Solidarité&progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

Flash : 24 janvier - A Davos, le président chinois Xi Jinping appelle à un « futur partagé de l’humanité » Lire Flash : 24 janvier - Helga Zepp-LaRouche : comparé à la vision chinoise, ce que dit Trump est un peu court Lire Flash : 23 janvier - Radio S&P 23 janvier 2017 - Trump, le défi de la politique internationale Lire
AccueilOrientation stratégiqueAnalyses
Les Editoriaux de Jacques Cheminade

Raymond et les marchands du temple

visites
1583
commentaires

Les éditoriaux de Jacques Cheminade sont publiés tous les quinze jours dans le journal Nouvelle Solidarité, sur www.solidariteetprogres.org ainsi que www.cheminade-le-sursaut.org.


Raymond Domenech vient d’être licencié. Ce qui aurait paru impossible il y a quelques années devient une évidence. Alors, je pense ici à d’autres, à beaucoup d’autres qui ont imposé et continuent à imposer au monde un système bien pire que notre entraîneur national à ses Bleus.

L’économie du jeu est partout. Nicolas Sarkozy et Eric Woerth, assistés par le savoir-faire d’un brillant énarque de 32 ans, Sébastien Proto, ont fait voter la loi qui autorise les jeux en ligne sur internet. M. Proto, directeur de cabinet de M. Woerth, est un ami proche d’Antoine Arnault, lui-même beau-fils de Patrick de Maistre, qui doit sa Légion d’honneur au ministre du Travail. Nous pourrions ajouter, pour faire plein carton, que Mme Bernadette Chirac a intégré il y a quelques mois le conseil d’administration de LVMH, la firme de M. Arnault père. Cet inceste entre initiés du monde de l’argent ne se limite malheureusement pas à notre pays.

Le grand jeu s’étend jusqu’à la folie absolue. Aujourd’hui, le « trading à haute fréquence », dont les ordres sont déclenchés par des ordinateurs préprogrammés, représente au moins 30 % du volume d’activité des marchés au comptant européens et 50 % des opérations sur leurs équivalents américains. Tous les jours, quelque 4000 milliards de dollars changent de mains sur le marché des changes : il y passe en 4 jours l’équivalent de l’ensemble du commerce mondial sur une année. Les institutions financières non bancaires et les particuliers spéculateurs s’y précipitent. Sur les Bourses, le « nouveau produit », apparu avec la réglementation MIFID de l’Union européenne, fin 2007, est le Contrat financier pour différences (CFD) avec lequel on peut risquer 10 à 20 fois sa mise en jouant, non plus sur les titres ou produits supports eux-mêmes, mais sur l’amplitude de la variation de leurs prix ! La folle finance est devenue bien plus folle qu’en 2007-2008.

Le mal qui en résulte, par delà l’inéluctable effondrement financier de cette pyramide, est la destruction de la personne humaine. Le joueur – trader ou particulier - est prisonnier de la magie de l’immédiat, surtout s’il se trouve seul face à son ordinateur. Livré à sa cupidité, il ne peut penser au bien commun et au sort des générations futures. C’est vrai pour les hommes politiques enfermés dans le jeu de leur système, comme M. Claude Guéant lorsqu’il répète que la « réforme des retraites est indispensable » ou M. Yvon Gattaz, ancien président de l’Académie des sciences morales et politiques et dirigeant du patronat, acclamé par les participants au Congrès du Medef pour avoir écrit que « les syndicats (…) sont inutiles et nuisibles au XXIe siècle et doivent disparaître ».

La manifestation qui aura lieu demain – j’écris ce 6 septembre au soir – doit montrer la porte à tout ce beau monde. La condition est de lui opposer un vrai combat et un vrai projet. Lorsque j’entends quelqu’un comme Susan George nous dire que l’avenir appartient à un « new deal vert » et qu’il n’y a plus de Bastilles à prendre, « ni à Wall Street ni à la City de Londres », je vois les croupiers politiques et leurs sponsors financiers rire autour du tapis vert mondial. Car le fascisme financier a un visage et ne peut être extirpé que par un grand rassemblement populaire ouvert à toutes les forces qui lui sont hostiles, autour de grands projets d’équipement de l’homme et de la nature. Rouvrir ainsi un horizon à long terme, avec du crédit productif public, notre arme à tous, est un impératif catégorique pour arracher la victoire.

