www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Orientation stratégique >Grands projets

La carte politique du monde change, Mendeleïev aurait été d’accord

3635 visites

Ce texte a été rédigé par Lyndon LaRouche le 13 mars 2007 pour être présenté le 24 avril à la conférence de Moscou sur le thème d’une « Liaison de transport transcontinentale entre l’Eurasie et l’Amérique traversant le détroit de Béring », organisée par le Conseil pour l’étude des forces productrices de l’Académie russe des Sciences. Ce texte est également paru dans un numéro de Forum International consacré à cette conférence.


L’idée de créer un réseau ferroviaire transsibérien, étendu à l’Amérique du Nord via le détroit de Béring, remonte implicitement à la visite de Dmitri Ivanovitch Mendeleïev à Philadelphie en 1876, à l’occasion de l’Exposition pour le centenaire des Etats-Unis. Suite à la défaite du plan de lord Palmerston visant à démanteler les Etats-Unis, défaite due au leadership du président Abraham Lincoln, l’influence de ce que l’on appelle le « Système américain d’économie politique » a gagné la Russie, inspirant aussi les réformes de Bismarck en Allemagne et l’industrialisation du Japon, entre autres. Cette évolution « géopolitique » du monde, dans la période 1865-1876, a constitué l’enjeu central de toutes les grandes guerres menées dans le monde depuis l’orchestration britannique de la première guerre du Japon contre la Chine, en 1894-95, jusqu’à la mort du président américain Franklin Roosevelt en 1945.

JPEG - 20.3 ko
Dmitri Mendeleïev (1834-1907).

Au gré des flux et reflux de l’histoire économique et géopolitique mondiale jusqu’à ce jour, la réalisation de l’intention de Mendeleïev pour développer la Russie est restée un élément décisif dans la continuité de l’histoire du monde depuis la période 1865-1876 jusqu’à maintenant. Ce dessein ravivé aujourd’hui est d’une importance cruciale pour le monde.

La même impulsion vers de nouvelles guerres mondiales persiste aujourd’hui sous d’autres formes. En ce moment, le monde est aux prises avec ce qui risque de devenir, bientôt, le plus grand effondrement monétaire et financier de tous temps. L’extension de la guerre et d’autres conflits à partir de l’Asie du Sud-Ouest reflète la même dynamique géopolitique ayant motivé toutes les grandes guerres depuis la conclusion du traité de Paris, en 1763, et plus encore, depuis la mise en cause du système monétaire libéral anglo-hollandais que représenta la montée en puissance des Etats-Unis au cours de la période 1865-1876.

L’effondrement imminent d’un système monétaro-financier mondial surgonflé, en pleine désintégration, nécessite que les grandes nations responsables prennent ensemble des mesures d’urgence. Pour cela, les Etats-Unis doivent opérer de toute urgence un changement brutal de cap politique, afin de renouer avec les traditions du président Franklin Roosevelt. Ce changement de politique doit se faire en coopération avec un concert de grandes puissances mondiales - Etats-Unis, Russie, Chine et Inde - qui doivent devenir le point de ralliement d’un nouveau partenariat entre économies d’Etats-nations parfaitement souverains.

Dans le cadre de cette coopération, il faudra développer un vaste réseau de successeurs modernes aux vieilles formes de transport ferroviaire à travers toute l’Eurasie continentale et, via le détroit de Béring, jusqu’en Amérique. On devra faire en sorte que des régions actuellement désertes ou inhospitalières intègrent le nécessaire développement futur de la planète dans son ensemble.

Un tel projet a été formulé, en 1990-1992, sous la direction de ma femme, Helga Zepp-LaRouche, qui reste la principale dirigeante politique et culturelle de mon mouvement en Europe et ailleurs. Voilà la perspective que nous devons faire revivre pour qu’elle devienne réalité.

Sur le plan technologique, le principal élan du développement scientifique réside dans la succession des travaux de personnalités exemplaires comme Mendeleïev et l’académicien Vladimir Vernadski, et dans les travaux d’un scientifique méritoire, mais peu connu dans le même domaine, le pionnier américain William Draper Harkins.

Ceci nécessite de conclure des accords diplomatiques à long terme entre nations, en vue de créer un nouveau système monétaire à taux d’intérêt relativement fixes et à taux directeurs très faibles, sur des périodes allant d’un quart de siècle à un demi-siècle. Cette période couvre la moitié de la durée de vie économique et financière des principaux investissements à long terme dans le développement de l’infrastructure économique de base dont auront besoin les générations actuelles et futures des habitants de ces régions.

Nous sommes arrivés à une époque, mesurée à l’horloge de la fission nucléaire et du développement de la fusion thermonucléaire, où la longue domination historique des puissances maritimes ouvertement ou implicitement impériales sur les vastes étendues terrestres de la planète n’est plus une option pratique acceptable. C’est au contraire un mode de développement de l’infrastructure économique de base et du niveau de vie, basé sur le progrès scientifique et intensif en capital, qui doit désormais dominer le développement des relations entre nations souveraines de la planète. A cette fin, les forces à l’oeuvre pour développer la productivité du travail grâce à la science et à la technologie doivent s’élancer à la conquête des toundras et déserts de notre planète. Le développement doit désormais procéder depuis l’Arctique en direction du Sud, vers l’Antarctique.

Franchir le détroit de Béring devient, ainsi, le berceau de la naissance d’une nouvelle économie mondiale.

PNG - 194.1 ko
  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 
Notre dossier éducation, en vente ici Au Yémen, on assassine les hommes et leur mémoire. La France complice. terrorisme / 11 septembre, les 28 pages qui démasquent... La mer, avenir de l’homme Présidentielle 2017
Autres articles
Plus d'articles

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet