cet été, la population est entrée en révolte contre son administration.

Signe de sa folie, Obama a commencé son discours en annonçant qu’une reprise économique « totale et éclatante » arrivait à grand pas, se félicitant de ses propres initiatives « audacieuses et décisives » qui ont « sorti l’économie américaine de l’ornière ».

Puis il a consacré le reste de son temps à essayer de défendre désespérément sa « réforme » de la santé, qui en réalité n’est que de l’austérité déguisée. Il s’en est d’abord pris à ceux qui ont osé critiquer sa réforme : « si vous présentez sous un faux jour le contenu de ma réforme, je vous dénoncerai ». Lyndon LaRouche a répliqué : « Eh bien M. le Président, c’est moi qui vous dénonce. Le Président est un menteur. Il doit arrêter de mentir sur la santé ».

Pour défendre sa « réforme », Obama a de nouveau repris son principal argument, la question budgétaire, alors qu’il a lui-même creusé un trou béant dans les dépenses publiques, en poursuivant ardemment le renflouement de Wall Street : « Pour le dire simplement, notre problème avec la santé est notre problème avec le déficit. Il n’y a pas d’autre explication. Ce sont les faits. » LaRouche a répondu : « Non, notre problème avec la santé est le déficit mental de notre Président ».

Obama s’est ensuite défendu de vouloir mettre en place des « jurys de bureaucrates pour en finir avec les personnes âgées », ce sont « purement et simplement des mensonges », a-t-il dit, affirmant qu’« aucun bureaucrate ne viendra se mettre entre vous et votre docteur ». Mais quelques instants plus tard il a de nouveau appelé à l’établissement d’« une commission indépendante chargée de déterminer de nouvelles coupes budgétaires pour l’avenir. (…) Cette commission pourra inciter à de meilleurs pratiques dans tout le système » C’est la fameuse politique du T-4 nazi que les conseillers d’Obama ont calqué sur le système britannique de triage sélectif des patients NICE et qu’ils ont introduit dans le projet de réforme sous le nom d’« IMAC ».

« Le président Obama a menti devant le Congrès. Qu’il en soit conscient ou pas, avec sa réforme, il a l’intention de tuer les citoyens. Peut-être ne le réalise-t-il pas mais c’est ce qu’il propose. Il est temps de dire la vérité, même si elle est dure à entendre. Le Président est un menteur et il ne sait pas de quoi il parle. Il ne le fait pas par malice car il est stupide. Ne le blâmez pas pour ses mensonges, il ne sait pas ce qu’il fait. » Puis il a ajouté : « J’essaie de le protéger contre sa propre stupidité et je sollicite votre aide pour ce faire. Il ne sait pas ce qu’il dit, ce n’est qu’un pauvre idiot. »

Malgré la révolte populaire qui a éclaté contre sa réforme, Barack Obama a insisté sur le fait qu’il ne reculerait pas. LaRouche a répondu : « Il ferait mieux de se raviser ou bien il risque de finir au bout d’une corde. Il faut qu’il abandonne. Vous avez perdu M. le Président. Je vais essayer de vous sauver la mise mais vous êtes hypocrite. Il va falloir que vous écoutiez la voix de la raison. Vos déclarations sont stupides, vous faites l’idiot. Vous devriez plutôt être attentif à ce que disent les gens plus intelligents que vous. Regardez la réalité en face : vous êtes un raté et j’essaye de vous sauver. »


Vidéo Conférence internet de LaRouche du 8 septembre


Contactez-nous !