Voir les 11 commentaires

  • Antishylock • 09/09/2010 - 22:41

    Pour Michel Rocard, la souveraineté nationale est une nuisance

    A l’attention de monsieur Cheminade, toujours prompt à citer et louer Michel Rocard, un extrait de son intervention à la dernière université d’été du MEDEF :

    http://www.dailymotion.com/video/xepq6z_rocard-a-l-universite-du-medef_news#from=embed

    • Boulette • 12/09/2010 - 18:30

      En 1940, il y avait aussi beaucoup de français qui passaient leur temps à se plaindre en France occupée. Bien heureusement, les français de la France libre ne perdaient pas de temps en récriminations impuissantes.

    Répondre à ce message

  • petite souris • 07/09/2010 - 18:17

    Que dire après avoir distribué environ 1200 tracts ... boulevard du temple !!!!!!

    une petite souris contente du succès de la distribution et qui a bien mal à ses petits petons...

    • Ferdinand Cantwell • 07/09/2010 - 20:11

      Bravo ! Nous, on a réveillé Toulouse !

    • Nancy • 12/09/2010 - 18:26

      Mission accomplie en Lorraine !

    Répondre à ce message

  • pegasous • 08/09/2010 - 15:20

    Voila ce que l’on devrait SUGGERER a notre TRES Cher SARKOZY pour etre "populaire"..et renflouer les caisses vides !
    affaires a suivre.. Car cela va avoir des répercussions - ici en france-

    Et si les Américains devaient choisir entre payer un impôt ou maigrir ? Rapportée par Big Think, c’est la thèse défendue par le docteur Barry M. Popkin, le directeur du Chapel Hill’s Interdisciplanary Center for Obesity, rattaché à l’Université de Caroline du Nord.
    Pour réduire l’obésité aux Etats-Unis, qui toucherait 26,7% des habitants du pays, Popkin propose de taxer toute personne dont l’indice de masse corporelle dépasse 30, si elle ne montre pas une réelle volonté de surveiller son alimentation ou son tour de taille. Conscient de la difficile application du système, le médecin imagine une Amérique où les obèses porteraient des bracelets électroniques afin de surveiller, au quotidien, leur dépense énergétique...
    Deuxième solution imaginée par le docteur Popkin, un impôt sur le gras : tous les Américains paieraient 100 dollars chaque année, mais seuls les sportifs ou ceux dont l’IMC est inférieur à 30 reverraient la couleur de leur argent... Un système de pression financière, qu’il souhaiterait étendre à d’autres continents.

    Répondre à ce message

  • arcane • 07/09/2010 - 11:19

    L’éffondrement souhaité par l’olligarchie est proche.
    Il suffit de voir qu’au moi d’Août durant les vacances les actionaires les plus riches ont placé leur economies en achetant des bons du trésors allement, suisse et japonnais à 1% SUR 10 ans. Meme en 29 les taux n’étaient pas aussi bas et pour que ces riches actionnaires placent leur fortune a 1%
    C’est que le navire vas couler.
    Les bonnus egalement frolent les 50 % Cela ressemble plus à un empressement de vider les caisses avant l’éffondrement final.

    Mais surtout gardons bien à l’esprit que cette classe joue un coup de pocker et ils pilotent cet éffondrement pour tenter de prendre le controle de toute l’economie,donc des hommes.
    encore une fois aucune incompétence la dedans mais une folie du pouvoir total. Et l’issue dépendra de l’éveil de l’humanité, d’un sursaut de conscience pour ne pas preter le flan à ces manigances, n’attendons pas un sauveur à droite ou à gauche, ces gens travaillent pour cette élite.
    La ou nous somme, refusons tout compromis, toute soumission
    calmement mais fermement.Face à toute autorité pretant allegeance à cette élite osons dire NON.

    • Manu • 07/09/2010 - 12:55

      Et concrêtement, comment on dit NON ?!!!

    • Ferdinand Cantwell • 07/09/2010 - 19:18

      Internet est un extraordinaire et puissant moyen d’apprendre, de découvrir.

      Reste que le réel n’est pas à l’écran et n’appartient pas non plus au domaine de l’immédiateté : même si demain le Glass-Steagall est adopté, les choses ne s’amélioreront pas du jour au lendemain : c’est le processus d’amélioration qui pourra enfin commencer, c’est totalement différent en termes d’approche, donc de combat.

      Sortir de l’idéologie de ces 40 dernières années, c’est avant tout revenir à une pensée de processus à long-terme (ce qui est un pléonasme). Sans ça, c’est le désespoir et la misère... les deux atouts de l’oligarchie : ne lui faisons plus ce cadeau !

    • pIC ET pUCE • 07/09/2010 - 20:47

      L’on nous prophétisait " la fin de l’histoire ".

      Or, nous vivons bien au contraire, une nouvelle période de l’histoire qui sera fabuleuse si nous le décidons tous : celle de la prise de conscience des réalités économiques que nous ignorions,empêtrés que nous étions, dans des idéologies qui n’étaient en fait, que des fonds de commerce destinés à nous piéger dans d’inutiles et épuisants combats " gauche-droite ".

      Nous savons maintenant qui sont les vrais maîtres du monde des cinq dernières générations : les banquiers et ceux qui les dirigent ainsi que leurs complices de la culture et des médias.

      Nous savons que tous les hommes politique de gauche comme de droite servent ces maîtres cyniques et sans coeur. Ils étaient tellement sûr de leur pouvoir, de " l’achèvement de l’histoire " comme ils disent, qu’ils avaient même enlevé leur masque.

      Si une troisième guerre mondiale devait éclater, nous saurions, contrairement à nos aieux des deux dernières que les sacrifices demandés le furent pour le compte de cette clique de criminels qui dirigent le monde depuis Londres et New York et dont les enfants et petits enfants sont toujours aux commandes.

      Chassons leurs complices français et européens du pouvoir tant qu’un semblant de démocratie existe encore...A cause de ces salauds, il y a un monument aux morts dans chaque village français et allemand pour nous rappeler ce dont ils sont capables.

      Le temps presse car c’est nous ou eux !

    Répondre à ce message

  • plusieurs • 07/09/2010 - 14:20

    "Mais surtout gardons bien à l’esprit que cette classe joue un coup de pocker et ils pilotent cet éffondrement pour tenter de prendre le controle de toute l’economie, donc des hommes."

    Et pourquoi pas, arcane, la doctrine de l’allégorie diluvienne ?

    En effet, imaginons que des cycles cataclysmiques correspondent à une réalité : il y aurait, tous les "m" milliers d’ années, un cataclysme Terrestre qui provoquerait tremblements de Terre, éruptions volcaniques et tsunamis gigantesques soit, pratiquement, un déluge.

    De plus, nous connaissons la volonté de l’ oligarchie financière internationale et de leurs adeptes de créer, à terme, leur nouvel ordre mondial dans lequel ils souhaiteraient régner en maître sur une population en miette.

    Enfin, si ces déluges existaient, avouons qu’ ils leur seraient tout de même bien pratique pour faire le sale boulot holocaustique à leur place et dominer le monde, via la gnose des cycles, ad vitam aeternam, non ?

    Imaginons maintenant que ce doux rêve de la Terre promise ne puisse se caresser car, la probabilité du prochain déluge le repousserait aux calendes Grecques.

    Dans ces conditions et si vous étiez à leur place, ne vous en inspireriez-vous pas afin d’ en créer un à vous que vous figureriez sous la forme d’ une allégorie diluvienne :

    la crise systémique du système financier et monétaire international, ou sa 3ème guerre mondiale, qui ramènerait l’ humanité à l’ âge des ténèbres ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

Don rapide