Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Orientation stratégique Analyses
Brèves

Prévision de LaRouche : le grand danger d’un crash financier aujourd’hui

visites
2992
commentaire

Alors que les banques se ruent pour organiser le renflouement des hedge funds de Bear Sterns, Lyndon LaRouche a commenté la situation le 21 juin lors de son discours à Washington

23 juin 2007 (LPAC) - Alors que les banques se ruent pour organiser le renflouement des hedge funds de Bear Stearns - le plus important depuis 1998 avec le renflouement du hedge fund Long-Term Capital Management dont l’effondrement avait failli déclencher un crash financier général - Lyndon LaRouche a commenté la situation le 21 juin lors de son discours à Washington retransmis par Internet dans le monde entier.

« Le grand danger que représente un crash financier aujourd’hui, c’est que la plupart des gens lorsqu’ils parlent d’économie ne croient pas en l’économie, ils croient au jeu. On appel cela le système financier. C’est un système de jeu. Depuis que Galilée est venu avec cette idée du jeu comme étant la base pour découvrir le fonctionnement des marchés, tout le monde a essayé d’obtenir un meilleur système statistique pour jouer. Comme faire sauter la banque à Monte Carlo ou faire un coup de maître à Las Vegas, tout en étant esclave. Ainsi, l’espoir de ces gars qui dirigent le monde financier aujourd’hui repose sur leur supposition de posséder un « système meilleur » que celui des autres - tout comme ils avaient aux courses, un « système meilleur » pour handicaper les chevaux. Et cela handicapera réellement le parieur qui finalement se retrouve à la rue sans argent et poursuivi par ses créditeurs.

« Mais ce qui se passe aujourd’hui, comme les évènements d’août à octobre 1998 l’ont montré, c’est que les parieurs se fondent désormais sur les mathématiques. Et les ordinateurs les y ont aidés : ils peuvent parier plus vite, ils peuvent faire des calculs mathématiques plus vite qu’avant, des statistiques plus vite que jamais. Mais ils sont tous en concurrence pour trouver ce qu’ils croient être le meilleur système de jeu. Or ils jouent tous les uns contre les autres dans un système similaire où ils jouent tous selon la même formule. Et que se passe t-il ? Ils tombent tous ensemble dans ce qui est un gros fiasco !

« Et c’est ce que nous avons vu dans une prévision de 1995 présageant l’effondrement de LTCM en 1998 : un effondrement généralisé d’un système basé sur la confiance et la concurrence, utilisant le même système mathématique, en tant que système mondial, mais qui pourtant ne marche pas. Et ils se sont tous retrouvés en banqueroute.

« Et le président Clinton et son secrétaire au Trésor Bob Rubin collaborèrent avec d’autres pour organiser un renflouement, ajournant l’effondrement inévitable de tout le système international qui était implicite dans ces évènements de septembre-octobre 1998. Nous n’avons jamais payé la facture de ce renflouement. Nous avons continué à renflouer de plus en plus depuis. Et maintenant, nous avons atteint le point où tout le système est prêt à s’effondrer. »

Contactez-nous !

Don rapide